Avez-vous besoin d’une montre GPS pour suivre un programme d’entraînement?

Je me suis fait demander la semaine dernière s’il est nécessaire d’avoir une montre GPS afin de suivre les programmes d’entraînement disponibles sur Course à pied.ca ou les programmes du Défi Entreprises.

Si vous voulez une réponse courte : non.

Si vous voulez un peu plus d’explications, voici pourquoi ce n’est pas nécessaire et pourquoi il pourrait parfois être mieux de laisser votre montre de côté.

Premièrement, si on recule de 10 ans, à peu près personne ne connaissait son «pace» exact pendant qu’il courait. Ces coureurs réussissaient à être très performants quand même.

Mais comment faisaient-ils pour savoir qu’ils étaient dans la bonne «zone» pendant leurs entraînements?

Voici plusieurs façons de connaître votre allure, sans montre GPS :

  1. Utilisez une piste d’athlétisme, vous aurez votre vitesse pour le dernier 200m/400m de façon très régulière et très précise.
  2. Mesurez un segment d’un kilomètre près de chez vous et effectuez vos intervalles dessus.
  3. Achetez une roulette de chantier ou utilisez votre voiture pour mesurer des segments de 200/400/600/800/1000m près de votre domicile.
  4. Améliorez votre capacité à bien évaluer votre effort.

Le dernier point est primordial pour tous les coureurs. Un coureur qui est capable de bien évaluer son effort est un meilleur coureur que celui qui doit absolument se fier à sa montre GPS pour reconnaître son effort.

Cela s’appelle la perception de l’effort. C’est une capacité importante afin de bien performer, mais aussi afin d’être capable de profiter de la course à pied.

Les outils de mesure, comme le GPS ou le cardiofréquencemètre ne devraient pas être la première source de feedback que votre corps vous donne. Votre respiration, les sensations dans vos jambes et votre détresse physiologique sont les indice de l’effort auxquels vous devriez accorder le plus d’importance.

En effet, votre allure est le résultat des efforts que vous faites. Vous contrôlez votre effort, pas votre allure.

Un coureur qui est bien capable d’évaluer son effort est un coureur plus complet qui sera en mesure de mieux réagir à la fatigue.

Si vous suivez un programme d’entraînement basé sur la VAM, comme le programme Course à pied.ca, voici un tableau maison qui vous permettra de trouver des équivalents en perception de l’effort aux différentes valeurs de VAM :

échelle_de_perception_de_l'effort

 

Un des avantages de l’entraînement basé sur la perception de l’effort, c’est qu’on est moins limité par notre cerveau. En effet, si vous faites des intervalles et que vous vous voyez une vitesse plus rapide que ce vous tenez généralement, si vous êtes au courant, peut-être que vous lèverez le pied. Par contre, si vous n’avez pas de feedback, peut-être que vous serez en mesure de garder cette allure.

D’ailleurs, chaque année, plusieurs personnes battent leur record personnel à la course du 5km prédiction à l’Université Laval. Le parcours est plat et le peloton est toujours très relevé à cette course. Je pense que le fait que les coureurs n’ont pas accès à leur montre leur permet de dépasser leur record précédent plus facilement.

Et vous, vous entraînez-vous parfois sans montre?

 

3 réflexions au sujet de “Avez-vous besoin d’une montre GPS pour suivre un programme d’entraînement?”

  1. Pas indispensable, mais très pratique, la montre gps permet d’être toujours prêt a faire des entraînements fractionnés, peut importe l’endroit. Par contre a utiliser avec modération parce que celon moi ça éloigne du plaisir de simplement courir.

    Répondre
  2. Google maps est aussi très pratique pour ceux qui n’ont pas de montre ou de téléphone muni d’un GPS. Vous pouvez soit préparer votre itinéraire avant votre départ et déterminer le tracé des rues où vous courrez pour atteindre la distance souhaitée, soit mesurer la distance parcourue de la même façon après votre course. Bien sûr, cela ne vous donnera pas votre temps à chaque kilomètre mais, si vous faites toujours le même parcours, vous pouvez placer des bornes pour chaque kilomètre et finir par savoir par cœur où elles sont situées. J’ai moi aussi délaissé mon cellulaire cette année, parce que je veux courir uniquement pour le plaisir et ne pas toujours avoir la pression de me surpasser, ce qui finit par entraîner des blessures.

    Répondre

Répondre à Daniel Riou Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.