Cinq trucs pour courir l’hiver

Voici mes cinq trucs personnels pour passer un bon hiver.

1. Être visible

Ce point est probablement le plus important, parce qu’un coureur peu visible cour (c’est le cas de le dire!) le risque de ne pas courir longtemps. Surtout au milieu de l’hiver, lorsque les bancs de neige nous forcent à courir plus près du milieu de la chaussée et que les rues sont glissantes, il faut être visible et prévoyant. Personnellement, je considère toujours que les automobilistes ne m’ont pas vu… ce qui est souvent vrai! L’idéal pour être sécuritaire serait de vous déguiser en sapin de Noel, mais ce n’est pas super pratique. Une solution intermédiaire est de courir avec une lampe frontale. Celle-ci est visible de loi et puisqu’elle bouge, elle attire l’attention des automobilistes. Vous pouvez aussi porter des vêtements réfléchissants.

2. Protéger vos poumons

D’abord, c’est impossible dans des conditions normales de se geler les poumons. Par contre, l’air sec et très froid qui entre peut parfois provoquer de l’asthme à l’effort ou simplement un inconfort au niveau des voies respiratoires. Pour éviter cela, vous pouvez porter un foulard, un ”cache-cou” ou un ”buff” devant votre bouche. Cela permettra d’humidifier et de réchauffer l’aire que vous inspirez. Par contre, c’est un peu gênant pour faire des intervalles.

3. Partir avec le vent de face

J’ai le souvenir de quelques longues sorties qui ont bien débuté (bonne allure, température agréable) et qui se sont terminées de façon assez désagréable (allure lente, légère engelure). C’est pourquoi je commence presque toujours mes sorties hivernales dans le sens contraire du vent. Le retour est plus agréable et si j’ai trop froid, il me reste la partie la plus ”chaude” du parcours à faire.

4. Trouver une façon de faire des intervalles

Je pense que l’hiver est une bonne période pour augmenter le volume d’entrainement hebdomadaire et cela se reflétera dans les programmes d’entrainements à venir. Sauf que je considère que pour maintenir une bonne forme au cours de l’hiver, il faut solliciter la VAM de temps en temps. Voici quelques options qui s’offrent à vous :

  • Une rue continuellement déneigée et peu passante (rare)
  • Une cote continuellement déneigée et peu passante (moins rare)
  • Un vélo stationnaire
  • Ski de fond
  • Raquette
  • Patin
  • Entrainement musculaire style ”circuit training”
  • Tapis roulant
  • Piste d’athlétisme intérieur (idéal pour garder une technique fluide)

5. Chaussures adaptées

Notez que ce point vient en dernier, car il est parfaitement possible de courir l’hiver avec des chaussures d’été. Par contre, c’est plus agréable et sécuritaire de courir avec une chaussure bien cramponnée et idéalement imperméable. Plusieurs compagnies offrent maintenant des chaussures dotées d’un chausson imperméable qui recouvre aussi la cheville, ainsi que de crampon assez agressif pour ne pas (trop) glisser dans la neige.

En gros, l’hiver, il faut être prudent et apprécier des sorties plus lentes. Est-ce que vous trouvez ces trucs utiles?  Pour aider vos amis coureurs à bien courir cet hiver, partagez cet article avec eux, ils vous en seront probablement reconnaissants :

 

9 réflexions au sujet de “Cinq trucs pour courir l’hiver”

  1. Intéressant!

    Moi j’ai vraiment aimé courir l’hiver l’année dernière. La seule chose que je puisse ajouter , c’est de finir sa course près de la maison, car même en course modérée , je sue et pendant l’effort je suis confortable, mais si j’ai trop long à faire à la marche , je prends vite froid à -20 -30. Donc je planifie mon parcours pour arriver près d’un endroit chaud.

    Répondre
  2. L’ajout de semelles à crampons en vente à moins de 5$ dans les quincailleries s’adapte facilement aux espadrilles ou bottes et ce en moins de 30 secondes, je les utilisent depuis 3 ans avec succès!

    Répondre

Laisser un commentaire