Erreur à éviter en course à pied

Une des erreurs que je vois souvent en course à pied est celle que fait Pierre Laroche (nom fictif). Pierre s’entraîne 3 à 4 fois par semaine. Lorsqu’il sort, il fait toujours la même boucle de 6 kilomètres autour de chez lui. Comme Pierre veut s’améliorer, il tente à chaque fois de courir sa boucle un peu plus vite. Ça fonctionne bien au cours des premières semaines, mais après 2 mois, Pierre ne parvient plus à améliorer son temps. Il pense arrêter la course, car il trouve qu’il plafonne.

Est-ce un cas qui vous est familier? Pourquoi est-ce à éviter?

Le problème dans l’entraînement de Pierre, c’est qu’il fait sensiblement le même entraînement, jour après jour. D’un point de vue prévention des blessures, ce n’est pas un problème. C’est même bien, car lorsque le corps est adapté à un entraînement, on peut généralement le répéter sans craindre un grand risque de blessure.

Par contre, d’un point de vue amélioration, ce que fait Pierre est la meilleure façon de plafonner rapidement, car le stimulus qu’il envoie à son corps est toujours le même. Comment Pierre pourrait-il régler cette situation? Il devra avoir des entraînements qui seront plus longs et plus lents, ce qui forcera son corps à développer son endurance. Il devra aussi avoir des entraînements avec des courtes périodes de haute intensité, pendant lesquelles il développera sa vitesse et sa capacité aérobie.

En gros, une fois qu’on a progressé avec un certain type d’entraînement, il faut pousser le corps à continuer à s’adapter en faisant des entraînements différents. Pas nécessairement beaucoup plus difficiles, mais au moins différents.

Voici d’ailleurs un court vidéo qui explique cette théorie :

 

1 réflexion au sujet de « Erreur à éviter en course à pied »

Laisser un commentaire