Code d’éthique du coureur pendant la période COVID-19

Depuis quelques jours, je vois passer des commentaires de gens qui rapportent des comportements discutables de la part de certains coureurs dans leur entourage.

Évidemment, je suis persuadé que la plupart des coureurs démontrent un comportement exemplaire. En général, la course, même si c’est un sport individuel, représente une superbe communauté. On en a eu la preuve en 2013, suite aux attentats de Boston, le mouvement de sympathie qui s’en était suivi avait été tellement fort!

Cela dit, récemment, Marc-Antoine Lavoie, un ancien employé de Groupe Défis qui est maintenant journaliste à Radio-Canada, m’a demandé quelles seraient les recommandations à suivre pour les coureurs qui veulent continuer à s’entraîner en cette période de COVID-19? Pour consulter son article sur les précautions d’entraînement à prendre, cliquez ici.

IMPORTANT : les recommandations que vous retrouvez ci-bas valent pour le Québec, en date du 29 mars 2020. Si les règles deviennent plus strictes ou ne s’appliquent pas à votre région, il faut les adapter en conséquence.

Voici mes recommandations :

Pour ne pas propager le virus

  • Courez près de votre domicile afin de limiter les probabilités de propagation du virus dans un autre quartier ou région et d’éviter des arrêts supplémentaires (ex. station-service).
  • Courez à des endroits qui vous permettront de respecter la distance de 2 m entre vous et les autres personnes que vous croiserez. Les sentiers étroits sont donc à éviter.
  • Courez seulement avec des personnes qui habitent au même endroit que vous.
  • Tentez de courir à des heures peu achalandées, si c’est possible pour vous.
  • Évitez de cracher par terre.
  • Si vous avez des symptômes, de grâce, restez à la maison.

Pour garder un système immunitaire fort

  • Évitez les entraînements trop intenses.
  • Délaissez la performance et le surentraînement.
  • Mangez équilibré.
  • Reposez-vous et prenez soin de votre sommeil.

Pour éviter d’utiliser le système de santé

  • Évitez les entraînements trop intenses.
  • Évitez de courir à des endroits risqués tels que sur de la glace, un sentier difficile ou éloigné, etc.
  • Limitez le risque de blessure le plus possible pour ne pas avoir à consulter un professionnel de la santé ou à vous procurer du matériel dans une pharmacie.

Bref, pour les prochains jours / semaines / mois, le combat contre le coronavirus est plus important que votre entraînement et vos performances. On vous conseille certes de continuer de bouger et de prendre l’air. Toutefois, il est fort possible que votre entraînement soit différent. C’est une excellente occasion, par exemple, d’essayer la course en pleine conscience .

Avec la multitude de cours gratuits en ligne, c’est aussi le moment idéal pour découvrir et essayer de nouveaux entraînement tels le yoga, la méditation, le workout, la zumba, etc. Rappelez-vous d’y aller graduellement et de faire preuve de prudence. En gros, tentons de tourner les contraintes (les interdictions) en des opportunités. Plus facile à écrire qu’à faire, je l’avoue. Avec une dose d’adaptation et des efforts, c’est possible!

Personnellement, j’ai remarqué que la partie sociale du sport me manque et c’est également le besoin évoqué par plusieurs participants de nos événements qui ont l’habitude de s’entraîner en groupe. Si c’est aussi votre cas, je vous invite à vous joindre aux entraînements virtuels qui vous prépareront au Défi Entreprises virtuel au mois de juin! C’est gratuit et accessible pour toutes les personnes qui désirent bouger au sein d’un mouvement actif- à distance! Si vous préférez, vous pouvez aussi simplement partager vos photos d’entraînement avec les mots-clics suivants : #defientreprises et #defivirtuelensemble.

2 réflexions au sujet de “Code d’éthique du coureur pendant la période COVID-19”

  1. Merci Daniel, excellentes recommandations.
    Je noterai cependant que le “tort” qu’on entends trop souvent ses derniers jours n’est pas tjrs le fait du coureur. Les gens ont peurs et réagissent plus fortement.
    Soyons attentif à cela et gardez les 2 m de distances. Ça ne demande pas grand-chose de notre part et s’est apprécié par la plupart des marcheurs!
    Bonne course et soyez prudent!

    Répondre
  2. Salut Denis,

    Exactement. Je me dis qu’on fait déjà l’effort de courir. Ça demande pas beaucoup plus d’effort de respecter 3 m que d’en respecter 2. Je comprend les gens d’avoir peur et il faut respecter cela. En même temps, pn a tous besoin de quelque chose qui nous accroche et c’est la course et la marche pour plusieurs d’entre-nous. Il faut respecter cela aussi.

    Répondre

Laisser un commentaire