Marathon, météo et maux de tête

Irène au Marathon des Deux-Rives en 2011

Sandy au Marathon de New York en 2012

Chaleur au Marathon de Boston en 2012

Ce que je trouve intéressant, c’est d’observer comment les organisations ont réagi face aux caprices de dame-nature. C’est aussi divertissant de se demander « qu’est-ce que j’aurais fait si j’avais été dans la peau du directeur de course »? Ce qui me vient en tête quand j’y pense c’est que je suis content que ça ne me sois encore jamais arrivé! C’est très facile de dire «ah, moi j’aurais pas fait ça comme ça!». Par contre, ça ne fait pas avancer le débat et surtout, c’est bien facile de juger lorsqu’on a toutes les informations que les personnes en places n’avaient probablement pas. Je suis de ceux qui pensent qu’on prend toujours les meilleurs décision en fonction des informations connues à ce moment.

Quand même, ce qui se passe en fin de semaine me fait réaliser que la réaction du Marathon de Boston était, à mon avis, vraiment parfaite. Pour la petite histoire, les organisateurs de Boston avaient proposés à tous ceux qui ne se sentaient pas prêt à courir sous une chaleur intense de leur garder une place pour 2013. Classe. Peut-être aussi que c’était la condition la moins pire des 3 évènements.

Quand je regarde ce qui s’est passé à New York, la question qui me vient en tête, c’est : pourquoi ne pas l’avoir annulé plus tôt? Je ne sais pas quelles informations ils avaient lundi dernier, mais j’imagine qu’ils ne s’attendaient pas à ce qu’il n’y ait plus d’essence dans les stations services et que le métro soit arrêté jusqu’à aujourd’hui. Peut-être auraient-ils pu prendre cette décision avant. Peut-être aussi qu’ils ont tout tenté, mais que devant l’ampleur des dégâts, ils ont dû se résigner à ne pas aller de l’avant avec le marathon. Très décevant pour les participants de le savoir à la dernière minute, surtout que plusieurs participants internationaux étaient déjà rendus sur place… Encore une fois je le répète : je suis content de ne pas avoir eu à prendre cette décision.

Et vous, qu’en pensez-vous? Bonne ou mauvaise décision?

1 réflexion au sujet de « Marathon, météo et maux de tête »

Laisser un commentaire