Courir en sentier l’hiver ? Plus accessible que vous ne le croyez

Pour beaucoup, l’hiver est synonyme de remisage de souliers de course pour faire place aux bottes de ski. Courir en sentier l’hiver, dans la gadoue ou sur la glace, ce n’est pas pour tout le monde.

Par contre, la popularité grandissante de la course hivernale a fait ressurgir une foule d’équipement rendant la pratique de cette activité plus agréable durant la saison froide. Nous n’avons qu’à penser aux vêtements adaptés ou encore aux souliers et crampons spécialement faits pour les chaussés glacées et/ou mouillées.

Vous vous demandez peut-être l’utilité de continuer la pratique de ce sport pendant la saison froide? C’est légitime comme questionnement et Daniel fait le point sur le sujet dans son article 5 raisons de continuer à courir l’hiver.

courir en sentier l'hiver image

Courir en sentier l’hiver : comment ça marche?

On sait tous que la popularité de la course/marche en forêt a connu une augmentation fulgurante récemment (encore plus avec la pandémie actuelle) créant ainsi un effet boule de neige (#jeudemot). Ainsi, plus il y a de gens qui sillonnent les sentiers, plus ces derniers sont compactés et plus les sentiers sont compactés, plus ils attirent des marcheurs/coureurs qui eux, continueront de compacter les sentiers, etc.

Ce qui fait en sorte que, si vous vous rendez à un sentier populaire 10 jours après la dernière bordée de neige, vous aurez de superbes conditions! On parle d’un sentier ultra compacté et roulant!

À l’inverse, si vous vous y rendez après 3 jours de neige abondante, vous vous embarquez dans un solide entraînement musculaire et ne vous attendez pas à battre des records de temps! Par contre, ces conditions de neige abondante sont parfaites pour les raquetteurs qui se feront un plaisir de compacter les sentiers au grand bonheur des coureurs.

Un bel équilibre bref!

Les avantages de courir en sentier l’hiver

  • Les conditions sont extrêmement changeantes selon la météo donc impossible de s’ennuyer si vous retournez toujours au même endroit;
  • Le niveau de difficulté technique diminue énormément l’hiver avec la neige qui recouvre roches et racines donc tout le monde y trouve son compte;
  • Si chûtes il y a, elles auront peu d’impact avec la neige et les vêtements qui permettront d’adoucir le tout;
  • Un plaisir fou de dévaler les sentiers lorsque les conditions sont impeccables, i.e. sentiers compactés depuis plusieurs jours sans être glacés;
  • Peu importe la saison, les endroits que vous aurez l’occasion de découvrir grâce à la course/marche en sentiers sont magnifiques;
  • Et bien d’autres!

Pourquoi ne pas profiter du temps des fêtes pour courir en sentier l’hiver? Le moment est plus qu’opportun avec les récentes annonces gouvernementales.

Si vous décidez de vous lancer dans la course hivernal, allez jeter un coup d’oeil à l’article de Daniel Riou qui réponds à la question suivante : Comment se préparer à courir l’hiver?

Bonnes sorties!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.