Où s’en va Course à pied.ca?!

Bonne question, n’est-ce pas? Depuis le début de Course à pied.ca, il n’y a pas vraiment eu de ligne directrice dans les articles écrits ou dans les actions posées par Course à pied.ca en général. Maintenant, j’ai bien pris le temps de réfléchir à pourquoi j’aime écrire sur ce blogue et qu’est-ce que j’aimerais que ce blogue devienne. Voici quelques constats :

  • De plus en plus, Course à pied.ca prend l’aspect d’une communauté, notamment grâce au club Course à pied.ca sur Facebook. Le club lui-même compte de plus en plus de membres.
  • Les articles que j’aime le plus écrire sont ceux qui choquent un petit peu ou qui remettent en question des dogmes établis.
  • Je m’intéresse beaucoup au lien entre l’activité physique, la santé mentale et la motivation.

Devant ces constats, j’ai trouvé la ligne directrice pour Course à pied.ca. En ce sens je pense que le t-shirt était un peu prémonitoire. Course à pied.ca, courir hors de notre/votre zone de confort.

Je suis convaincu qu’en sortant régulièrement de notre zone de confort, on devient des meilleurs coureurs, mais aussi, ultimement, des meilleures personnes.

Embarquez-vous?

2 réflexions au sujet de “Où s’en va Course à pied.ca?!”

  1. Allez-y Daniel, sortez nous de notre zone de confort! 🙂 Je suis d’accord avec vous, en sortant de notre zone de confort on apprend à connaitre nos limites et ainsi arriver a si approcher sans les dépasser. On peut même espérer repousser ses limites certaines fois.

    Mais il faut aussi savoir y aller progressivement , je vois beaucoup de gens autour de moi qui veulent progresser trop rapidement et doivent s’arrêter pour un certain temps et quoi de pire que de vouloir se défoncer et ne pas pouvoir car on doit récupérer…En fait ça m’est arriver aussi;). Il faut trouver le milieu entre sortir de sa zone de confort et respecter sa capacité d’adaptation(Évidemment je sais que vous ne parliez pas spécifiquement de ce type de dépassement de limites , mais le principe est plus que probablement le même 😉 ) .

    Merci Daniel pour votre bon travail, tant ici que dans vos autres projets ainsi que votre implication auprès jeunes, en particulier les scouts. Je crois que tous ensemble , nous allons pouvoir renverser la tendance sociale à se “patatedesofatiser”.

    Bonne St-Jean!

    Répondre

Laisser un commentaire