La course à pied est-elle une mode ou une tendance?

Je suis dans le domaine de la course à pied depuis 2009. Je m’intéresse donc de près à ce qui se passe dans ce sport. Récemment, je me suis demandé si l’engouement allait ralentir ou voir s’arrêter d’ici peu…

En 2011, nous étions impressionnés du nombre de coureurs, vraiment plus élevé qu’en 2010. (19,6% d’augmentation)

En 2012, nous étions impressionnés du nombre de coureurs, vraiment plus élevé qu’en 2011. (36% d’augmentation)

En 2013, nous étions impressionnés du nombre de coureurs, vraiment plus élevé qu’en 2012. (47% d’augmentation)

Et je pense que nous serons encore plus impressionnés cette année et les années suivantes…

Depuis le début de cette vague, je ne suis pas le seul à me questionner quant à la popularité de ce phénomène de mode qui perdure.

Toutefois, je commence à douter…

Je commence à penser qu’on peut faire de cette « mode », une tendance.

Effectivement, tout ce qui monte ne redescend pas forcément, en voici quelques exemples :

— L’utilisation de l’informatique dans les demeures,

— Le nombre de personnes connectées à Internet,

— L’Utilisation de la roue (depuis le début des temps)

— Le nombre d’applications mobiles existantes

Et si l’envie de vivre plus sainement était là et s’installait définitivement dans nos mœurs? Est-ce qu’après « avoir touché le fond du baril » en termes d’activité physique, la tendance peut s’inverser? Est-ce que la société pourrait devenir de plus en plus active?

Je pense que oui et j’en suis même convaincu. La course à pied fait partie d’une tendance pour une vie plus active, plus saine. Ce sport est simple, efficace et accessible à tous. On ne le répète jamais assez! Néanmoins, les premières fois que vous courez, votre cerveau aura probablement à se raisonner. Autrement dit, il pèsera « le pour et le contre » pour en conclure qu’aller courir est une décision avantageuse pour lui, pour vous.

C’est pour toutes ces raisons que je reste persuadé que nous allons persévérer, et devenir de plus en plus actifs! La course à pied occupera toujours une place privilégiée dans le domaine de l’activité physique.

Selon vous, la tendance de la course à pied est-elle temporaire ou éphémère?

 

14 réflexions au sujet de “La course à pied est-elle une mode ou une tendance?”

  1. Je suis tellement d’accord avec toi! Je courais beaucoup quand j’étais plus jeune (ado), mais avec le temps j’ai arrêtée, c’était dur pour mes genoux, j’avais beaucoup de poids en trop. En 2013, j’ai changé de vie, j’ai commencé à aller travailler en vélo, j’ai repris la course à mon rythme… Maintenant je ne pourrais plus me passer de ma course et de mon vélo! Nous sommes tous dans le même bateau, nous pouvons faire semblant de ne pas être concerné, mais un jour on doit se demander “Est-ce que je m’occupe de ma santé ou j’attends de m’occuper de ma maladie ? ” J’ai fait mon choix, et beaucoup d’autres le fond… C’est une tendance qui est là pour rester et qui rend les gens de plus en plus heureux et actifs!

    Répondre
  2. Bien d’accord!! La course à pied reste le sport le plus abordable….et pratique! On peut le pratiquer partout…et n’importe quand. Pas besoin de dépenser beaucoup de $$$, simplement une bonne paire de soulier et voìlà! Je pense que c’est à cause de tous ces avantages et bien d’autres (perte de poids, augmentation de l’énergie, endorphine…) que la course est là pour rester et pourra même être encore plus populaire :).

    Répondre
  3. Du perron au perron. Voilà ce qui m’a d’abord séduit dans la course à pied. Pas besoin d’aller où que ce soit, pas de perte de temps de transport, pas de contrainte d’horaire. Maintenant, après 5 ans, ce qui me séduit c’est ce moment avec moi-même, c’est une méditation dans le dépassement, c’est aussi la contemplation de ce qui a autour de moi et que j’ai tendace à oublier. Pas question que je coure avec quelqu’un ou avec du bruit dans mes oreilles. C’est un moment où je suis « branché » sur moi-même.

    Répondre
  4. Hello Daniel, j’ai rédigé mon mémoire sur le sport en tant qu’outils de management des équipes commerciales et je traitais entre autre du bien être au travail ,les relations développées par le sport. Le canada est très en avance sur ces thématiques et je m’étais fondé en partie sur des publications du Pays 😉
    je suis tennisman et tri athlète 😉 a bientôt et bonne continuation !

    Répondre
  5. Une mode, ça ne dure pas 10 ou 20 ans. Les formes évoluent (cross, route, trails, muddays, etc.) mais la tendance est là depuis très longtemps. Pour moi aussi c’est effectivement un mouvement de fond de la société. Un “fait social total” comme le décrivait le sociologue Marcel Mauss.
    Et l’accélération du phénomène est sans doute lié à l’utilisation des réseau sociaux, très prisés des runners.

    Répondre
  6. Je pratique la course à pied depuis 38 ans usure aux genoux gauche,une infiltration synvics one il y a trois ans et je continue quand j’avais 30 ans dans un demi marathon j’arrivais dans les derniers autome (2016) demi -marathon arrivé premier dans les 60 ans,vous voyez,où vous courez,il y a espoir,bonne course à tous et toutes!

    Répondre
  7. J’ai commencé à courir en avril 2016, donc bientôt j’attendrai ma première année de course, j’adore la sensation de bien-être que j’en retire ma santé mentale et physique se sont grandement améliorées.
    J’aime énormément la phrase laissé par quelqu’un
    ” Est-ce que je choisi de m’occuper de ma santé maintenant ou de ma maladie plus tard”

    Répondre
  8. Bonjour,

    Après de bonnes années de randonnées, j’ai découvert le plaisir de courir: tout un cadeau! Cardio amélioré, plaisir de courir avec d’autres ou seule, bonne humeur après la course, bref plein de bonnes expériences même si j’approche les 70 ans!

    Tant qu’on reste dans les limites de ce qu’on est capable de faire tout en cherchant à augmenter notre performance, c’est vraiment une belle activité réalisable à partir de chez nous.

    Françoise

    Répondre
  9. pour certains sa va être un moyen pour retrouvé leurs poids, et leurs forme physique mais la course a pied c’est trop exigeant , il faut vraiment aimé les défi et être un peut en forme a la base , sa peut découragé même les plus motivé , et rajouté le risque de blessure , mode pour certain , et mode de vie pour d’autre

    Répondre
  10. Bonjour,

    Après 5 ans de marche rapide (débutée à 50 ans), j’ai décidé de commencer à courir en 2016. Bonne décision car j’y consacre moins de temps (deux fois par semaine) et déploie autant d’efforts. Muni de ma montre GPS, je pars directement de la maison courir 6 à 9 km (avant le souper) et y reviens. Je m’inscris à au moins deux épreuves par année (10 km), ce qui me motive à m’entraîner. J’aurai bientôt 58 ans et je vise à pratiquer ce sport aussi longtemps que mon corps me le permettra, tout en évitant le surentraînement et les blessures. Évidemment, les bienfaits sont réels : poids santé, meilleur sommeil, meilleure concentration au travail, etc. Je vous encourage à le faire aussi, graduellement et selon vos capacités, bien sûr.

    Simon.

    Répondre

Laisser un commentaire