Une méthode validée par la science pour augmenter votre motivation

On entend souvent parler de motivation, ce qui est une bonne chose. Par contre, sur les réseaux sociaux et internet, on trouve des tonnes de mauvais conseils sur la motivation. Non seulement c’est dommage de ne pas retrouver des recommandations validées par la science, mais en plus, je crois que plusieurs d’entre elles sont contre-productives.

En voici plusieurs exemples :

Cette publication est une des plus populaires sur Instagram contenant le #motivation. Je me demande pourquoi voir une personne s’entraîner serait motivant?

Une autre excellente méthode pour booster votre motivation, c’est de regarder une personne qui tient un pot de créatine dans ses mains. Ça me semble tout à fait logique.

On peut aussi se questionner sur l’image projetée. L’association motivation = entraînement = bien manger = corps svelte ne me semble pas soutenable à long terme.

Ok Dan, mais où tu t’en vas ?

Lecteur.rice qui se demande s’il/elle va apprendre quelque chose dans ce texte.

La bonne nouvelle, c’est qu’il y a des méthodes validées par la science qui peuvent vous aider à augmenter votre niveau de motivation et surtout, qui peuvent vous aider à passer à l’action.

J’ai découvert cette technique simple en préparant la conférence sur le thème de la motivation qui est offerte dans les entreprises en préparation au Défi Entreprises.

Le nom scientifique de la méthode s’appelle le contraste mental avec intentions d’implémentation.

C’est une méthode en quatre étapes que vous pouvez faire par vous-même :

Première étape: formuler un souhait

Il y a une habitude que vous aimeriez changer ou un un aspect de votre vie à améliorer? Il doit s’agir d’un objectif réaliste à atteindre au courant des prochains mois et vous devez avoir le contrôle sur cet objectif. Par exemple : j’aimerais être capable de respirer sous l’eau d’ici 3 mois serait un mauvais exemple d’objectif. À l’inverse, j’aimerais réussir à courir 2 fois par semaine pourrait être un souhait réaliste sur lequel vous avez le contrôle.

Deuxième étape: imaginer les résultats

Dans cette étape, vous imaginez les résultats positifs que vous obtiendrez lorsque vous aurez atteint votre souhait. Par exemple, vous pourriez mentionner que si vous réussissez à courir 2 fois par semaine, vous vous sentirez mieux dans votre peau et vous serez fier.ère de vous.

Troisième étape: réfléchir aux obstacles

C’est l’étape qui est trop souvent oubliée. Quels obstacles allez-vous rencontrer quand vous essayerez d’atteindre votre souhait? Vous pouvez en trouver plusieurs, mais vous devrez choisir l’obstacle principal. Cet obstacle doit être interne, c’est à dire que vous avez le contrôle sur cet obstacle.

Il se peut que vous ayez à creuser un peu avant de trouver le véritable obstacle. Il peut être une idée préconçue, une condition spécifique comme être trop fatigué.e, une émotion ou encore un comportement.

Par exemple, vous pourriez dire que lorsque vous arrivez le soir, vous êtes trop fatigué.e pour vous entraîner.

Quatrième étape: faire un plan

Lors de la dernière étape, vous aurez à prévoir ce que vous allez faire lorsque vous allez rencontrer l’obstacle ou encore, comment vous allez faire pour éviter l’obstacle complètement. Ce plan aura à être formulé sous la forme « Si (je rencontre l’obstacle) Alors (solution qui sera mise en place) ».

Par exemple, si votre obstacle est que vous êtes trop fatigué.e le soir pour aller courir, vous pourriez formuler votre plan de la façon suivante :

Si, lorsque j’arrive le soir, je suis trop fatigué.e pour aller courir, alors, je vais aller marcher à la place.

La dernière étape est cruciale, car elle permet de créer des automatismes à l’intérieur de votre cerveau. On pourrait dire que c’est comme votre enregistreur que vous aviez programmé pour votre émission préférée. Lorsque la condition est rencontrée, automatiquement l’enregistrement démarre.

Cela a le net avantage de demander moins d’efforts mentaux lorsque le chemin est déjà tracé vers la nouvelle habitude.

Vous êtes intéressé.e par cette méthode et vous aimeriez en apprendre plus ou vous aimeriez lire les recherches sous-jacentes à cette méthode? Je vous invite à visiter le site web de la fondatrice de cette technique d’aide à la motivation, Dr. Gabriele Oettingen.

5 réflexions au sujet de “Une méthode validée par la science pour augmenter votre motivation”

  1. Simple, mais efficace… En effet, si on prévoit les “solutions” aux “obstacles”, nous n’aurons plus d'”excuses”. J’aime l’idée.

    A DREAM written down with a date becomes a GOAL. A GOAL broken down into steps becomes a PLAN. a PLAN backed by ACTION becomes REALITY

    Répondre
  2. Salut Daniel ! Excellent billet ! Ces quatre étapes, les motivés qui durent dans l’action, on le fait inconsciemment. Mais c’est tellement important un article comme le tien pour motiver les gens. Les photos qu’on retrouve sur Instagram comme celles que tu as mises au début, ce n’est pas pour motiver les autres mais peut-être pour motiver l’auteur de la photo…

    Répondre

Laisser un commentaire