Hors série : l’année 2020 en 6 leçons

En Action
Hors série : l'année 2020 en 6 leçons
/

L’année 2020 passera à l’histoire, c’est garantie.  Comment avons-nous vécu cela chez Groupe Défis? Quelles leçons en retirons-nous? Nous avons préparé notre bilan de cette année exceptionnelle que vous pouvez lire ci-bas ou écouter sur notre podcast, En Action.

Pour la première fois de l’histoire, toute l’humanité est affectée par le même problème en même temps.

Dr Mario Messier

On a encore de la difficulté à évaluer l’impact de cet événement majeur sur les prochaines années.

Pour le Groupe Défis, évidemment, ce fut une année remplie de DÉFIS.

Sans entrer dans les clichés qui n’aident pas vraiment, comme “ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort” ou “les entreprises doivent s’adapter”, on peut tout de même dire que cette pandémie nous a forcé à faire en 10 mois ce qu’on aurait probablement accompli en 3-4 ans.

C’est ironique, car en décembre 2019, nous avons déménagé dans un nouveau local. Après 10 ans de travail dans le domaine événementiel, on avait l’impression d’être finalement ”arrivés”. 

Nous avions un local adéquat avec un quai de chargement pour notre remorque, un grand entrepôt bien aménagé, des bureaux sobres, mais propres et adéquatement chauffés en hiver et climatisés en été.

Je me souviens d’ailleurs du sentiment de satisfaction lorsque j’ai pris cette photo :

Leçon 1 : c’est quand on s’y attend le moins qu’une crise fait surface et nous ramène à la table à dessin.

On venait aussi d’acheter 10 000 $ de MonsterTank pour ne plus utiliser de bouteilles d’eau de plastique dans nos événements et de commander 20 000 t-shirts pour le Défi Entreprises. 

Pour une fois, on était bien structuré, on avait pris de l’avance, on était parti pour une année du tonnerre!

J’imagine que lorsqu’on a l’impression d’être rendu, c’est à ce moment que la vie se charge de nous rappeler que faire du canot sur un lac, c’est reposant, mais aussi un peu ‘’plate’’.

Donc la vie nous a ‘’garoché’’ dans un rapide!

Leçon 2 : lancer un produit COVID n’est pas de tout repos et il vaut mieux lancer rapidement un produit imparfait que de lancer lentement un excellent produit. 

Au printemps, pendant la période la plus intense du COVID, nous avons lancé un accessoire utilisé pour réduire la tension derrière les oreilles de ceux qui portent des masques toute la journée. Nous avons appelé cet accessoire Conformasque (désolé pour le nom pas très original, fallait y aller vraiment vite)! 

Après un grand succès lors du lancement avec un produit qui n’était pas tout à fait à point, nous avons créé, en environ 3 semaines, plus ou moins 20 versions du produit.

La dernière version étant satisfaisante et nous avons décidé d’y aller ‘’all in’’ et d’investir près de 20 000 $ dans un moule. En y repensant, c’était assez risqué comme pari, mais ce fût finalement payant.

Nous avons vendu des Conformasques à différentes institutions, ainsi qu’à plusieurs commerces de détails, comme Canac, Club Tissu et Accès-Pharma. D’ailleurs, un merci spécial à Frédéric Guérin du Club Tissu qui nous a donné un bon coup de main pour promouvoir le produit, à Nadine Rioux, la cousine de Marcel, qui a fait beaucoup de représentation auprès de différents commerces et à Alexandre Martins, d’Accès-Pharma, qui a été le premier commerce à croire en nous!


Leçon 3 : en temps de crise, il faut travailler sur nos forces.

Une fois le plus fort de la crise passé, nous avons commencé à travailler sur des projets qui sont davantage dans notre champ d’expertise habituel; les défis sportifs.

Nous avons d’abord lancé le Défi 10 x 10 : un défi qui consistait à réaliser 10 parcours de 10 km dans la région de Québec. On voyait une valeur ajoutée à proposer un événement hybride, à mi-chemin entre le défi présentiel et le défi virtuel. Ce fut un relatif succès, avec près de 200 participants. 

Cela mettait toutefois la table pour le Défi Entreprises 42 jours : un Défi virtuel qui a réussi à mobiliser 2500 participants, avec des participants partout en Amérique du nord.

Ce Défi, imaginé par Alicia Vargas, a été développé en un temps record et nous a prouvé une chose : la mission du Défi Entreprises est mobilisatrice, pertinente et importante, même en temps de pandémie.

En fait, ça nous donne vraiment un message d’espoir : si le Défi Entreprises reste pertinent au travers de cette pandémie, c’est donc que sa mission est essentielle et est loin d’être accomplie.

Si c’était à refaire, peut-être qu’on aurait dû travailler sur ce Défi Entreprises virtuel plus tôt dans la crise.

Comme dirait notre ancien collègue Hugo Clermont (maintenant chez Trema Marketing), il n’y a pas de cassette alternative avec laquelle on pourrait vérifier ce qui se serait passé si on avait fait d’autre choix.

On a aussi appris beaucoup de l’expérience pour pouvoir mieux l’offrir en 2021.

Leçon 4 : prendre soins des humains

Là où, (Daniel) personnellement, j’ai le plus de regrets, c’est d’un point de vue humain. Pour moi, ça a été beaucoup plus difficile de prendre le pouls de chaque personne chez Groupe Défis à distance. 

Ce fut difficile à l’intérieur d’une petite équipe de 4 personnes, alors j’ose difficilement imaginer les défis rencontrés par les grandes entreprises de ce monde.

Une grande partie de notre équipe, souvent dans l’ombre, est notre regroupement de bénévoles. Certains sont avec nous depuis plusieurs années, d’autres de passage pour un seul événement.

Nous avons été moins souvent en contact avec beaucoup de ces personnes qui font habituellement partie intégrante de notre équipe de travail lors de la livraison des événements. On pense à vous!

Leçon 5 : agilité = vitesse + flexibilité

Toutes les entreprises veulent rester agiles. 

Sauf que dans les faits, comment on peut y parvenir?
Pour Groupe Défis, ça s’est réalisé en 2 mots : flexibilité et vitesse.

La vitesse, c’est d’essayer différentes choses, de lancer des nouveaux produits rapidement. ‘’Fail fast’’ comme on dit. Comment ça s’est concrétisé pour nous?

  • 5 nouveaux produits lancés en 10 mois
    • Conformasque;
    • Défi 10 x 10;
    • Défi Entreprises 42 jours;
    • Trail du Grand-Duc Aventure, un trail du Grand-Duc à faire en autonomie;
    • Altterre, du matériel d’entraînement fabriqué de matériel recyclé
  • Au moins 5 produits qu’on a décidé de ne pas faire :
    • Des visières de sécurité ‘’face shield’’ en plastique biodégradable
    • Des écrans protecteurs ‘’plexiglass’’ pour les commerces
    • Une série de conférences payantes
    • Des formations à suivre en ligne
    • La Course de la Cité-Limoilou en format présentiel

En termes de flexibilité, je pense que cette année a été l’exemple parfait pour illustrer la fable du chêne et du roseau.

Ce fût une année où les structures les plus flexibles se sont le mieux adaptées.

Leçon 6 : il faut être reconnaissant de ce qu’on a

Il faut prendre conscience des chances que nous avons eu : 

  • Être supportés par une communauté qui nous a appuyé dans toutes nos initiatives;
  • Des bénévoles en or, qui nous ont appuyés, etc. 
  • Tomber sur les bonnes personnes au bon moment ;
  • Être en affaire au Canada, dans un pays qui a supporté les entreprises les plus durement touchées;
  • Être en mesure de rester en sécurité, chacun chez soi;
  • Voir autant d’ouverture dans notre communauté pour l’adaptation;

En gros, on est très optimistes pour 2021 et on a bien hâte de vous présenter tout ce qu’on a dans notre sac à surprise!

Laisser un commentaire