Rentrée, routine et course à pied

Ah, la rentrée… soit elle vous exaspère, soit elle vous fait sourire. J’oscille parfois entre les deux, mais plus souvent qu’autrement, la rentrée est synonyme de renouveau. Si vous êtes parent d’enfants d’âge scolaire, vous serez sûrement d’accord avec l’idée que la rentrée est une course frénétique de quelques jours. Un sprint. On court pour se procurer tout le matériel scolaire, on court les rendez-vous chez le dentiste ou l’optométriste, les rencontres de parents, on court après le temps pour reprendre le dessus des tâches domestiques qu’on avait laissées de côté au profit de la piscine, du camping, des vacances, des soupers entre amis, des soirées de festivals, etc. Alors on remet parfois nos entraînements à plus tard. #Farniente

Malgré tout, la rentrée de septembre c’est un moment que j’apprécie parce que justement, la routine reprend son cours. Pas la routine plate qui rend tout monotone!  Non, celle-là on n’en veut pas trop. Je parle du plaisir d’avoir un horaire un peu plus structuré que pendant l’été. Les enfants retournent à l’école, les cours parascolaires reprennent, les devoirs, les ______ (insérez ici le mot de votre choix !) de lunchs aussi! Bref, la routine reprend ses droits. Alors pourquoi ne pas profiter de cette période de renouveau pour changer un peu votre routine de course?

Avant d’avoir la piqûre de la course à pied, j’étais la reine des excuses et des défaites pour ne pas PLANIFIER ET PRENDRE LE TEMPS de bouger! Si vous croyez en avoir des bonnes, je les ai probablement déjà eues aussi!

Vous avez participé au Défi Entreprises cette année ? Bravo ! Mais ensuite? Vous faites quoi? Le Défi c’est toute l’année au travail… pas seulement une journée en juin! Proposez donc à vos collègues de chausser les runnings avec vous, même si ce n’est que pour 30 minutes, avant de partager votre dîner!

Et pourquoi ne pas en profiter pour organiser un repas commun ? Vous savez, ces fameux potlucks, ce n’est pas seulement pour le temps des Fêtes ! Une ou deux belles salades, une baguette, un fromage, un plateau de fruits et voilà, Team building et santé! Qui dit mieux ?

Dans mon quotidien, je vois plusieurs coureurs/collègues vêtus de leurs chandails du Défi Entreprises des éditions antérieures partir courir ensemble sur l’heure du dîner et chaque fois, ça me fait sourire! Vous reconnaissez-vous ? Je vous vois, les gens de Québec! 😉

Vous n’avez pas de douche sur les lieux de travail? Ce que je vous suggère, c’est d’aller courir après votre journée, si votre horaire familial le permet. En effet, s’il existe un empêchement majeur, c’est bien celui-ci :aller récupérer les enfants à la garderie ou à l’école.  Voici quelques trucs et suggestions pour vous aider à établir votre plan :

Situation #1 : je n’ai pas le temps, j’ai des enfants à l’école/garderie :

D’accord, j’en conviens, celle-là peut être complexe, selon votre situation (famille monoparentale, horaire atypique, garde partagée, etc.) alors pourquoi ne pas tenter de briser votre routine 1 ou 2 jours par semaine :

  • Prévoyez une bonne collation d’avant-course à manger en milieu d’après-midi. Ensuite, après la journée de travail, sortez marcher ou courir avec vos collègues. C’est agréable de penser qu’en fin de journée, on pourra continuer nos discussions du dîner ou se raconter nos vacances, tout en étant actif. De plus, prendre 30 ou 45 minutes avant de revenir chez soi vous offre de nombreux avantages :
    • Vous aurez fait le plein d’endorphines = bonjour la bonne humeur! Vous oubliez ainsi plusieurs soucis de la journée! Pouf, Disparus!
    • Vous sauverez du temps en laissant passer le trafic et vous aurez plus d’énergie pour attaquer les devoirs avec les enfants!
    • Bien entendu, tout cela doit être planifié et là est le secret. La veille, votre sac avec vos vêtements et vos runnings doit être sur le pas de la porte. Idéalement, votre souper du lendemain est déjà préparé aussi #bonjourlamijoteuse. La clé du succès ici, c’est que le plan soit établi et organisé. Déterminez ENSEMBLE, à l’avance 1 ou 2 soirs de semaine où chéri(e) peut faire le taxi pour les enfants. Vous arriverez un peu plus tard, mais le souper sera prêt et vous reviendrez de meilleure humeur. Tout le monde y gagne, surtout votre santé physique et mentale !
  • Situation #2: je manque de motivation…
    Et bien celle là, elle part de vous. Personne ne peut la nourrir à votre place. Toutefois, voici quelques idées pour vous mettre en action.
    • Parlez de votre projet avec un/une ami, un/e collègue. Vous verrez, possiblement que vous pourrez vous motiver mutuellement! Personnellement, j’ai une collègue qui se prépare pour son premier marathon dans quelques semaines. C’est très efficace pour me décider à courir! Je sais qu’elle me demandera si j’y suis allée et vice versa ! 😉
    • Fixez-vous une distance à parcourir et récompensez-vous ! Dans mon cas, j’aime bien me dire qu’après 4 sorties et un minimum de 25 km, j’ajoute une chanson sur ma playlist de course. Évidemment, je suis une coureuse régulière et non de longue distance, ajustez selon vos aptitudes ! Sinon gâtez-vous en visionnant quelques épisodes de votre série préférée sur Netflix! Vous aimeriez une nouvelle paire de runnings ? Un nouveau top de course? Faites-vous plaisir !!!
    • Vous êtes du type techno ? Des dizaines d’applications sont là pour vous garder motivé!

Bref, peu importe ce qui fonctionne pour vous, le principe c’est de le planifier et de l’intégrer dans VOTRE réalité.  Ne cherchez pas la perfection, faites de votre mieux et laissez de la place pour les imprévus ! Dites-vous que cela prendra quelques jours, quelques semaines, avant d’être à l’aise dans cet horaire.

Dans mon cas, c’est courir le matin qui fonctionne le mieux, mais j’aime bien casser ma routine de course avec une sortie de fin de journée accompagnée de quelques collègues. Septembre et octobre sont de beaux mois pour le faire.

Je suis curieuse ! Avez-vous des trucs, des idées à partager pour votre rentrée, votre routine de course à pieds ?

Bonne course!  🙂

6 réflexions au sujet de “Rentrée, routine et course à pied”

  1. Très beau texte Kim!
    Et tu avais raison. Je t’entendais me parler!
    Et je m’imaginais être cette collègue qui, après le boulot, allait courir avec toi!

    Répondre

Répondre à Charles Annuler la réponse