Comment savoir si un supplément est efficace?

Peut-être vous êtes-vous déjà demandé si, par exemple, le jus de betterave augmente vraiment les performances. Peut-être que vous vous dites que prendre des suppléments alimentaires, peu importe leur origine, c’est du dopage. Ou peut-être que votre beau-frère essaie de vous embarquer dans sa compagnie de vente de shake pas-pyramidale-mais-presque.

Comment vous y retrouver là-dedans?

Comment distinguer le faux du vrai?

Surtout, comment faire la différence entre le ”pour moi ça fonctionne” et ”ça fonctionne, c’est scientifiquement prouvé”.

Aujourd’hui, j’ai le grand plaisir de vous présenter la solution que vous espériez tant, un guide complet, le ”AIS Sports Supplement Framework”.

Bon, c’est malheureux parce qu’il est en anglais. Si vous êtes en mesure de lire en anglais adéquatement, je vous suggère de visiter leur site web directement. Pour un résumé en français, continuez de lire.

4 catégories de produits

Pour que ce soit le plus simple possible, les chercheurs ont séparés les produits en 4 catégories :

  • Catégorie A : utilisation suggérée si utilisé avec un protocole basé sur la science.
  • Catégorie B : plus de recherche mérite d’être effectuée. Utilisation suggérée dans le cadre de recherche ou avec ”monitoring médical”.
  • Catégorie C : peu de preuves de bénéfices. Utilisation non suggérée.
  • Catégorie D : substances bannies ou à haut risque d’être contaminé par des substances bannies. Ne devrait pas être utilisée.

Évidemment, j’imagine que vous aimeriez avoir des exemples de suppléments qui fonctionnent? Voici un bref résumé :

Catégorie A

  • Boisson pour sportif, si utilisé avec un protocole adéquat
  • Gels, si utilisé avec un protocole adéquat
  • Repas liquides, si utilisé avec un protocole adéquat
  • Barres pour le sport, si utilisé avec un protocole adéquat
  • Électrolytes, si utilisé avec un protocole adéquat
  • Suppléments de vitamines (requiert la supervision d’un médecin / professionnel de la santé)
  • B-alanine
  • Bicarbonate
  • Jus de betterave
  • Créatine

Catégorie B

  • Curcuma
  • Baies exotiques
  • Anti-oxidants C et E
  • Glucosamine
  • et plus encore

Catégorie C

  • Catégories A et B, si utilisés avec des mauvais protocoles
  • Tout ce qui n’est pas dans A, B et D

Catégorie D

  • Ephedrine
  • Glycerol
  • Colostrum
  • etc.

 

Et voilà! Et vous, prenez-vous des suppléments alimentaires? Si oui, font-ils partie des suppléments de catégorie A?

1 réflexion au sujet de « Comment savoir si un supplément est efficace? »

Laisser un commentaire