Qu’est-ce qui cause les crampes?

Les crampes musculaires sont assez bien connues des sportifs : vous pratiquez votre activité préférée, vous ressentez de la fatigue et tout d’un coup, vous ressentez une vive douleur dans un muscle bien précis et toute mise en charge de ce muscle devient douloureuse. En fait, le muscle se contracte par lui-même sans que vous lui demandiez. Vous ressentez les symptômes d’une crampe.

Le phénomène est assez répandu, on estime que les crampes à l’effort affectent environ 67 % des triathlètes et 18 à 70 % des marathoniens et des cyclistes d’endurance (Maughan RJ. 1986 Kantorowski PG 1990 et Miles MP 1994) . Les crampes sont généralement reliées à un effort prolongé et intense (Kantorowski et al., 1990).

Aujourd’hui, il existe 2 grandes théories pour expliquer les crampes musculaires : la théorie du manque d’électrolyes / déshydration et la théorie neuromusculaire. Notez qu’il est fort possible que les deux théories soient valables et que les crampes puissent être causées par une théorie ou l’autre.

Deux théories pour expliquer les rampes : la théorie du manque d’électrolytes et celle du débalancement neuromusculaire.

Théorie du manque d’électrolytes

Cette théorie tire son origine de vastes études sur des travailleurs miniers effectuées dans les années 20 et 30. Une étude particulièrement intéressant démontrait que les travailleurs qui souffraient le plus de crampes avaient généralement les caractéristiques suivantes :

  • Ils avaient perdu du poids (signe de déshydratation)
  • Leur concentration en sodium (sel) dans leur plasma était faible (signe d’hyponatrémie)
  • Ils avaient peu de sodium dans leur urine (signe d’hyponatrémie)
  • Ils avaient une augmentation des protéines contenues dans leur sérum (signe de déshydratation)
  • Ils avaient une quantité élevée de globules rouges (signe de déshydratation)
  • Leur pression osmotique était normale

Cela semble mener à un état dans lequel la personne est déshydratée, car elle manque d’eau, mais en plus, elle manque aussi de sel (hyponatrémie). Cela peut se produire surtout si la personne perd beaucoup d’eau et que l’eau qu’elle ingère ne contient pas d’électrolytes. Comme la sueur perdue est salée et que l’eau ingérée ne contient pas de sel, la personne se déshydrate et manque de sel.

De plus, dans ces études, on remarque qu’en général, l’ajout de sel dans l’eau de ces travailleurs a tendance à faire diminuer le nombre de crampes qu’ils subissent.

D’autres études, plus récentes, effectuées sur des sportifs démontrent aussi que les gens qui subissent des crampes ont souvent des débalancement au niveau de leur taux de sodium ou de leur hydratation. En fait, souvent, il souffrent souvent d’hyponatrémie.

On remarque aussi que les gens qui ont une sueur plus salée souffrent plus souvent de crampes que les autres. La perte plus importante de sodium pour ces personnes les amènerait à manquer de sel et à avoir un débalancement au niveau de leurs électrolytes.

Heatwave in Melbourne plays havoc with the Australian Open - Telegraph

Pour savoir si vous votre sueur est très salée, regardez vos vêtements après un entraînement en ambiance chaude, si vous remarquez des cercles de sel, vous pouvez probablement conclure que votre sueur est assez salée.

En résumé, l’exercice effectué dans une ambiance chaude, pendant lequel la perte en eau et en sel est élevée, augmente les risques de crampes (Moss 1923).

Théorie du débalancement neuromusculaire

Les crampes musculaires peuvent aussi survenir sans qu’il n’y ait de débalancement d’électrolytes ou de déshydratation. Par exemple, vous avez probablement déjà ressenti une crampe dans la main alors que vous écriviez sur un clavier ou avec un crayon pendant une longue période.

Ce type de crampe survient souvent lorsque le muscle se contracte, alors qu’il est dans une position raccourcie. Il proviendrait d’un débalancement entre l’information qui est envoyée au muscle et l’information qui retourne au cerveau.

Ce type de crampe n’est pas remis en question. On sait que les crampes peuvent survenir, même s’il n’y a pas de déshydratation ou de perte de sel. Par contre, ce qu’on peut se demander c’est dans quelle proportion les deux théories expliquent le déclenchement des crampes.

Facteurs de risque des crampes

Certains facteurs augmentent la probabilité que vous subissiez des crampes. Voici les principaux facteurs :

Traitements possibles des crampes

Évidemment, les adeptes de la théorie du débalancement électrolytique proposent l’ingestion de sel comme méthode afin de prévenir les crampes. Notamment, une étude incluant un grand nombre de participants a démontré que l’ajout de sel à l’eau était une méthode efficace pour diminuer le nombre de crampes. Il y a aussi plusieurs expériences personnelles et anecdotes qui mentionnent que l’ingestion de tablettes de sel ou la consommation de boisson salée a tendance à réduire le risque de crampes.

Une autre intervention que vous pouvez essayer pour faire passer une crampe est d’étirer le muscle touché. Il semblerait que ce soit la méthode la plus efficace pour faire passer la crampe. Par contre, vous aurez probablement à vous arrêter pour vous étirer, donc si la performance est importante pour vous, cela pourrait être un enjeu. D’ailleurs, il semblerait que des étirements réguliers puissent aider à prévenir les crampes.

Il y a aussi une série de ”recettes de grand-mère” qui incluent souvent des aliments qui ont un goût fort et amer, comme le jus de cornichon, la moutarde, le vinaigre et différentes épices. Même que certains remèdes homéopathiques pourraient diminuer le le risque de crampes. On peut donc penser que l’effet placebo et les croyances des athlètes jouent un rôle important dans les crampes.

En résumé, les crampes sont un sujet complexe et relativement difficile à étudier. En effet, on ne peut pas prévoir quand les personnes auront des crampes, ce qui complexifie la récolte de données.

Les deux théories qui servent à expliquer les crampes ne sont pas mutuellement exclusives. Les deux théories pourraient s’avérer vraies : la perte de sel et la déshydratation pourraient mener à une augmentation de la sensibilité aux débalancements neuromusculaires. Pour diminuer le nombre de crampes, un programme d’entraînement progressif, dans lequel au augmente doucement la quantité d’activité physique, est tout indiqué.

9 réflexions au sujet de “Qu’est-ce qui cause les crampes?”

    • Bonjour, essayez de mettre une savonnette à l’huile de lavande dans votre lit. Au niveau des 🦶 Cela a fonctionné pour moi..Bon run…
      Pietro

      Répondre
    • L’article porte surtout sur les crampes à l’effort, mais je viens de faire une courte recherche sur les crampes nocturnes. Le mécanisme de la crampe est inconnu. Par contre, l’activité physique régulière et les étirements pourraient réduire les symptômes. Ça serait une bonne idée de discuter de cela avec votre médecin à votre prochaine visite si vous le pouvez.

      Répondre
      • Les crampes nocturnes chez la femme peuvent aussi être liées aux changements hormonaux (grossesse, spm, etc). C’est désagréable, mais des fois il faut apprendre à vivre avec.

        Répondre

Laisser un commentaire