Le mythe de la récupération

Article mis à jour en janvier 2020.

C’est tout à fait normal de toujours en vouloir plus.

C’est naturel.

Sauf que lorsqu’on parle de récupération, il y a des limites à ce qu’on peut faire.

Premièrement, il faut se demander si on a vraiment besoin de récupérer plus vite. Si vous vous entraînez régulièrement, mais que vous n’accumulez pas de fatigue, vous n’avez pas à vous soucier de récupérer plus rapidement.

Comment savoir si vous accumulez de la fatigue? D’entraînement en entraînement vous vous sentirez plus lourd, plus tendu, vous sentirez que vos jambes sont fatiguées.

Si ces symptômes n’augmentent pas avec le temps, vous n’avez pas besoin d’artifices afin de récupérer plus rapidement.

Deuxièmement, si vous ressentez le besoin de récupérer plus rapidement, les meilleurs moyens pour y parvenir sont probablement :

  1. Dormir assez;
  2. Avoir une alimentation équilibrée;
  3. Limiter la consommation d’alcool.

Une fois que vous avez mis en place ces trois actions, vous pourrez ensuite tenter d’utiliser des stratégies plus avancées, comme :

  • Boissons de récupérations;
  • Massage;
  • Bain thérapeutique;
  • Rouleau masseur en mousse;
  • Bain de glace.

En résumé, pour 99 % des coureurs, il n’est pas nécessaire d’avoir recours à ces statégies pour récupérer plus rapidement.

2 réflexions au sujet de “Le mythe de la récupération”

  1. Pour performer, il faut s’entrainer plus. Cependant, avec l’âge, le corps a besoin de plus de récupération. Donc, avec les années, il faut trouver le juste équilibre.

    Répondre
  2. Récupération = prévention
    La récupération joue un rôle primordiale en minimisant l’apparition de blessures MSK.
    En 2018, je fais mes 5 séances hebdomdaires de rouleau + étirements et j’enchaine des semaines de plus de 100km de course sans aucun problème.
    Pendant 6 semaines de vacances (je suis en vacances donc je dors plus, je stress moins) je néglige ma récup. Résultat? Un douleur au genou qui apparaît progressivement et je passe a 2 doigts de me blessé au genou lors d’une course a la fin de ces 6 semaines…
    Donc oui, la récupération devrait être mis de l’avant et non le contraire!

    Répondre

Répondre à Sarah Annuler la réponse