Mythe 4: contrôler la pronation