3 conseils pour vous préparer au Marathon des Deux-Rives

Les conseils que je vais vous donner proviennent de ma petite expérience à l’événement Marathon des Deux-Rives. En effet, j’ai participé deux fois au 10km et une fois au demi-marathon de cet événement. J’ai aussi vu plusieurs marathoniens et j’ai aidé plusieurs personnes à s’y préparer, notamment via le Club Course à pied.ca. Je pense donc être en mesure de vous donner quelques trucs pour rendre votre expérience encore plus agréable. 269434-quelques-7000-coureurs-participe-diverses

Adaptez-vous à la chaleur

Environ 3 fois sur 4, il fait chaud au Marathon des Deux-Rives. Il n’est pas trop tard pour vous adapter à cette chaleur. Si vous le pouvez, pour les prochains jours, tentez de sortir courir au moment le plus chaud de la journée, car il se pourrait bien que le jour du Marathon soit bien chaud. Si vous devez absolument sortir courir le soir ou le matin, portez un t-shirt à manche longue, qui vous permettra de vous entraîner dans une situation de grande chaleur. Attention toutefois, à une semaine et demie de l’événement, ce n’est pas le temps de faire une longue sortie par temps chaud, cela pourrait vous fatiguer outre mesure si vous n’êtes pas habitué.

Descendez doucement

Si vous faites le 21km ou le marathon, vous aurez à effectuer une descente d’environ 2km, qui part du pont de Québec jusqu’au boulevard Champlain. Cette descente peut sembler être l’occasion idéale de rattraper le temps perdu dans la montée précédent le pont, mais je vous conseille fortement de descendre cette pente avec modération. En effet, en descente, vos muscles se contractent de façon excentrique, ce qui peut créer des microlésions dans vos muscles. Ces microlésions contribuent à vous fatiguer. J’ai vu trop de coureurs «s’écraser» en arrivant sur le boulevard Champlain à cause de la chaleur et des chocs répétés de la descente. Évitez-cela.

Habituez-vous au gel GU ou apportez vos propres gels

Changement cette année, les gels qui seront distribués sur le parcours sont de la marque GU. Si vous n’êtes pas habitué à cette marque, c’est probablement le temps d’aller dans un magasin de course pour vous en acheter en fin de semaine et les tester lors d’une sortie de moyenne durée. Si ce n’est pas possible et que vous avez déjà vos propres gels, trainez-les le jour de l’événement. Ce n’est pas très lourd et surtout, cela peut vous sauver bien des maux de ventre. La boisson sportive qui est distribuée est de marque Oasis. Généralement, c’est mieux d’y avoir goûté avant, mais je ne suis pas certain qu’elle soit en vente quelque part. C’est souvent moins risqué de prendre une boisson sportive qu’on ne connaît pas qu’un gel qu’on ne connaît pas.   Bon marathon!

2 réflexions au sujet de “3 conseils pour vous préparer au Marathon des Deux-Rives”

  1. Je suis particulièrement d’accord avec la suggestion sur la descente… j’ai planté mon demi de l’année dernière à cause d’une descente trop agressive

    Répondre

Laisser un commentaire