Trouver son équilibre à travers l’activité physique

« Notre corps est notre jardin, et notre volonté en est le jardinier. »

William Shakespeare

Cette phrase célèbre de William Shakespeare reflète beaucoup ma vision d’une relation saine avec son corps… et je fais le même parallèle avec l’esprit. En effet, notre esprit est notre jardin, à nous de l’entretenir !

À mon humble avis, la balance, autant physiquement que métaphoriquement, se trouve là où le corps et l’esprit sont tous les deux en bonne forme. Ainsi, une santé mentale optimale, un raisonnement dont l’écho sur notre vie est positif et une certaine constance dans l’activité physique semblent être la clé. 

Je vous propose un article qui se veut un peu plus personnel en vous partageant ma réflexion sur le fait de trouver sa balance, ou son équilibre, au travers de l’activité physique. Je vous résume rapidement mon cheminement personnel afin de vous mettre en contexte.

Tout d’abord, je suis une hyperactive née, donc pas du tout quelqu’un qui a un problème de sédentarité. Ensuite, j’avais une alimentation que je qualifierais de ‘normale’. Donc, une diète occidentale, de la nourriture majoritairement préparée à la maison et aucun trouble alimentaire au menu. Puis, dernier détail important ici, je n’ai jamais senti que mon corps représentait la personne active que j’ai toujours été. Le miroir me renvoyait cette image d’un corps avec des poignées d’amour et une couche de matière adipeuse qui, à mes yeux, n’avait pas d’affaire là.

Photo de Nomadic_Mye

Ainsi, j’essayais de devenir marathonienne, m’efforçant de couvrir de plus en plus de kilomètres chaque semaine et m’imposant des séances de salle d’entraînement dont je n’avais pas envie. Je me suis imposée le fameux “calorie counting“, les diètes à 1200 calories par jour et la sensation de faim en permanence. Tout ça pour très peu, ou pas, de résultat. Certes mes muscles se définissaient et je gagnais en force et en endurance, mais je demeurais entourée de cette couche adipeuse qui me mettait si mal dans mon corps. 

Puis, certains événements sont venus chambouler ma vie et me causer un stress énorme. J’ai accumulé les livres en trop pendant plusieurs mois et tout était au plus bas : ma confiance en moi, ma motivation et ma volonté. Heureusement, j’ai eu une discussion franche avec une amie précieuse, ce qui m’a en quelque sorte sorti de ma torpeur. Étant Madame Tout-ou-rien, j’ai commencé à suivre un mode de vie Bulletproof, puis à couper les glucides jusqu’à être ‘keto’. L’important étant qu’à partir de là, j’ai recommencé à me battre pour moi-même, à vouloir aller mieux, et le sport s’est imposé comme une solution évidente.

Les bienfaits de l’activité physique sur le moral

C’est quand j’ai pris conscience de mon état de mieux être général, que j’ai réalisé que ma relation avec le sport avait changée. Je ne vous raconte pas n’importe quoi, j’étais tellement mal psychologiquement, que de me sentir mieux à chaque jour était ma seule priorité, et c’est vers cela qu’était dirigée toute mon attention, et non pas sur le nombre de livres en trop. Donc pour la première fois de ma vie, j’allais courir parce que j’avais besoin de respirer, pas parce que je voulais perdre du poids, ou simplement “parce qu’il le fallait”. 

L’activité physique est devenue mon exutoire quotidien, puis à partir de là, tout a augmenté : mon endurance, mon cardio, ma confiance en moi, mon sentiment d’accomplissement et ma joie de vivre. Je suis, en l’espace de quelques mois, devenue une personne plus zen, plus en phase avec elle-même. Étrangement, c’est au moment ou un pépin de santé physique est survenu (totalement pas en lien avec le sport) que je me suis arrêtée, j’ai regardé mon corps et je me suis pesée pour la première fois en un an. La constatation fut que non seulement j’avais le sentiment profond d’avoir trouvé ma balance, ma paix intérieure, mais que clairement j’avais aussi trouvé un mode de vie qui convenait à mon corps. Puis, mon alimentation s’est tournée vers les besoins de mon corps et a cessé d’être une réponse à mes émotions.

Je voyais enfin dans le miroir la fille que j’étais : positive, forte, en santé et équilibrée, Donc, mon équilibre je l’ai trouvé quand j’ai réalisé pour la première fois que je ne m’entraînais pas parce que je le devais, mais bien parce que je le voulais. L’activité physique est passée d’une corvée à une nécessité. D’une tâche de plus sur ma liste à un moment essentiel à ma routine. Puis, sans même que je ne m’en aperçoive la constance est arrivée. 

En terminant, je pense sincèrement aujourd’hui que de trouver sa balance au travers de l’activité physique est la plus belle chose qui soit. En effet, il faut se rappeler de ne pas mettre le point focal sur les changements physiques, mais plutôt sur les changements psychologiques qui résultent d’une vie physiquement active. La détermination, le caractère, l’accomplissement, la persévérance, la résilience, l’équilibre, etc., voilà les variables importantes de l’évolution d’une personne.

2 réflexions au sujet de “Trouver son équilibre à travers l’activité physique”

    • Bonjour Nathalie!
      Merci pour ce beau commentaire! Je suis heureuse si je peux trouver les mots pour inspirer les gens à prendre soin d’eux, à trouver un bel équilibre dans les vies folles que nous menons.

      Je crois que c’est en s’inspirant les uns les autres que l’on devient tous de meilleurs humains! Bon weekend!

      Répondre

Laisser un commentaire