Y aura-t-il des événements cet automne?

L’arrivée du Coronavirus a provoqué l’annulation de milliers d’événements. Les événements de course sont passés par le même processus de report/annulation/mode virtuel que les autres. 

Comme nous organisons des courses, vous vous doutez que nous nous interrogeons constamment sur le moment où il sera sécuritaire d’organiser des événements. Jusqu’au début du mois de juin, nous étions assez pessimistes quant à la tenue possible des événements cet automne. 


Par contre, une des choses que nous avons apprise pendant cette pandémie, c’est qu’il est extrêmement difficile de prévoir l’avenir. D’ailleurs, le déconfinement rapide des dernières semaines a été toute une surprise pour notre équipe! Est-ce que demain, une nouvelle étude sur un traitement efficace sera publiée? Est-ce qu’au contraire, la transmission communautaire reprendra dans quelques semaines?

Si vous pouvez le prédire, on vous écoute 🙂

Voici, en date d’aujourd’hui (30 juin 2020) quelques observations qui nous permettent d’envisager qu’il soit possible de tenir certains événements cet automne : 

  • Le nombre de cas au Québec a fortement diminué;
  • La plupart des sports ont repris ou reprendront au courant des prochaines semaines, avec certaines mesures;
  • Les rassemblements de 50 personnes et moins à l’intérieur sont maintenant permis dans certains lieux publics lorsqu’il est possible de garder 2 mètres de distance (1,5 m lorsque les personnes sont assises).

Voici les questions qui demeurent sans réponse et qui pourraient compromettre la tenue des événements d’automne : 

  • Y aura-t-il une deuxième vague suite aux effets du déconfinement en cours?
  • Y aura-t-il une deuxième vague à l’automne, car nous passerons plus de temps à l’intérieur?
  • Quelles seront les directives de la santé publique pour la tenue des événements extérieurs?
  • Est-ce qu’il y a moyen d’éviter les contacts étroits prolongés pendant toute la tenue de l’événement?
  • Est-ce que les villes seront ouvertes à allonger la durée des événements afin de faciliter la distanciation? (ex. passage d’une demi-journée à journée d’événement)

Voici finalement les questions spécifiques aux événements que chaque organisation devra se poser : 

  • Est-il possible de tenir l’événement tout en respectant les consignes en vigueur?
  • Est-ce que l’événement peut être adapté pour que tous les participants puissent garder 2 m de distance entre eux?
  • Comment peut-on minimiser les points de contact et les rassemblements, tout en gardant l’aspect événementiel de la course?
  • Est-il possible de protéger la santé et la sécurité de toutes les parties prenantes de l’événement, c’est-à-dire, les participants, les partenaires, les bénévoles et les organisateurs?
  • Est-ce que le parcours est assez large pour que les dépassements se déroulent sans danger?
  • Est-ce que notre organisation est à l’aise avec le risque que l’événement soit annulé à la toute dernière minute?
  • Est-ce que les bénévoles et les coureurs accepteront de participer à un événement adapté, qui est différent de ce à quoi ils sont habitués?
  • Si on vit dans un monde « avec Covid » pendant plusieurs mois ou années, il sera nécessaire d’adapter notre sport. Est-ce que l’on veut et on est prêt tout de suite à tester une nouvelle formule?

Parlant d’événement adapté, voici des idées qui pourraient être mises en place pour faciliter la tenue d’un événement de course :

  • Départ par vague, ou même individuel, comme dans les «contre-la-montre»;
  • Envoi des dossards des participants par la poste;
  • Ajout de toilettes sur le site;
  • Lunch préemballé;
  • Remise des médailles au travers d’un panneau protecteur;
  • Bénévoles habillés avec de l’équipement de protection personnelle;
  • Peu de spectateurs ou aucun spectateur au départ et à l’arrivée, etc.

Quand on voit ces ajustements, ça nous amène à nous questionner sur ce qui constitue l’essence même d’un événement. Est-ce le principe? Le parcours? Le chronométrage? Le lunch? La médaille? L’expérience et l’accomplissement de soi? La compétition?

Qu’est-ce qui constitue la substantifique moelle et qu’est-ce qui est un à-côté? 

Bref, tous les organisateurs de courses et d’événements se posent ces questions et encore bien d’autres. D’ailleurs, nous travaillons avec d’autres organisations en collaboration avec la Fédération Québécoise d’Athlétisme (FQA) sur les façons d’adapter nos événements à la situation actuelle.

Groupe Défis s’adapte

D’ailleurs, nous proposons un Défi à réaliser par vous-même cet été, le Défi 10 x 10 Québec. De plus, le Défi Entreprises 42 jours de cet automne sera offert en mode 100% virtuel. Quant à la Course de la Cité-Limoilou et le Trail du Grand-Duc, nous envisageons présentement d’adapter ces événements afin qu’ils puissent être possible de les tenir.

6 réflexions au sujet de “Y aura-t-il des événements cet automne?”

  1. Je ne pense pas qu’il y ait de grands événements d’ici la fin de l’année. À long terme, ils seront sur «pause» jusqu’à ce qu’il y ait une solution. En attendant, il faudra vivre avec les courses virtuelles ou de petits événements locaux . Qui sait? Peut-être existera-ill un test de dépistage préventif, sûr et rapide pour s’assurer que les concurrents ne sont pas porteurs du virus!

    Répondre
  2. Un défi supplémentaire se situe au niveau de la logistique pour le transport des participants lorsque le point de départ et d’arrivée ne sont pas situés à proximité. En ce sens, le nouveau parcours du marathon de Québec permet de régler ce problème par rapport à l’ancien qui avait son départ à Lévis et l’arrivée à Québec.
    Ĺa taille de l’évènement est aussi un enjeu … je vois mal comment respecter la distanciation sur un évènement qui attire plusieurs milliers de participants … à moins de l’étendre sur plusieurs jours …

    Répondre

Laisser un commentaire