S2E3 : Comment promouvoir la santé et mobiliser les employés dans une grande organisation?

En Action
S2E3 : Comment promouvoir la santé et mobiliser les employés dans une grande organisation?
/

Faire la promotion de l’activité physique en entreprises, en temps de pandémie, ce n’est pas toujours facile! Dans une grande organisation qui regroupe plusieurs sites, la communication et la coordination de ces activités représentent un défi de taille.

C’est pour discuter de ce sujet que nous avons rencontré Éliane Leduc-Mathieu, responsable de la norme Entreprise en santé au Ministère du Transport du Québec.

Daniel : Vous êtes une entreprise certifiée Entreprise en santé; pouvez-vous nous parler des raisons qui vous ont motivées à aller chercher cette certification?

Éliane : On est en démarche de certification. Au Ministère, on a 300 lieux de travail et on en a certifié 11 en janvier dernier et on est en voie d’en certifier 33 autres.

Le processus est le suivant : on passe un sondage, on fait un plan d’action, on fait nos démarches, puis on est audité.

Ce qui a motivé nos autorités à se lancer dans cette démarche, c’est de vouloir agir sur 2 volets : la prévention et la rétention / attraction de main-d’œuvre.

Daniel : Vous avez eu près de 500 participants au Défi Entreprises 42 jours l’automne dernier; quel succès! Comment y êtes-vous arrivés? Que est votre secret?

Éliane : Ça dépend de plusieurs facteurs. C’est certain qu’on est près de 7 000, donc ça aide à motiver plusieurs personnes.

Ce printemps, on avait plusieurs activités de prévues et le Défi Entreprises 42 jours a été la première activité santé mieux-être rassembleuse et organisée depuis le début de la pandémie.

Étant virtuel, on a aussi pu aller toucher nos employés qui sont difficilement rejoignables normalement.

De notre côté, on a aussi créé un réseau sur l’outil collaboratif Yammer; un réseau social d’entreprises dans lequel on a fait vivre le Défi Entreprises 42 jours.

Daniel : Comment avez-vous géré les communications en lien avec ce Défi?

Éliane : L’équipe Entreprise en santé compte 7 employés situés à Québec. On compte aussi sur des agents multiplicateurs. Ce sont des personnes volontaires qu’on informe à l’avance et qu’on tient au courant des futures activités, conférences et des actions qu’ils peuvent organiser.

Dans le cadre du Défi Entreprises 42 jours, ces gens étaient invités à créer des groupes Yammer et des sous-groupes à l’intérieur du Défi Entreprises pour compiler leurs données.

Il y avait aussi un groupe Yammer ouvert à tous pour les points de services qui voulaient le joindre ou qui n’avaient pas d’agent multiplicateur.

On utilise aussi les courriels car Yammer ne rejoint pas tout le monde. Les outils vont rejoindre différents types de personnes. On a d’ailleurs des conseillères en communications qui nous aident pour la rédaction.

De plus, dans les centres de services dans lesquels les ouvriers travaillent, on utilise des babillards électroniques pour synthétiser l’information.

Daniel : Est-ce que la pandémie a rendu l’organisation de vos activités plus difficiles?

Éliane : Je trouve que nos autorités ont été très proactives dans la gestion des communications. On a reçu plusieurs communications, tout au long de la pandémie, de nos autorités. La suite Microsoft a été déployée rapidement et les rencontres d’équipes ont été mises de l’avant.

Daniel : Est-ce que tu commences à prendre un air d’aller avec la pandémie? Comment ton travail s’est adapté?

Éliane : Je dois avouer que c’est difficile, car toutes les activités que j’organisais étaient rassembleuses. Il faut tout repenser. Comment offrir tout les outils de façon équitable pour tous? On a dû développer des nouvelles capacités, des nouvelles habiletés.

Daniel : Dans une grande organisation comme le MTQ, comment sont réparties les tâches en termes de promotion de la santé?

Éliane : La promotion de la santé, c’est une responsabilité de tous.

Dans les ressources humaines, plusieurs équipes touchent à la santé en entreprises :

  • L’équipe Entreprise en santé fait la promotion de la santé;
  • L’équipe de prévention vise à diminuer le risque d’accident et améliorer l’ergonomie;
  • L’équipe de gestion de l’invalidité;
  • L’équipe des relations de travail;
  • L’équipe de répondants en harcellement psychologique;
  • Les conseillers en gestion de ressources humaines qui sont en première ligne;
  • Le réseau des agents multiplicateurs;
  • L’équipe du développement organisationnel;
  • L’équipe des communications qui nous supporte;
  • La direction qui doit s’impliquer concrètement dans les changements et qui doit soutenir les activités organisées.

Daniel : Comment voyez-vous les 5 prochaines années en terme de santé au travail?

Éliane : Je vois un chamboulement incroyable! Je ne vois pas de retour à temps plein au travail.

Surtout, je pense que la santé psychologique est devenue beaucoup moins tabou et je suis convaincue que ça va nous donner beaucoup de leviers pour faire la promotion de la santé, du mieux-être en entreprises et faire la promotion de la santé mentale.

Laisser un commentaire