Végé et équilibré… Est-ce possible?

Il va sans dire que le véganisme prend en popularité. Beaucoup de sportifs, athlètes, artistes et gens influents s’affichent publiquement en tant que vegan sur les réseaux sociaux et dans les différents médias; fiers de porter les valeurs associées à ce grand mouvement : l’Écologie, la Protection des animaux et bien entendu, la Santé. 

Parallèlement, le marketing alimentaire de la végé-solution est en totale effervescence et l’augmentation de l’offre des substituts alimentaires « comme de la viande » tels que Beyond Meat prend un essor remarquable. Malgré leurs avantages avérés pour le bien-être animal et la planète, l’aspect santé de certains de ces produits transformés pour ressembler à de la viande est contesté. Sont-ils une solution équilibrée à considérer? De quelle façon peut-on s’assurer d’avoir une alimentation complète sans protéines animales?

Selon vous, est-il réaliste d’être végé et équilibré?

Au départ, le végétarisme se qualifie par une alimentation riche en végétaux comme les légumes, fruits, légumineuses, aliments protéinés tels que le tofu, les légumineuses, les noix et les graines. Ce type de diète est exempt de produits de source animale: les viandes, poissons, œufs, lait, fromages et autres. Jusqu’ici, c’est plutôt simple.

Ensuite, nous pouvons distinguer différents types de Végétarisme :

Le Végétalisme ou Véganisme : Il se qualifie par la même alimentation que les végétariens, mais tous les produits provenant des animaux sont exclus. Adieu le miel, la gélatine, et pour certains vegans purs…le vin!!! Il est important d’ajouter qu’il s’agit également d’un mode de vie bien au-delà du régime alimentaire.

Lacto-végétarisme : Les produits laitiers sont au menu.

Lacto-ovo-végétarisme : Les produits laitiers et les œufs au menu.

Pesco-végétarisme : Les produits laitiers, les œufs et les poissons au menu.

Flexitarisme ou (comme mon amie Nutritionniste le dit si bien 😊) Omnivore : Le terme flexitarisme s’est imposé dans le vocabulaire pour représenter une volonté de manger davantage de produits végétaux et manger de la viande le moins souvent possible. Il s’agit tout de même d’une alimentation omnivore, mais avec la volonté de tendre vers une alimentation végétarienne le plus souvent possible. #moi

La controverse des substituts de viande 

À la base, l’idée du végétarisme c’est plutôt joli. Mais la réalité s’impose vite à nous quand la viande s’est toujours retrouvée au menu depuis l’enfance. À ceci, l’industrie alimentaire nous a répondu par une offre fort séduisante dont le message sous-jacent peut ressembler à ceci : « Tu veux protéger la planète, les droits des animaux Et améliorer ta santé, mais tu adores le goût de la viande? Voici de la viande…sans viande! Wow! »

Mais wow attendez un peu? C’est quoi alors? 

Les produits alimentaires de végé-viande (boulettes, croquettes, charcuteries végé, etc.) ne sont pas typiquement plus avantageux d’un point de vue santé que leurs homologues avec viande. Par exemple, Beyond Meat qui frappe des records de vente comme substitut de boulette de viande, affiche une liste d’ingrédients impressionnante. Les produits ultra-transformés, qu’ils soient végétariens ou non, sont reconnus pour avoir un effet néfaste sur la santé et sont associés à plus de risques de maladies cardiovasculaires, d’obésité et de risque de cancers. Ces produits sont selon moi un genre de « junk food » de vegan parce qu’à la base, les aliments peu transformés sont au cœur de l’alimentation végétalienne. 

Saviez-vous qu’une bonne partie des végétaliens ne déteste pas du tout le goût de viande? Un « sans viande qui goûte comme la vraie viande », c’est parfois une excellente alternative pour tenir le cap sur ses convictions. 

Envie de tenter un burger végétarien? Je vous suggère la recette de Tofu mariné pour Hamburger du livre:  Pas besoin d’être végé pour aimer ce livre! Marinade de 4 ingrédients : huile végétale, tamari, piments chipotle (ou un autre assaisonnement pour relever le tout) et vinaigre de cidre. Plonger le tofu dans la marinade pour 24 heures. Passer sur le grill. Et voilà! 

Pourquoi et comment se diriger vers une alimentation plus végé et équilibrée?

Les avantages d’une alimentation végétarienne ne sont plus à démontrer. Néanmoins, comme nous avons pu le voir plus tôt, le marketing des végés-solutions peut nous confondre quant à l’aspect santé de leurs produits. 

Voici donc mes trucs pour une alimentation plus végé et équilibrée :

  • Manger les aliments le moins transformés possible. Ce n’est jamais bon signe une interminable liste d’ingrédients. 
  • Les aliments de saison frais sont un premier choix. Il existe aussi beaucoup de produits congelés qui donnent d’excellents résultats dans l’assiette;
  • Pour éviter un excès de sodium, rincer les légumes et légumineuses en conserve;
  • Manger une grande variété d’aliments! L’aliment parfait n’existe pas; 
  • Consommer tous les macronutriments. Notre corps carbure aux glucides, protéines et lipides et chacun d’eux occupe un rôle important afin de maintenir l’équilibre dans notre corps;
  • Pour s’assurer d’avoir un apport suffisant en protéines, il suffit de s’alimenter normalement en remplaçant les sources de viande par des protéines végétales telles que le tofu, les noix, les graines, le soya texturisé, etc. L’assiette santé reste la même. Vous avez entendu parler de la complémentarité des protéines? Pas de souci, avec une alimentation variée, les protéines se complètent sans calcul!
  • La vitamine B12 est le nutriment à surveiller si vous ne consommez pas d’aliment ou de produit contenant des protéines de source animale. Vous pouvez notamment la retrouver dans la levure nutritionnelle (À ne pas confondre avec la levure pour le pain. La levure alimentaire se trouve généralement dans les allées bio de votre supermarché). C’est un ingrédient savoureux qui rappelle le parmesan. S’ajoute facilement à vos sauces, Nutritif et délicieux! 

Dernier conseil. Prenez du plaisir à manger, goûter, célébrer que votre mets soit végé ou non. Apprécier et être à l’écoute de son corps, ça c’est assurément bon pour la Santé!

Pour plus d’infos sur le végétarisme :

Tout savoir sur la diète végétarienne (Passeport Santé)

https://www.extenso.org/au-quotidien/vegetarisme/

Végétarisme pour les enfants (Naître et Grandir)

https://nutritionnisteurbain.ca/actualite/beyond-meat-le-burger-de-la-discorde/

https://nutritionnisteurbain.ca/actualite/arretez-de-dire-quon-doit-combiner-les-proteines-vegetales/


6 réflexions au sujet de “Végé et équilibré… Est-ce possible?”

  1. Très bien vulgarisé Caroline, félicitations! Il m’est arrivé à quelques reprises de performer dans mes courses du Défi Entreprise après avoir adopté ce style alimentaire depuis quelques années! Je le recommande fortement. 🙂

    Je pensais cependant que la définition du végératisme incluait le fromage et les oeufs, à la base, alors que le végétalisme excluait tout produit de source animale de l’alimentation, tandis que le véganisme était défini par le mode de vie respectueux des animaux. (Source: Larousse & Ophélie Véron) Qu’est-ce que tu en penses?

    Bon été 🙂

    Répondre
    • Bonjour Alex!

      D’abord un gros merci d’avoir pris le temps de lire mon article et de me laisser un commentaire! C’est très apprécié.

      Je suis d’accord avec toi! Je crois que les gens qui se définissent comme végétariens incluent souvent à leur diète le lait, les fromages et les oeufs ( En fait, c’est lacto-ovo-végétarisme). La raison pour laquelle je l’ai expliqué de cette façon c’était pour démontrer les sous-catégories.

      Pour ce qui est du végétalisme et du véganisme, je crois que le 2e découle du premier. Pour moi, il s’agit de synonymes. Les valeurs sont les mêmes.
      Qu’en penses-tu?

      Merci d’avoir soulevé le questionnement.
      Au plaisir!

      Répondre
      • Bonjour ! Très bon texte ! Très simple et accessible. Je suis toutefois d’accord avec Alex : le végétalisme et le véganisme sont différents. Le végétalisme fait référence à l’alimentation et le véganisme est un mode de vie. Derrière tout ça, il y a les motivations : les végétaliens font souvent ce choix pour des raisons de santé et environnementaux. Les végans mettent généralement le droit des animaux à ne pas être exploités, torturés et tués au coeur de leur réflexion. Donc, pas de cuir, de laine, de cosmétiques, de produits d’entretien ménagers (eh oui !), de zoo, ou de toute forme d’exploitation animale.
        Bonne continuation !

        Répondre
        • Wow!
          Un gros merci pour avoir pris le temps de lire et de commenter.
          Merci pour la précision, je crois que tu nuances très bien la/les différences entre le végétalisme (alimentation) et le véganisme.(mode de vie) J’imagine que typiquement, les végétaliens sont vegans et vice-versa.
          Au plaisir de discuter de nouveau avec toi!

Répondre à Alex Beaudoin Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.