3 raisons de faire des intervalles en côtes… descendantes?!

Mardi dernier, je me suis entraîné avec le groupe de mon ami Yves Lefrançois. Au menu, nous avions un entraînement en côtes classiques. Nous montions un faux plat pendant 90 secondes, puis nous redescendions tranquillement en guise de repos.

Vers la fin de l’entraînement, une question m’a traversé l’esprit.

Pourquoi est-ce qu’on fait toujours les intervalles en côte en montant?

La question peut avoir l’air ridicule, mais je pense qu’elle mérite d’être posée et surtout, d’être testée.

Defi_Entreprise_Hi_078

Pourquoi est-ce qu’on devrait peut-être faire des intervalles en descente?

1. Lorsque vous ferez des intervalles en descente, vous irez nécessairement plus vite que ce à quoi vous êtes habitués. Mon hypothèse est que cela peut vous aider à habituer votre corps à courir à une vitesse plus élevée, pendant plus longtemps. Oui, en descendant, vous consommerez probablement moins d’oxygène qu’en montant. Par contre, biomécaniquement, ce sera beaucoup plus exigeant que de monter.

2. Si vous préparez une course qui comporte des descentes, les intervalles en descente pourraient bien vous préparer. En effet, la course en descente est beaucoup plus dommageable pour les muscles et crée plus de micro-lésions que la course sur le plat ou en montée. Faire des intervalles en côtes descendantes pourrait donc vous aider à renforcer vos muscles et à les préparer à un tel effort. Je pense notamment à des épreuves comme le Marathon des Deux-Rives, de Magog ou de Boston.

3. Est-ce que cela pourrait vous permettre d’améliorer votre foulée? Peut-être. Je n’ai aucune science à ce sujet, mais si votre foulée est limitée par un manque de force ou un manque de flexibilité, la course en descente pourrait vous forcer à développer ces qualités athlétiques.

Si vous décidez d’utiliser cette méthode d’entraînement, allez-y très doucement. Comme sus-mentionné, la course en descente peut être très dommageable pour les muscles et vous pourriez avoir des courbatures au lendemain d’un tel entraînement. Quelques répétitions (2-3) pour commencer pourraient être suffisantes.

De mon côté, je vais tester cette méthode cette semaine et je vous donnerai mes impressions la semaine prochaine!

4 réflexions au sujet de “3 raisons de faire des intervalles en côtes… descendantes?!”

  1. Selon Dr Romanov de Pose Technic courir en faux plats descendants est indiqué pour travailler sa technique et surtout pour réduire la phase de freinage et l’attaque talon en apprentissage volontaire (puisque ce type de pente augmente ce problème normalement) …

    Répondre
  2. Merci Daniel pour l’idée et pour cette réflexion, je vais tenter la chose moi-même, j’aimerai m’améliorer en descente car je n’en suis pas trop fan 😉

    Répondre

Laisser un commentaire