Le coureur-mathématicien

Le coureur-mathématicien, est un coureur qui calcule tout. Quand je dis tout, c’est tout. Il connaît sa vitesse moyenne pour son dernier kilomètre, sa vitesse moyenne de la semaine passée et la vitesse exacte qu’il a tenu pendant son entraînement de 6 x 1000m. Il peut même vous dire ses ”laps”. Le coureur-mathématicien ne s’arrête toutefois pas au ”pace”. Les fréquences cardiaques sont aussi extrêmement importantes pour lui. Il connaît sa FC pour chaque vitesse. S’il court à 12km/h et que sa FC est différente de plus de 3 battements par minute celle qu’il a d’habitude, il sait pourquoi. Ça peut être le vent de face, la pente, la chaleur, un café, etc. Et s’il ne sait pas pourquoi sa FC est différente, il se pose des questions :

  • Ais-je bien dormi?
  • Est-ce que j’ai bien récupéré?
  • Suis-je trop stressé?
  • Est-ce que j’aurais du me coucher 20 minutes plus tôt hier?
  • Est-ce que je devrais faire une sieste cet après-midi pour récupérer?
  • Est-ce que mes bas sont trop lourds?
  • Est-ce que l’air est trop humide?  (l’air humide est plus lourd, donc plus difficile de courir, c’est bien connu)
  • Est-ce que j’aurais dû ajouter des électrolytes dans mes céréales ce matin?
  • Est-ce que j’aurais dû aller au dépanneur en auto pour maximiser ma récup?

Ah, pas toujours facile la vie de coureur-mathématicien… En plus, il doit constamment rester à l’affût des dernières nouveautés. Il a été le premier à avoir une montre cardio :

Ensuite, puisqu’il n’y avait pas encore de système GPS, il a noté tous ses entraînements dans des journaux d’entraînements. Sur du papier, au début, puis dans un fichier excel. Finalement, aujourd’hui, il possède une montre qui lui dit exactement quand aller s’entraîner, mais aussi s’il faut qu’il dorme plus, quand boire et quand aller aux toilettes.

Généralement, mais pas tout le temps, le coureur mathématicien est obsédé par les chaussures. Il sait exactement combien de kilomètres chaque paire de chaussure a couru. Il s’en prépare une paire qui sera ni-trop-molle-ni-trop-ferme-juste-correct, pour son prochain marathon. Il a plusieurs paires de chaussures :

  • Une pour les longues sorties sorties à faible intensité
  • Une pour les longues sorties un peu plus soutenue
  • Une pour les marathons
  • Une pour les intervalles courts
  • Une pour les intervalles longs
  • Une pour les entraînements de sprint
  • Une pour les entraînements de musculation/transfère

Et en plus, chaque fois qu’il doit en changer une paire, c’est toute une histoire, car la chaussure doit être parfait. Ça ne lui prend pas trop de ”drop”, pour ne pas changer sa foulée mi-pied parfaitement calibrée. Ça ne lui prend pas trop de poids, pour ne pas le fatiguer (et il a une petite raideur à l’aine). Ça prend un ajustement large-mais-pas-trop. Des couleurs flash-mais-pas-trop. Sa femme ne lui achète pas de chaussure pour Noël, c’est bien trop compliqué!

Vous reconnaissez-vous dans le coureur-mathématicien? Moi oui, un peu. Pour plusieurs, compiler des dizaines de chiffres est extrêmement motivant et parfois utile. Sauf que c’est quand même drôle d’en rire un peu. Et vous, si vous n’êtes pas un coureur-mathématicien, quel type de coureur êtes-vous?

Ps. J’ai déjà des idées pour quelques autres types de coureurs…

6 réflexions au sujet de “Le coureur-mathématicien”

  1. Tu me fais bien rire ce matin Daniel!
    Pas tant mathématicienne que tu le décris, mais j’aime bien “comptabiliser” mon nombre de km/ sem , pace moyen, nombre de sorties, etc. Bonnes statistiques!

    Répondre
  2. Bonjour,

    Je me reconnais un peu dans vos propos. J’avais un fichier excel où je notais tout et maintenant j’ai fais un programme(étant informaticien) avec toute les statistiques possible par semaine, mois, année. Sur mon blog, j’ai même créé un wiget à droite.

    Votre blog est très intéressant, continuez!
    Un lecteur de Belgique,
    Michaël.

    Répondre
  3. Avec des instruments tel que la montre GPS, c’est difficile de ne pas être un coureur mathématicien. Depuis que j’ai ma montre Garmin, je suis pife qu’avant 🙂

    Répondre

Répondre à Alain Annuler la réponse