Changer de technique de course ou changer de chaussures : lequel vient en premier?

Dernièrement, dans le groupe Facebook Courir avec les Amis Facebook à Québec, la question suivante a été soulevée : dans l’optique d’améliorer ma technique de course, est-ce qu’il est préférable de modifier ma technique de course ou de changer mes chaussures en premier?

Je pense qu’il est préférable de modifier la chaussure en premier.

En effet, en changeant de technique, mais en gardant les mêmes chaussures, vous privez votre pied d’informations nécessaires à la modération d’impacts. En fait, on pourrait probablement dire qu’une grosse attaque talon est souvent causée par des chaussures qui ne permettent pas au pied de recevoir assez d’informations.

On pourrait comparer l’impact de la course à une mise en échec au hockey. Courir avec des chaussures épaisses, c’est comme recevoir une mise en échec, avec des grosses épaulettes, mais vous recevrez la mise en échec par surprise, sans savoir que le joueur s’en vient vous plaquer. Courir avec des chaussures plus minimales, c’est jouer avec des épaulettes très minces, mais recevoir toutes les informations nécessaires pour que vous puissiez absorber l’impact.

En gardant vos chaussures «traditionnelles», vous privez votre corps de plusieurs informations qui permettraient à votre corps de se préparer à absorber l’impact.

Se forcer à atterrir mi-pied avec des chaussures traditionnelles

Pour savoir ce qu’est une chaussure «traditionnelle», consultez cet article qui vous aidera à démystifier les types de chaussures.

Depuis quelques années, plusieurs parlent de technique de course et proposent des changements majeurs à… tout le monde.

J’ai une certaine réticence à cet égard, car pour arriver à atterrir «mi-pied» en portant une chaussure traditionnelle, vous devrez placer votre pied dans une position exagérée. En effet, le dénivelé à l’intérieur de votre chaussure forcera l’avant de votre pied à être environ 1 centimètre plus bas que votre talon, alors que si vous étiez pieds-nus ou dans une chaussure plate, votre avant-pied aurait à être environ 1 millimètre plus bas que votre talon. Voici un petit schéma pour mieux refléter ma pensée :

Pieds dans chaussure

Dans les deux cas, le coureur a une attaque mi-pied. Tout son pied tombe à peu près en même temps au sol. Par contre, on remarque que le coureur du haut, qui a une chaussure plate ou minimaliste, a ses orteils environ un millimètre plus bas que son talon. Par contre, le coureur du bas, a une chaussure avec du dénivelé (exagéré dans le schéma pour bien voir) et ses orteils doivent être beaucoup plus bas que son talon.

Cela place le pied dans une position qui n’est pas naturelle et dans laquelle le tendon d’Achille et le mollet ne peuvent pas effectuer leur travail normal.

Alors, au débat qui demande si on devrait changer la chaussure ou la technique de course en premier, je réponds que je crois qu’il est préférable de changer la chaussure en premier.

Laisser un commentaire