Est-ce que l’activité physique vous protège de la COVID-19?

Les bienfaits de la pratique d’activité physique sur une base régulière sont maintenant connus de tous. Selon Santé Canada, «l’activité physique améliore la santé et le bien-être, réduit le stress, renforce le coeur et les poumons ; augmente le niveau d’énergie, aide à atteindre et à maintenir un poids santé, et favorise une philosophie de vie positive».

Comble du bonheur? Une récente étude, effectuée aux États-Unis, a démontré que la pratique d’activité physique sur une base régulière serait liée à une diminution des risques de développement de complications sévères liées à la COVID-19!

Résultats de l’étude

L’étude a été conduite sur 48 440 patients d’âge adulte, résidents de l’état de la Californie et ce, du 1er janvier 2020 au 21 octobre 2020.

Les trois catégories d’activité physique établies étaient les suivantes :

  • Inactif : 0-10 minutes/semaine;
  • Faible niveau d’activité : 11-149 minutes/semaine;
  • Rencontre de façon constante les recommandations *: 150+ min/semaine.

*Les recommandations canadiennes sont également de 150+ min d’activité physique/semaine.

En prenant en considération l’influence des facteurs comme l’âge, la race et les conditions médicales, les patients inactifs qui avaient été infectés par la COVID-19 avaient :

  • 2,26 fois plus de risques d’être hospitalisés que les infectés actifs;
  • 1,73 fois plus de risques d’être admis aux soins intensifs que les infectés actifs;
  • 2,49 fois plus de risques de décès que les infectés actifs.

Les patients atteint de la COVID-19 qui étaient inactifs étaient également plus à risques d’hospitalisation, d’admission aux soins intensifs et de décès que ceux qui avaient un niveau d’activité faible.

Évidemment, il faut toujours prendre ce type d’études observationnelles avec un grain de sel, car il est tâche ardue d’établir un lien de cause à effet : on parle plutôt de corrélations. Par contre, c’était le facteur le plus important parmi les facteurs de risques qualifiés de ”modifiables” :

  • niveau d’activité physique;
  • fumeur (cigarette);
  • obésité;
  • diabète;
  • hypertension;
  • maladies cardiovasculaires;
  • cancer.

L’importance de la promotion de l’activité physique

Le US Centers for Disease Control and Prevention a identifié une foule de facteurs de risques qui augmenteraient la sévérité des symptômes de la COVID-19 tels que l’âge avancé, le diabète, l’obésité et les maladies cardiovasculaires.

Par contre, les auteurs de l’étude suggèrent fortement que les autorités de santé publique informent la population qu’en dehors de la vaccination et des mesures sanitaires de base (le port du masque et la distanciation physique par exemple), l’activité physique est probablement une des actions les plus importantes que puissent faire les individus.

C’est d’autant plus important que durant la pandémie, la population mondiale s’est vue contrainte de rester à la maison afin d’éviter toute propagation du virus ce qui a entraîné une réduction du niveau d’activité physique pour plusieurs personnes.

D’ailleurs, faire de l’activité physique sur une base régulière est une bonne façon de stimuler le système immunitaire.

Évidemment, pour contrôler l’épidémie, la vaccination et le respect des mesures sanitaires sont primordiales. Par contre, s’il vous manquait une raison d’augmenter votre niveau d’activité physique, cette étude pourrait peut-être être la pièce manquante!

Que ce soit pour être en mesure de suivre vos enfants lors de vos parties de soccer, de réduire votre niveau de stress ou encore de limiter l’impact de la COVID-19, toutes les raisons sont bonnes de viser l’atteinte de 150+ minutes d’activité physique/semaine!

D’ailleurs, une façon facile et efficace d’augmenter la quantité d’activité physique que vous faites pourrait être de vous procurer le matériel d’entraînement Altterre. Vous serez ainsi en mesure de vous concocter un entraînement diversifié, intéressant et efficace et ce, peu importe l’endroit!

Laisser un commentaire