5 raisons de continuer à courir l’hiver

continuer à courir l'hiver

Certains adorent courir l’hiver (pas moi). Ces personnes sont choyées, car ce n’est pas un problème pour eux de continuer à courir l’hiver. Par contre, si je me fie à mon observation des coureurs autour de moi, je dirais qu’environ 70-80 % des coureurs récréatifs arrêtent de courir pendant l’hiver.

Ce n’est pas problématique en soi, pour la santé, il n’y a aucun problème à faire d’autres sports pendant l’hiver.

Sauf que de continuer à courir l’hiver, ça a plusieurs avantages : 

1. C’est beaucoup plus facile d’augmenter votre volume d’entraînement au printemps

En effet, si vous n’avez pas couru de l’hiver, lorsque le printemps arrivera, vous devrez débuter très doucement, probablement avec de l’alternance marche-course. Par contre, si vous avez continué à courir, même si c’est juste un peu, vous aurez conservé une grande partie de vos adaptations et vous serez en mesure de revenir à un niveau d’entraînement normal beaucoup plus rapidement.

2.  Courir l’hiver, c’est idéal pour travailler votre endurance

Pendant l’hiver, c’est généralement plus difficile de faire de l’entraînement par intervalles. C’est donc un super bon moment pour s’entraîner pour développer l’endurance fondamentale, la capacité à maintenir une vitesse donnée pendant une longue durée. Pour plus de détails sur le débat intervalles vs entraînement en continu, je vous invite à lire la série d’articles suivante : 

3. C’est beau courir l’hiver!

Quand il fait -5 à – 10 degrés celcius, qu’il ne vente pas (trop) et qu’une neige fraîche recouvre le sol, l’hiver c’est vraiment beau! Bon, les conditions ne sont pas toujours réunies, mais l’hiver a un certain attrait visuel. 

4. Chocolat chaud / café / couverte / etc

En finissant une course l’hiver, le plaisir de prendre un chocolat chaud, une tisane ou un bon café est décuplé. Je ne sais pas si c’est l’air froid qui pique ou la sensation du devoir accompli, mais les petits plaisirs qu’on s’offre après une sortie hivernale goûtent encore meilleur.

5. Courir l’hiver nous fait sentir invincible

Quand je cours l’hiver, je me sens vraiment fort mentalement, comme un athlète olympique prêt à tout pour la victoire. Quand je rentre et que ma blonde me dit ”t’es fou d’être allé courir”, je me sens comme un super héro! Ps. Ça prend pas grand chose pour l’impressionner 😉

Et vous, quels avantages voyez-vous à la course d’hiver?

20 réflexions au sujet de “5 raisons de continuer à courir l’hiver”

  1. Courir l’hiver c’est excellent pour l’estime de soi, la fierté et le renforcement du mental… que du positif, il faut par contre être très prudent et visible. Et surtout courir face aux véhicules !!!
    Bonne courses !

    Répondre
  2. J’avoue, je suis de celle qui tombe chaque année en mode « feu de foyer » et qui peine à sortir faire un jogging. J’ai bien mon tapis roulant mais c’est pas mal moins plaisant. Cet article me redonne le goût de mettre mes espadrilles et de sortir dans la gadou 😉

    Répondre
  3. Moi j’aime l’hiver! Enfin j’ai pas chaud…. 😉 J’ai un tapis roulant pour le pré-hiver quand il y a la pluie froide tous les jours ou presque(moi c’est cette période que je hais), ensuite il me sert pour faire des fractionnés, sinon c’est trop dur de se motiver avec un tapis, ça prends de l’air frais.

    Lorsque le mercure descend, je mets mon passe-montagne et mes lunettes de ski pour le vent ou les chutes de neige qui aveugle. C’est vrai que l’on a un peu plus de fierté quand on revient d’une sortie hivernale!

    Répondre
  4. J’adore courrir l’hiver, c’est vrai, je. vous assure ! Le secret, de bons vêtements et les bonnes chaussures, un investissement qui fait la différence. L’hiver est un ami qui ne vous lâchera pas pour développer un mental à toute épreuve et des chevilles ultar solide. Et quand la surface est parfaite, ben c’est tout simplement magique.

    Répondre
    • À une certaine température, ça peut devenir difficile de respirer, car l’air devient sec et froid et ça peut irriter les poumons. Un bon truc est de porter un cache-cou qui réchauffera et humidifiera l’air qui passe vers les poumons.

      Répondre
  5. Une chose que je trouve difficile de courir l’hiver est qu’on court souvent à la noirceur. Le WE, quand on peut aller courir à la clarté et qu’il fait un beau soleil en plus, c’est formidable !
    Une autre chose qui me déplait un peu, c’est le 1er km durant lequel on a froid (un peu). Mais, après, on est réchauffé et c’est aussi agréable que de courir durant les autres saisons. On a même un peu chaud !
    Je n’ai pas de tapis, mais je suis allé courir sur une piste intérieur quand il faisait très froid et je trouve ça plate. Je m’habille donc un peu plus et je vais dehors.

    Répondre
  6. Plus facile de courir l’hiver entre 0 et -10. On n’a pas trop chaud comme en plein cœur de l’été. L’été, je dois me lever très tôt pour courir avant qu’il ne fasse trop chaud. Pas ce problème-là en hiver. Je déteste l’hiver, mais la course me fait être plus conciliante, sinon je ne sortirais pratiquement pas, sauf pour le travail, l’épicerie et quelques sorties. 😜

    Répondre

Laisser un commentaire