Le code d’honneur du coureur

La mafia créa un code d’honneur, Dieu créa les 10 commandements et Course à pied.ca créa… Le code d’honneur du coureur! Ce n’est pas très original comme nom, mais peut-être qu’un meilleur me viendra à l’esprit éventuellement… Cela dit, j’ai eu l’idée de créer ce code en voyant l’article des 10 commandements du coureur sur aimercourir.com. Néanmoins, mon code ne concerne pas vraiment l’entraînement, mais plutôt le savoir-vivre et la politesse qu’un coureur devrait avoir envers ses semblables.

Bref, le but de cet article est de trouver les « 10 commandements d’un coureur » afin de pouvoir ensuite les imprimer sur des t-shirts! Mais bon, ce n’est qu’une idée lancée comme ça!

1. Dans la rue, les autres coureurs tu salueras

Combien de fois ai-je salué quelqu’un qui a simplement détourné son regard en m’ignorant? Entre coureurs, je pense qu’il faut s’encourager. Nous sommes tous adeptes du même sport, alors pourquoi ne pas s’échanger un sourire en se croisant?

2. Sur tes temps tu seras honnête

Les temps que tu as réalisés il y a plus de 2 ans devraient être précédés de « j’ai déjà couru… » et non de « je cours… ». Soyez honnête avec les autres coureurs, mais surtout soyez honnête avec vous-même.

3. Les débutants tu aideras

Peu importe comment, tu donneras un coup de main à ceux qui commencent à pratiquer la course à pied. Rappelle-toi que tu as déjà été un débutant toi aussi…

4. Humble tu resteras

Il faut se garder une petite gêne par rapport à ses temps et à ses exploits. Écrire tous ses entraînements sur son mur Facebook… avouez-le, c’est trop! Certes, tout le monde est content lorsque vous réalisez une performance exceptionnelle, dans la mesure où tout cela demeure… exceptionnel, bien entendu. Si vous voulez étayer vos entraînements, il y a des groupes de discussion via Facebook, comme courir Montréal, qui sont réservés à cet effet.

5. Respectueux des bénévoles tu seras

Lors des courses, les gens qui vous aident sont des bénévoles. Ils le font de leur plein gré! Soyez gentil avec eux, respectez-les et surtout remerciez-les pour ce qu’ils font. Si quelque chose ne se déroule pas comme prévu à l’événement, ce n’est généralement pas de leur faute. C’est probablement plus celle de l’organisateur ou encore… de la vôtre.

6. Des excuses tu n’inventeras point

C’est très rare qu’une personne réalise une « course parfaite ». C’est normal qu’une course comporte certains imprévus. C’est d’ailleurs ce qui rend la course à pied intéressante! Cela dit, quand vous faites 1 h 20 lors d’un demi-marathon au lieu de 1 h 15, comme vous l’aviez prévu, c’est pas si grave. Soyez honnête avec vous-même et n’essayez pas de vous convaincre que c’est parce qu’il y avait un caillou dans votre chaussure…

Vous avez d’autres commandements dont vous aimeriez nous faire part, n’hésitez pas à laisser un commentaire!

 

29 réflexions au sujet de “Le code d’honneur du coureur”

  1. J’ajouterais, ta passion tu partageras avec ceux qui te comprennent et les autres tu laisseras tranquilles avec les moindres détails de tes courses et entraînements.

    Progressif tu seras!

    Répondre
  2. L’environnement tu respecteras.
    Les autres usagers de la route tu respecteras.
    La chance que tu as de courir et d’être en santé tu apprécieras

    Répondre
  3. Les autres coureurs pendant une course sont là pour t’aider à te surpasser. Quoi de mieux qu’un travail d’équipe à relais pour couper le vent par exemple.

    Sur la ligne de départ, soyez honnête et placez-vous à la bonne place pour prendre le départ. C’est dangereux si vous êtes un coureur lent de vous placer devant et l’inverse si vous êtes un coureur rapide.

    Dans les ravitaillements, tu n’arrêtes pas sec pour prendre ton verre d’eau, tu prends le verre d’eau et tu t’enlèves du chemin si tu as besoins de marcher pour boire. De cette façon, on évite les collisions. Si tu marches, tu marches à droite sur le bord du chemin et tu ne marches pas à 5 de large ce qui bloque le chemin pour les autres coureurs.

    J’aime bien le #1, 4 et 6. Belle initiative. Je continue d’y penser…

    Répondre
  4. Bonne idée. J’allais mentionner des points similaires à ceux de Jean-François Marchand ci-dessus, notamment sur la position de départ d’une course.
    Ou alors aussi:
    – la compétition est secondaire si tu vois un coureur s’écrouler devant toi et qu’il n’y a pas d’aide en vue. Arrêtes-toi pour voir si ça va.
    – en compétition tu ne coupera pas le chemin du coureur qui te suit (dans les courbes, on se voit souvent forcés de laisser la place à ceux qui prennent le chemin le plus court quoi qu’il arrive).
    – aussi, quand tu te mouches dans ‘les airs’ tu t’arranges pour pas te moucher sur le coureur à côté de toi. 🙂

    Répondre
  5. Ouah! Que de bon commandements! J’aime particulièrement: “l’environnement tu respecteras”. Quand on a couru ailleurs qu’au Québec, on devient particulièrement sensible sur ce point là :p
    Bonne journée!
    Audrey

    Répondre
  6. J’aime beaucoup l’idée, bravo !! Moi aussi je veux le t-shirt. Beaucoup de choses ont déjà été dites, alors comme je suis bien sensible à ton #4 “Les débutants tu aideras”
    j’ajouterai : De personne tu ne te moqueras et quoi qu’il arrive, encourageant tu demeureras.
    Peut-être aussi : Le Graal tu ramèneras ?! Ha non! Ça c’est une autre histoire… quoique : qu’est ce qui nous fait courir ? Vers quoi court-on ? En quête de quoi finalement ? Un autre billet pour toi Daniel… ! Hahahah!

    Répondre
    • Concernant les commandements et le lien avec le ”Graal”(Sang royal_Da vinci code): Peut importe d’où tu es et vers ou tu iras; par la course a pied; de Sang Royal tu deviendras.

      Répondre
  7. le respect des autre coureur tu aura
    cela je le voix a chaque course dans ma région ou autre il y a seu qui son toujours premier et avec qui tu aimerai bien discuter pour un partage de savoir mai comme tu fait pas partie de leur niveaux il t ignore et ne te réponde jamais a tes salut il te regarde de haut en oubliant qu’un jour eu aussi on été a ta place

    Répondre
  8. Lorsque tu prendras de l’eau donné par un bénévole à une station d’hydratation lors d’une course,tu continueras ton chemin ou te tasseras sur le bord de la route .Jamais tu ne mettras les freins pour la boire à plein milieu de la route.Tu éviteras ainsi si je suis derrière toi de m’entendre réciter les 10 commandements,le nouveau et l’ancien testament ainsi que plusieurs prières de mon cru….

    Répondre
  9. J’aime bien … les règlements tu liras si tu ne les connais pas … alors les rapido devant les autres coureurs ensuite et les marcheurs derrière. Si lièvres il y a prend le temps de suivre celui qui te convient. Et quand tu arrêtes spontanément fais-le à droite du chemin pour ne pas bloquer et risquer des accidents…. à ceux qui te suivent

    Répondre

Laisser un commentaire