RC1600 – la performance accessible

J’ai des relations assez spéciales avec mes chaussures. Lorsque j’en aime une paire, je peux la porter jusqu’à ce qu’elle déchire de partout. C’est ce qui est arrivé avec mes RC1400… Disons simplement que je ne peux plus courir avec. D’un autre côté, je suis toujours un peu hésitant à acheter plusieurs fois le même modèle, car cela ”m’empêche” de tester des chaussures pour ce blogue (vraiment plate comme problème, je sais). J’étais donc extrêmement content lorsque j’ai reçu la paire de RC1600 que j’avais commandé, car je savais que j’aimerais probablement autant la RC1600 que la RC1400 et qu’en même temps, ça faisait une paire de plus à tester pour le blogue.

J’ai maintenant une centaine de kilomètres de parcourus avec ces chaussures. Je ne suis pas encore certain de savoir si je préfère les 1600 ou les 1400. Pour moi, les 1400 était un modèle extrêmement bien réussi et équilibré.

 

Voici les statistiques de la 1600 :

Poids : 5,4 oz

Dénivelé : 6 mm

Hauteur avant: 15mm

Hauteur arrière : 21 mm

L’empeigne

Ce que je reproche souvent aux chaussures minimalistes, c’est d’être trop molles de l’avant-pied. Cela permet aux orteils de prendre leur place, certe, mais je me sens moins stable s’il n’y a pas une certain rigidité dans l’empeigne au niveau des métatarses. Ce n’est pas une chaussure très large et elle ne conviendra pas aux pieds très volumineux. Comme vous pouvez le voir sur la photo, je suis un peu juste dedans… La langue n’est pas très large non plus, ce qui fait qu’on peut voir votre pied (ou votre bas).

Chaussure New Balance RC 1600

Chaussure New Balance RC 1600
Chaussure New Balance RC 1600

L’intérieur de la chaussure est assez souple et bien fini pour qu’on puisse la porter sans bas. Je ne me suis pas essayé à faire plus de quelques kilomètres sans bas. Je ne ferais certainement pas une compétition ainsi, mais ”ça va”.

Au niveau durabilité, je ne peux pas vraiment vous dire encore, car j’ai environ 100km de fait seulement, mais je trouve que l’empeigne semble assez durable. Si je pouvais modifier quelque chose, je rendrais la chaussure un tout petit peu plus large, mais en dehors de cela, le fit de l’empeigne est excellent. Je trouve bizarre que je me sente plus à  l’étroit dans la 1600 que dans la 1400, deux chaussures construites sur le même ”last”.

La semelle intercalaire

La 1600 est qualifiée par New Balance de ”marathon racig flat”. Je trouve que c’est la meilleure façon de qualifier cette chaussure et la semelle intercalaire a été construite en ce sens. Juste assez de coussin pour courir un marathon. Ceux qui ont déjà frappé le mur savent qu’après 35km, la technique de course peut laisser à désirer et que l’attaque-talon n’est plus toujours ”proprioceptive”. Si j’avais à courir un autre marathon demain matin, je le ferais probablement avec la 1600. C’est aussi un bon choix pour faire des intervalles sur une piste ou sur la route, car l’empeigne tient bien le pied en place et que la semelle est assez ferme pour bien sentir le sol. On sent que cette chaussure est encore plus axée sur la performance que la RC 1400

Comme on peut le voir sur la photo ci-haut, la chaussure est faite de façon à donner une ”stabilité naturelle”. Le côté externe de la chaussure est affaibli par la fente et le côté interne est renforcé par plus de matériel, afin de ralentir la pronation. Ça a l’air bien beau en théorie, mais l’avantage que je vois, c’est que ça peut rassurer ceux qui sentent qu’ils ont besoin d’une chaussure avec stabilité. J’en ai déjà parlé dans un autre article, mais je ne pense pas que ralentir la pronation réduise le risque de blessure.

La semelle externe

semelle RC 1400

Encore ici, on voit que la chaussure est construite de façon à ralentir la pronation. En effet, les 7 trous blancs que vous voyez à l’extérieur de la chaussure servent à diminue la force structurelle (un ingénieur pourra me reprendre avec plaisir) de la chaussure afin de la rendre plus molle du côté externe, ce qui vise à ralentir la pronation. Pour moi, je trouve que c’est une bonne façon de rendre le contact au sol plus souple, tout en gardant une semelle assez ferme pour bien transmettre l’énergie de la foulée. Peut-être qu’en regardant la semelle vous êtes intrigué par les points noirs à l’avant. Ce sont des points qui visent à rendre la semelle plus légère. Ils sont fait avec une matière un peu caoutchoutée, mais assez dure. J’étais inquiet au niveau durabilité, mais après 100km, ils sont encore comme neuf, alors aucun souci à ce niveau.

 

En résumé

La RC 1600 est une chaussure de compétition qui vous permettra de vous donner à fond lors de votre prochaine compétition. Ce n’est pas une chaussure minimaliste qui vous poussera à améliorer votre technique de course, là n’est pas son objectif. C’est aussi un excellent choix pour faire vos intervalles!

Disponible chez Fradette Sport Place de la Cité!

 

 

 

3 réflexions au sujet de “RC1600 – la performance accessible”

  1. ah je suis pressé de me les mettre aux pieds!! elles attendent sagement dans le placard, avec leur copines greensilence (la 3e paire 😉 ).
    J’avais aussi fortement apprécié les 1400, me reste plus qu’à courir aussi vite que toi, ça fera un peu plus de points communs 😀

    Répondre
  2. Mon avis et celui partagé par la plupart des scientifiques, c’est que être supinateur, pronateur ou neutre n’est pas une façon validée par la science de choisir ses chaussures… Difficile pour moi par contre de vous recommander ces chaussures sans savoir avec quoi vous courez en ce moment, votre historique, etc. Peut-être que je ne suis pas assez clair dans l’article, mais les éléments qui donnent une stabilité naturelle ne modifient pas, à mon avis, le risque de blessure ou la biomécanique.

    Répondre

Répondre à danielriou Annuler la réponse