fbpx

5 conseils pour débuter la course en sentiers

Vous vous dites peut-être qu’en sentiers ou sur route, la course, c’est de la course! Ça semble simple en théorie mais en pratique, c’est un peu plus complexe. Il existe en effet une foule de différences entre les deux mais, ce qui les différencie vraiment est la difficulté technique de la course en sentiers causée par la présence d’obstacles, comme des roches, des racines et de la boue.

Des coureurs en sentiers

Pour vous aider à bien débuter la transition ou encore votre initiation, voici 5 conseils qui pourraient vous être utiles :

  1. Choisissez vos sentiers

Inutile de choisir une montagne très escarpée avec de la boue à profusion dès votre première sortie, car il est fort probable que votre première sortie en sentiers soit votre dernière! Et c’est sans parler des blessures! Progressez plutôt en terme de difficulté technique des sentiers, c’est-à-dire débutez avec des parcours peu techniques qui permettront à votre corps de s’adapter aux changements. Un sentier qu’on qualifie de peu technique est un sentier qui contient peu de roches, de racines et qui n’est pas trop escarpé.

  1. Mettez l’allure de côté  

Votre temps pour parcourir un 5 km en sentiers sera beaucoup plus lent que sur route. En effet, la difficulté technique des parcours en sentiers vous forcera à varier votre vitesse constamment. Il est donc inutile de vous fier à votre allure ou d’opter pour la stratégie du “split négatif” lorsque vous dévalez les sentiers. Fiez-vous plutôt à votre perception de l’effort.

  1. Raccourcissez votre foulée

Afin d’avoir un meilleur contrôle et d’éviter les chutes, l’augmentation de votre fréquence de pas constitue sans aucun doute une stratégie gagnante. Cela vous permettra de réagir rapidement aux obstacles qui se présentent à vous et de monter/descendre avec plus d’aisance.

  1. Récupérez 

Allouez-vous un temps de récupération suffisant entre vos sorties de course en sentiers puisqu’elles seront plus énergivores sur votre corps que vous pourriez le penser (surtout lors de sorties en montées ou très techniques). En effet, comme l’impact sur les articulations est moindre en sentiers et que votre vitesse est moins rapide que sur route, le corps réagit souvent moins intensément après vos sorties en sentiers. Si vous débutez la course hors route, allez-y progressivement avec une sortie par semaine au tout début pour progressivement ajouter une sortie par semaine à toutes les 2 ou 3 semaines. 

  1. Soyez présent 

Si courir avec des écouteurs est une nécessité pour certains coureurs sur route, nul besoin qu’ils vous accompagnent en sentiers. Profitez de ces quelques instants de calme et de proximité avec la nature pour vous recentrer sur vous même et faire le vide. La nature a tellement à nous apporter!

Alors, êtes-vous prêt à faire le grand saut? Les adeptes vous diront que l’essayer, c’est l’adopter!

Rejoins 36 521 passionnés d'activité physique

Rejoins 36 521 passionnés d'activité physique

Vous obtiendrez mes 10 meilleurs trucs sur l'entraînement et la course sur des sujets comme la perte de poids, la technique de course et la motivation. Toujours dans une approche rationnelle et scientifique, mais pas plate!

You have Successfully Subscribed!

4 réflexions au sujet de “5 conseils pour débuter la course en sentiers”

Répondre à Chantal Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rejoins 36 521 passionnés d'activité physique

Rejoins 36 521 passionnés d'activité physique

Rejoins plus de 35 000 abonnés qui ont reçu nos 10 meilleurs trucs sur la course et l’activité physique. Tu recevras aussi chaque semaine par courriel nos articles récemment publiés.

You have Successfully Subscribed!