5 étapes simples pour vous fixer un bon objectif

On entend souvent dire qu’il faut se fixer des objectifs pour être actif. C’est vrai qu’un objectif, c’est généralement motivant, mais il faut s’assurer qu’il soit bien fixé.

Comment se fixer un bon objectif en course à pied?

Peut-être que vous avez déjà entendu parler des objectifs «SMART», un mot anglais qui signifie intelligent. Même si plusieurs en ont déjà entendu parler, je croise très peu de coureurs qui se fixent bien des objectifs. Voici les étapes pour y parvenir, en lien avec la course à pied. Voici les 5 étapes :

S pour Spécifique.

Votre objectif doit cibler une épreuve spécifique que vous aimeriez compléter. Par exemple, vous pourriez dire : «Je veux compléter une course de 5 km, sur route» ou «Je veux abaisser mon temps sur 10 km de 2 minutes».

M pour Mesurable

Vous devez être en mesure de dire si vous avez atteint votre objectif ou pas, selon des critères précis. On entend ici qu’il sera possible de le vérifier par une mesure ou en observant une valeur particulière. Par exemple, «je veux être en forme» ne constitue pas un objectif mesurable. Comment saurez-vous si vous êtes devenu en forme? Un bon matin, vous vous lèverez et serez en mesure de le dire avec certitude? Je ne le pense pas. Pourtant, quand j’ai travaillé dans un gym, c’est l’objectif que j’entendais le plus souvent. En course à pied, vous pourriez dire «je veux compléter une course de 5 km, sur route, sans marcher» ou encore «je veux compléter une course de 5 km, sur route, en moins de 30 minutes», par exemple. Pour la remise en forme, un moyen de reformuler l’objectif serait de dire : «Je veux que mon poids soit à X», «Je veux que mes valeurs de cholestérol sanguin soit à x lors de mon prochain rendez-vous médical».

A pour Attirant

Il faut que votre objectif soit attrayant à vos yeux, qu’il soit important pour vous. Un piège possible est de vous laisser porter par l’objectif d’un pair qui vous rejoint plus ou moins. Évidemment, nous adorons la course à pied, mais il se peut que, pour vous, cette activité ne soit pas suffisamment attrayante et qu’elle vous prédispose à abandonner votre objectif. Bien s’écouter et regarder ses besoins en termes du choix de l’activité est important. Pour certains en course à pied par exemple, une transition entre la route et les sentiers est un moyen de renouveler la motivation en ajoutant un attrait à l’activité.

R pour Réaliste

C’est certainement un des points les plus souvent ratés. Pour que l’objectif soit vraiment motivant, il doit être difficile, mais pas trop. Si l’objectif est trop facile, il ne sera pas motivant, car son atteinte ne demandera pas beaucoup de préparation. Si l’objectif est trop difficile, ce n’est pas mieux : il semblera inatteignable et justifiera un manque de préparation. Se donner un objectif est difficile pour l’égo, car le risque de ne pas l’atteindre est bien présent. Je connais beaucoup de coureurs qui se donnent des objectifs trop faciles pour être certain de ne jamais les rater. C’est mieux que de ne pas avoir d’objectif, mais pour la motivation, ce n’est pas l’idéal.

T pour fixé dans le temps

Pour ce point, en course à pied, on est choyé parce qu’il y a une multitude d’événements et leur date est fixée à l’avance. Si vous choisissez de ne pas participer à un événement, vous pourriez dire : «Je veux compléter une course de 5 km, sur route, en moins de 30 minutes, le 15 janvier prochain». Attention à ne pas utiliser des formulations comme «dans la prochaine année» ou «dans 6 mois», qui sont relativement vagues. Le but est de ne rien laisser à interprétation.

Une valeur ajoutée au SMART

Du point de vue social, un facteur important dans l’engagement est aussi d’avoir exprimé cet objectif à d’autres verbalement. Encore là, la personne se met en position de vulnérabilité si toutefois elle n’arrivait pas à l’atteindre. Le contraire est aussi vrai : advenant qu’elle réussisse, elle peut retirer plus de gratification par la reconnaissance de ses pairs. Il est reconnu que de s’engager auprès des autres est un facteur incitatif à s’investir dans un projet, que ce soit au travail ou dans le sport.

En résumé, plus vous allez clarifier votre objectif, plus il devient engageant. D’ailleurs à ce niveau, un objectif que vous atteindrez en groupe peut être encore plus engageant. Par exemple, si vous vous engagez à courir 5 km d’ici le 15 janvier avec vos collègues vous vous retrouverez avec un niveau d’engagement supérieur. C’est d’ailleurs le principe qui fait du Défi Entreprises un succès : l’atteinte d’objectifs en groupe est très motivante.

Et vous, quels sont vos objectifs pour 2016? Partagez-les-nous et améliorez vos chances de réussite!

À propos du Défi Entreprises

Le Défi Entreprises est un programme d’activité physique simple, abordable et efficace en milieu de travail qui vise à améliorer la performance, l’esprit d’équipe et la qualité de vie dans les entreprises de Gatineau/Ottawa, Montréal, Trois-Rivières et Québec. Depuis sa création à Québec en 2011, le Défi Entreprises a aidé plus de 25 000 participants à devenir plus actifs, en plus d’amasser plus de 250 000 $ en dons pour des organismes à but non lucratif de la province.

2 réflexions au sujet de “5 étapes simples pour vous fixer un bon objectif”

  1. Bonjour Daniel,
    Pour l’année 2016, je veux me qualifier pour le marathon de Boston à Ottawa en mai prochain. Je dois retrancher 4 minutes à mon temps de l’année dernière pour atteindre mon temps de qualification. Je suis bien conscient qu’il va me falloir diminuer encore ce temps… car même avec 3h15… ça ne sera pas suffisant pour me qualifier! Je vise donc 3h10!
    Il me reste 6 mois!
    Merci pour ton site!
    Sylvain

    Répondre

Laisser un commentaire