La renaissance de l’élite canadienne

[quote]Moi, dans mon temps…[/quote]

Quelle phrase détestable.

Toujours est-il que plusieurs Canadiens et Québécois sont en train de faire ravaler leurs mots à tous ceux qui idolâtrent encore la vague de coureurs des années 1980. Certainement, cette deuxième vague de popularité de la course à pied est moins axée sur la performance, mais  la puissance du nombre fait que nous assistons à une espèce de renaissance de l’élite canadienne. Je ne pense pas qu’on verra bientôt une Canadienne gagner le marathon de Boston comme Jacqueline Gareau l’a fait dans les années 80. Je ne pense pas non plus qu’on est proche de revoir la même profondeur qu’en 1982 sur Marathon. Par contre, un peu partout au Canada, des records ont commencé à tomber et des athlètes ont commencé à performer à un très haut niveau :

Cam Levins

Cam Levins est probablement le meilleur coureur canadien en ce moment. Il s’entraîne comme un fou (240km par semaine et +), court très vite (27:27.96 sur 10 000m). Il a terminé 11e au 10 000m aux Olympiques. Pour en savoir plus sur lui, cliquez-ici.

Reid Coolsaet,  Eric Gillis et Dylan Wikes

Ces trois athlètes ont participé au marathon Olympique. Cela signifie qu’ils ont tous les trois réussi à courir un marathon en moins de 2h11 minutes et 29 secondes, ce qui est déjà très bon. Bien sûre, on ne peut pas s’attendre à ce que ces gars ne gagnent le marathon de Boston, ni une médaille aux Olympiques, mais avoir plusieurs Canadiens près de 2h10 sur marathon, cela démontre une belle profondeur. Dans les bonnes conditions, les trois pourraient être en mesure de s’attaquer au record sur marathon de Jerome Drayton.

Simon Bairu

Simon Bairu a eu une année 2012 difficile, mais il est encore détenteur du record canadien sur 10 000m : 27:23.63

Rouge et Or

Le club Rouge et Or  a connu une progression fulgurante dans les dernières années. Cet automne, ils ont terminé 2e au championnat Canadien Universitaires de Cross Country, une première dans l’histoire du club. Notamment, dans les dernières semaines, Charles Philibert-Thiboutot a battu un record Québécois intérieur sur 1500m et Alex Bussière a battu le record canadien sur 1000m.

Je considère donc que le niveau en athlétisme et course sur route est présentement en progression. Je ne suis pas le seul à le penser, François Marchand a aussi écrit un article à ce sujet. Oui, il reste du chemin à faire pour avoir la profondeur connue en 1982. Par contre, il faut donner le temps à cette vague de coureur de s’intéresser au sport de plus haut niveau. Le plus gros changement à mon avis dans les dernières années est que la course est passée d’un statut de sport «pour ceux qui ne sont pas assez bons pour jouer au soccer» au statut de «vrai» sport. Je pense d’ailleurs que cela favorisera le développement de nouveaux coureurs jeunes, rapides et d’un niveau encore jamais vu au Québec! On se croise les doigts!

6 réflexions au sujet de “La renaissance de l’élite canadienne”

Laisser un commentaire