Relais de la Tribu + Course à pied.ca = Ensemble

 

Si vous lisez ce blogue depuis un certain temps, vous êtes probablement au courant de l’histoire d’amour que j’ai avec le Relais de la Tribu. Si vous êtes nouveau et que vous aimeriez en savoir plus sur cette histoire d’amour, voici les articles que j’ai écrit suite à nos participations successives :

Cet automne, Luk Parlavecchio, de Déséquilibre, a ouvert la porte à une collaboration entre nous et Déséquilibre, dans le cadre du Relais de la Tribu. Il nous fait donc plaisir de s’impliquer dans cette course dans l’aspect communication et logistique de l’événement.

C’est relativement rare que nous acceptons de prendre des mandats comme celui-là, mais dans ce cas, c’était vraiment spécial. Mon équipe et moi avons participé 5 fois comme coureurs à cet événement et 1 fois en tant que bénévole. Chaque fois, j’en suis sorti grandi.

En 2011, c’était probablement notre plus grande réussite d’un point de vue sportif, l’année où Fred, qui avait eu des problèmes physiques tout au long des 40 premiers kilomètres s’était réveillé au dernier Relais pour nous aider à aller chercher la victoire.

En 2012, ce fût l’année la plus éprouvante pour moi d’un point de vue personnel. Difficulté de digestion, pas d’énergie, vraiment une course difficile, une course dans laquelle j’ai appris à mettre mon ego de côté.

En 2013, ce fût la première année où nous avons complété l’épreuve en tandem (2 équipes de 5). Tout un défi d’organisation et de logistique!

En 2014, nous avons répété l’épreuve en équipe, avec en plus une équipe de filles qui courait avec nous.

En 2015, nous étions les négligés, la deuxième meilleure équipe sur papier, mais nous avons quand même remporté la victoire, grâce à un mélange de persévérance, d’expérience et de volonté.

En 2016, mon frère, Jérôme, a participé avec une équipe du Patro de Lévis, sans objectif de performance, juste pour le plaisir de se surpasser et de passer dans l’inconfort.

Car c’est ce qu’est le Relais de la Tribu. Un prétexte pour se mettre soi-même en Déséquilibre, une façon de se réinventer soi-même, de grandir et d’apprendre.

C’est aussi l’occasion de tisser des liens plus serrés avec plusieurs personnes. Au cours des années, j’ai eu la chance de courir avec plusieurs amis et je garderai des souvenirs impérissables avec chacun d’entre eux :

  • Frédéric Bouchard (2011, 2012, 2013)
  • Jérôme Riou  (2011, 2012, 2013, 2014)
  • Rino Lagacé (2013, 2014)
  • Patrick Hébert (2013, 2014)
  • Marcel Riou (2011, 2012, 2013, 2014, 2015)
  • Yves Lefrançois (2011, 2012, 2013, 2014)
  • Mathieu Boucher (2013, 2014, 2015)
  • Charles Olivier (2014, 2015)
  • Frédéric Albert (2015)
  • Phong Bui (2013, 2014)
  • Christian Lachance (2013)
  • Bruno Chouinard (2014)
  • David Jeker (2013)

En plus, le Relais de la Tribu permet d’amasser des fonds qui aident à financer Déséquilibre, un organisme qui a pour mission de former des intervenants sociaux, entraîneurs, éducateurs,… à utiliser le sport et le plein-air comme outil de développement psychosocial pour développer le pouvoir d’agir des jeunes et …moins jeunes!

Alors si vous aimeriez vous aussi vous retrouver en situation de Déséquilibres (c’est grisant et difficile à la fois), je vous invite à venir vivre cette aventure avec nous, les 7 et 8 octobre prochaine, de l’Estrie à Lévis. Pour en savoir plus, cliquez-ici.

3 réflexions au sujet de “Relais de la Tribu + Course à pied.ca = Ensemble”

  1. Je l’ai fait l’an passé, au dela de la performance, c’est tout d’abord une belle aventure humaine où la solidarité et le depassement de soi nous guident. En plus, c’est pour une bonne action, alors que de bonnes raisons d’y participer!

    Répondre
  2. Salut courseàpied. ca, j’ai regardé vos vidéos et ça me rappelle une expérience trippante quand on avait fait le relais du lac Memphrémagog avec mon équipe ” Les BonBonnes d’Oxygène”. L’aventure me tente mais il y a peu d’informations disponibles. Est-ce voulu? On parle de 250 km en 24 hres. Est-ce le temps maximal pour compléter le relais? Y a-t-il une nécessité de performance? Compte tenu que ce relais veut inciter des jeunes à bouger, encourage-t-il la participation de moins jeunes à se dépasser ? Où peut-on avoir des infos sur le déroulement des 2 jours? Merci de vos réponses

    Répondre
    • Bonjour,

      Le temps de 24 h est le temps maximal alloué, en théorie. Dans la pratique, c’es tun peu différent. Pour le peu d’information, on veut effectivement garder une partie du suspense, parce que c’est une course aventure. Par exemple, on ne dévoile pas le parcours à l’avance. Par contre, si vous avez d’autres questions, il me fera plaisir d’y répondre.

      Il n’y a pas de nécessité de performance, d’ailleurs, les résultats sont donnés en ordre alphabétique et non par ordre de résultat. Oui, on encourage les jeunes et moins jeunes à se dépasser. Pour les 2 jours, si vous voulez on pourrait s’appeler ou s’échanger des courriels. Voici mes coordonnées :
      [email protected]
      418.266.3771 poste 2

      Répondre

Répondre à Lucie Roy Annuler la réponse