Voici quelques recommandations simples pour débuter la saison printanière de course à pied !

Depuis quelques jours au Québec, nous jouissons d’un avant-goût du printemps. Les températures sont plus appréciables et nous retrouvons enfin le plaisir de courir sur l’asphalte. Le sol est moins glissant, moins dangereux et cela permet d’augmenter la cadence. En bonus, on peut courir avec une couche de vêtements  en moins 🙂

C’est vraiment idéal pour courir, n’est-ce pas ?

Oui, mais… il faut quand même être vigilant ! Votre corps a enduré ces derniers mois une surface molle, instable, glissante… Changer pour une surface comme l’asphalte, c’est un peu comme toujours avoir couru sur du sable et passer sur le bitume du jour au lendemain. Votre corps n’est plus habitué et le risque de blessures risque de croître. Je vous conseille de diminuer un peu votre volume d’entraînement afin de permettre à votre corps de s’habituer progressivement.

L’autre danger, c’est que cette agréable température nous donne le goût de multiplier les sorties, les allonger et augmenter la vitesse ! Le dernier point est particulièrement problématique, car si vous couriez à l’extérieur durant l’hiver, il est probable que vous n’ayez pas couru rapidement. Il faut donc être prudent et progressif dans vos sorties.

Laisser un commentaire