Le repos annuel, à quoi ça sert?

Lecture de 389 mots (2min)
C’est bien connu, pour progresser en course à pied, il faut de la rigueur, de l’assiduité et de la régularité. Pourtant, il est souvent efficace de prendre une période de repos annuel, généralement après la fin de votre dernière compétition “sérieuse”.

Qu’est-ce qu’une période de repos annuel?

Taking a break

C’est un période, de durée variable (2 à 6 semaines) pendant lesquelles l’importance de la course à pied diminue. Certains préfèrent prendre un repos complet, d’autres courent avec une intensité et une fréquence plus basse. Par exemple, le coureur qui court 5 fois par semaine peut diminuer pour courir 2-3 fois par semaine.

La recommandation la plus adéquate est celle d’Isabelle Grenier, qui est entraîneuse chez Capitale Triathlon. Elle suggère aux athlètes qu’elle accompagne de courir ”quand ils en ont le goût”.

À quoi sert une période de repos annuel?

D’abord, il s’agit d’un repos physique. À la fin d’une saison de course, on ne le sent pas toujours, mais on a parfois accumulé une certaine fatigue et le repos annuel permet de récupérer de cette fatigue.

coureurrepos-600x401

Par contre, à mon sens, la principale raison est psychologique. Cette période de repos annuel permet de faire une coupure avec la saison suivante, de passer un peu plus de temps en famille, de travailler sur d’autres projets, etc. Ça fait du bien et ça nous permet aussi de nous ennuyer un peu de la course. Ça permet de partir la saison suivante avec une meilleure motivation et d’avoir hâte de s’entraîner.

En général, je trouve que ceux et celles qui prennent un repos annuel ont tendance à garder leur motivation plus élevée au courant de l’année et ont tendance à pratiquer la course à pied de façon plus durable. Évidemment, il y a toujours des exceptions!

Comment reprendre suite au repos annuel?

Après 2-3 semaines de repos complet, il est important de ne pas recommencer où vous aviez arrêté. Si vous arrêtez complètement, je vous suggère d’utiliser le programme niveau 3 de la Clinique du Coureur. Si vous avez continué à courir, mais de façon modérée, vous pouvez ajouter 10-15 % de volume par semaine au cours des semaines qui suivent votre repos annuel.

Si vous aimez ce type d’article, je vous suggère de suivre nos 10 cours en ligne et ce, gratuitement. En plus, vous serez automatiquement abonné à notre infolettre hebdomadaire. Pour recevoir les 10 cours, cliquez ici!

5 réflexions au sujet de “Le repos annuel, à quoi ça sert?”

  1. Super blog
    Pour les athlètes qui désirent reprendre assez rapidement après cette période, je leur recommande, dans le but de diminuer le risque de blessures, de continuer d’appliquer du stress mécanique sur leur tissus pendant cette période (ex : 5 min de corde à sauté et squats sautés quotidiennement… à condition que ça n’interfère pas avec leur repos psychologique 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire