Pourquoi on court plus lentement lorsqu’il fait chaud?

Article mis à jour le 21 mai 2020

Le corps humain est une machine bien huilée. C’est impressionnant de voir tout ce que notre corps peut faire. Manipuler de petits objets, courir de longues distances, jouer de la musique, etc. Par contre, il y a une chose qui doit rester constante : notre température corporelle. En effet, le corps peut fonctionner seulement entre 35 degrés Celsius et 42 degrés Celsius. Si votre température corporelle n’est pas entre ces deux chiffres, vous êtes dans une mauvaise posture!

Le problème, c’est que lorsque vous courez, vous utilisez de l’énergie pour faire bouger vos jambes et vos bras. Une partie de cette énergie sert à créer du mouvement, mais une autre partie est « perdue » sous forme de chaleur. On estime que lorsque vous courez, environ 20 % de l’énergie que vous brûlez sert à avancer, alors que 80 % de l’énergie est perdue sous forme de chaleur. Le corps a donc tendance à surchauffer lorsqu’il dépense beaucoup d’énergie en peu de temps. Et plus vous allez rapidement, pire c’est!

La bonne nouvelle, c’est que votre corps est vraiment bien fait. Il va tout faire pour vous empêcher d’augmenter votre température et d’aller vers un état de surchauffe.

Dans un premier temps, votre corps va rediriger du sang vers votre peau, afin de favoriser la perte de chaleur par la peau. En même temps, il va favoriser la sudation, afin que vous perdiez de la chaleur lorsque la sueur s’évapore. Évidemment, ce processus est beaucoup moins efficace lorsque la température est chaude ET humide.

Si vous continuez à courir et que votre corps continue à se réchauffer, votre corps devra utiliser d’autres stratégies pour éviter la surchauffe.

Dans certaines études, on remarque que lorsque le corps atteint la température de 40 degrés Celsius, cela est souvent associé à une forte fatigue.

En effet, quand votre corps se sent chaud, il vous envoie le signal que vous êtes fatigué. Ainsi, les muscles produisent moins de chaleur, ce qui permet au corps de revenir à une température plus saine. Par temps chaud, c’est donc rarement la déshydratation qui vous ralentit, mais bien la température de votre corps qui est trop élevée.

Quels facteurs augmentent la température du corps?

1. L’intensité de l’exercice

Évidemment, plus vous courez vite, plus vous dépensez d’énergie et plus vous produisez de la chaleur.

2. L’absence de vent

Plus il vente, plus il est facile de perdre votre chaleur. Dans un environnement sans vent, ou encore pire, dans un environnement où il vente dans votre dos, à la même vitesse que vous courez, il est plus difficile de vous refroidir.

3. La température

Plus il fait chaud dehors, plus la chaleur du corps tend à augmenter.

La température de la peau est environ de 33 degrés Celsius. S’il fait plus de 33 degrés, l’air réchauffe donc le corps et la seule avenue possible pour vous refroidir est la sudation. Sauf que l’efficacité de la sudation pour refroidir le corps dépend en grande partie de :

4. Le niveau d’humidité

Lorsque vous suez, l’objectif du corps est de vous refroidir. L’idéal est que la sueur s’évapore alors qu’elle est sur votre peau, absorbant ainsi une grande quantité de chaleur afin de s’évaporer. Le problème, c’est que plus le niveau d’humidité est élevé, plus l’eau a tendance à couler plutôt qu’à s’évaporer. C’est pourquoi un haut taux d’humidité est probablement pire qu’une température élevée, la sudation étant une façon assez efficace d’évacuer la chaleur.

5. Soleil

Le soleil plombant peut vous chauffer encore un peu plus, surtout s’il est fort, soit entre 10 h et 18 h.

6. Déshydratation

En général la température interne augmente de 0,1 à 0,2 degrés Celsius pour chaque 1% de déshydratation. En général, la façon la plus efficace de gérer l’hydratation, peu importe la température est de boire ad libitum, selon votre soif.

Source : Lore of Running par Tim Noakes

3 réflexions au sujet de “Pourquoi on court plus lentement lorsqu’il fait chaud?”

  1. Bon article Daniel! Et d’actualité en plus… 🙂
    Concernant ton point #3, est-ce que Tim Noakes parle de la température de l’air seulement ou considérant le facteur humidex?

    Répondre
    • Salut Jeff,
      Dans son point 3 dans le livre, Tim parle de la température de l’air, puis ajoute que le facteur qui est souvent plus important est le taux d’humidité. Par contre, il ne parle pas du ”facteur humidex” ou du moins, il n’utilise pas cette expression, mais le facteur humidité joue sur la faculté de se refroidir.

      Répondre

Répondre à Daniel Riou Annuler la réponse