Le temps ça court par en avant*

À peine a-t-on remisé le fantôme, composté la citrouille et entamé le pot de bonbons restants que la société de consommation dans laquelle nous vivons nous rappelle que Noël approche à grands pas. Les chats noirs peuvent bien se prélasser jusqu’à l’an prochain, c’est au tour des rennes au nez rouge de quitter la Finlande et de traverser la lande. Dès la fin novembre, le Vendredi fou (suivi du Cyberlundi) est une invitation, peu subtile, à entamer le magasinage des Fêtes, au rythme endiablé et accrocheur de « Feliz Navidad ». Suivront les réceptions des Fêtes, les échanges de cadeaux, l’installation des décorations, et les excès et le gaspillage qui souvent les accompagnent. Si je porte un regard critique sur Noël et la façon dont cette fête est souvent exploitée, il serait toutefois bien faux de dire que je ne l’attends pas avec impatience. Ayant quitté la province depuis une douzaine d’années, le temps des Fêtes est pour moi synonyme de retrouvailles en famille et entre amis. C’est l’occasion de redécouvrir ma région d’origine, de profiter du froid et de la neige, de rechausser les patins, d’aller prendre un verre à la microbrasserie… Bref, de m’arrêter pour passer du temps de qualité avec des gens que j’aime. Ce temps est précieux et vaut bien tous les cadeaux du monde. En ce mois de décembre, je vous propose d’échanger un cadeau sous le sapin contre une heure ou deux de votre temps consacré aux autres et à l’activité physique.

La visite d’un parc ou d’un centre local

La province regorge de parcs et de centres qui proposent un éventail d’activités : raquettes, ski de fond, ski de randonnée, camping hivernal… Avec un tout petit peu de recherche, vous serez estomaqué de constater le nombre d’options qui s’offrent à vous. Souvent situés en milieu rural, ces paradis du plein air, qui contribuent à l’économie régionale, bénéficient de l’achalandage accru des Fêtes. Alors pourquoi ne pas visiter un centre local en compagnie d’amis, ou pousser l’exploration et découvrir de nouveaux sentiers dans un parc qui vous est inconnu? 

L’organisation d’un évènement maison

L’hiver est certes moins propice aux évènements de course à pied, qui deviennent beaucoup plus difficiles à organiser. Par contre, rien ne vous empêche de planifier une sortie entre amis dans des rues moins achalandées ou, si comme moi vous êtes originaire de la campagne, dans un rang de gravier. Suggestions : une sortie prévue 1) le 25 décembre, pour digérer le repas de Noël 2) le 31 décembre, pour célébrer la fin de l’année et ses hauts faits 3) le 1er janvier, pour entamer l’année du bon pied et chasser ce fâcheux mal de tête!

La participation aux activités d’un club

Plusieurs clubs demeurent actifs même au cours de la période des Fêtes. Les responsables, ces durs à cuire, consacrent de leur temps plutôt que de profiter d’une pause bien méritée. Il est gratifiant pour ces derniers de constater que des gens participent aux activités et les apprécient. Encore mieux si ces participants donnent un coup de main! Le temps des Fêtes est une belle occasion de s’impliquer auprès d’un club, d’en remercier les responsables et, du même coup, de bouger un peu!

Une épaule sur laquelle s’appuyer

Si l’activité physique est pour vous une habitude bien ancrée, ce n’est pas nécessairement le cas de votre entourage. La piste, les sorties de course à pied en groupe, le gymnase… peuvent s’avérer intimidants pour les non-initiés. Invitez un ami à faire l’expérience d’un nouveau sport, offrez-lui d’aller courir ou s’entraîner, à son rythme, sans pression, juste pour le plaisir. Si vous avez les connaissances requises, proposez-lui un plan d’entraînement pour les prochaines semaines. Apprenez-lui à farter ses nouveaux skis ou accompagnez-le dans un magasin de sport afin de le conseiller. Ces moments précieux viendront consolider votre amitié.

Le champion de la résolution

Si chaque période des Fêtes et début d’année entraînent chez vous une hausse de l’entrain et de la motivation, pourquoi ne pas en faire profiter les autres? Engagez-vous à partager une activité entre amis par semaine, de la séance matinale de natation au cours de yoga. Devenez un leader dans la communauté ou au travail en vous impliquant comme entraîneur, organisateur ou membre du conseil d’administration d’un club local. Invitez vos collègues à participer au Défi Entreprises et assumez la responsabilité du projet. Ils vous en remercieront (peut-être pas sur le coup, mais ça viendra!). 

Mets ta main dans la mienne, avançons dans le temps*

En cette période des Fêtes, à l’aube d’une nouvelle année, je vous souhaite du temps de qualité, passé en famille, avec vos proches. Que cette période soit ponctuée de beaux moments, d’instants précieux, mémorables. Profitez-en pleinement, le temps ça court par en avant.

À l’année prochaine,
Benoît 

*Plus tard qu’on pense, Fred Pellerin

4 réflexions au sujet de “Le temps ça court par en avant*”

  1. Ces petites lectures me donnent le goût de m’y remettre tranquillement durant l’hiver à courir. Merci pour ces encouragements au plaisir de courir au Défis!!!

    Répondre
  2. Michelle,
    Je suis content de lire que le texte a pu servir de motivation et j’espère que vous trouverez du plaisir à visiter certains des beaux parcs du Québec.

    Bonne année 2020!

    Benoît

    Répondre

Laisser un commentaire