Progresser dans la défaite

Dans la vie, l’humain veut réussir au travail, dans sa vie familiale et dans le sport. Il veut performer, il veut des résultats. La réussite égale succès et le succès lui, nous rend fier et confiant. Rien n’arrive en un claquement de doigts. Souvent, d’autres doivent bûcher plus que d’autres. Ils doivent travailler doublement, réessayer encore et encore. Pis des fois, ils se plantent et c’est normal. Quand une personne ne réussit pas du premier coup, elle se dit souvent perdante. Mais pour les sportifs (je parle de sportifs amateurs, les jeux olympiques c’est une autre game), est-ce que le fait de ne pas être sur le petit bout de bois à 3 places (podium) veut nécessairement dire que tu es perdant?

J’ai longtemps vu l’échec sportif comme la fin. Si tu ne gagnes pas la, tu ne gagneras jamais (bravo ici pour la belle confiance en soi). J’me demandais toujours pourquoi ceux qui finissaient derniers se représentaient encore à la compétition d’après. Moi ça allait bien mon affaire, je performais bien, je gagnais souvent (on s’entend je ne gagne pas ma vie avec ça, loin de là). Et puis à un moment donné, j’ai terminé DERNIÈRE dans une course de ski. Shame on me! J’avais même fait tomber tous les skieurs en chutant. Ouf, tsé quand y’a plus personne à la ligne d’arrivée et qu’ils sont tous déjà à la bière. C’était fini pour moi, plus jamais de course de ski, car j’me trouvais bien mauvaise. Je n’avais jamais appris à perdre et je ne savais pas non plus qu’on pouvait l’apprendre. J’avais même dit de moi à l’époque que je n’avais aucune force mentale. J’ai vite compris que ce n’était pas le cas.

On associe beaucoup l’échec au négatif. On oublie souvent que les athlètes que l’on admire, ont bien souvent connu plus de défaites que la moyenne. La déception d’un sportif rend la défaite plus difficile à gérer. Il faut être capable de faire ressortir les points positifs de l’expérience. Il faut également comprendre que la victoire et la défaite ne sont pas un reflet de notre personne. C’est comme une étape dans la progression pour cheminer. Bien sûr que l’échec nous met en doute. Nous doutons parfois de nos capacités, notre forme physique et même de notre mental, mais il faut savoir, en analysant tout cela et en étant outillé qu’échouer n’est pas si négatif que l’on peut le croire. L’échec fait partie de la réussite. C’est en échouant et en faisant des erreurs qu’on apprend et qu’on avance, à condition de bien analyser les causes de ses erreurs, mais aussi de ses réussites. L’image que nous avons du mot défaite joue un rôle important. Si on interprète cela comme un désastre, on tombe en mode négatif. Par contre, si on voit l’échec comme une façon d’avancer, se surpasser et de progresser, et bien ce sera plus profitable pour le futur.

Gardez en tête que l’échec a le pouvoir de nous conduire plus loin.  En tant que sportifs compétitifs, il fera toujours partie de notre vie. Il faut apprendre à dédramatiser cette période négative afin d’en tirer le positif. Dans le sport, tu ne peux jamais perdre. Soit tu gagnes. Soit tu apprends.

Je vous laisse sur cette citation:

   « Le succès, c’est la récompense d’avoir eu le courage de ne pas renoncer à un travail à la suite d’un échec. »

J. Joubert

4 réflexions au sujet de “Progresser dans la défaite”

  1. “Dans le sport, tu ne peux jamais perdre. Soit tu gagnes. Soit tu apprends”
    J’ai beaucoup aimé cette approche. C’est super motivant.
    Merci.

    Répondre
  2. Merci pour ce très beau texte. Après un entraînement d’hiver exigeant mais combien satisfaisant, j’ai vécu une vive déception à la suite de mon chrono au marathon d’Ottawa le 26 mai dernier. Un ami coureur m’a alors dit que moins de 10% des coureurs franchiront un jour la ligne d’arrivée sur cette distance. J’ ai alors vu l’autre côté de la médaille qui m’a été remise et j’ai déjà hâte à mon prochain marathon!

    Répondre
  3. L’échec est la méthode d’apprendre à réessayer, mais différemment. Il nous faut que penser à toutes les inventions qui nous facilitent la vie aujourd’hui, mais dont les inventeurs ont expérimenté les nombreuses erreurs. Ils ont eu la chance d’obtenir de nombreuses leçons.

    Quelqu’un a dit: “Je n’échoue pas, j’obtiens une nouvelle façon de faire autrement”

    Répondre
  4. Comme le sport est une activité physique on ne peut jamais être perdant en le pratiquant car on sait que l’activité physique nous permet de gagner de la souplesse, de la confiance, de la santé physique et mentale et de gagner quelques années supplémentaires avec une meilleure qualité de vie.

    L’important ici n’est pas le résultat que tu as obtenu suite à une compétition sportive (ton résultat par rapport aux autres) mais le résultat qui s’exprime positivement à chaque seconde sur ta santé lors de cette même compétition sportive (ton résultat par rapport à toi même). Et dans ce contexte tu seras toujours une gagnante ou un gagnant !

    Répondre

Laisser un commentaire