Comment transporter de l’eau pendant vos entraînements / How to Carry Water with You While Training

Article mis à jour le 22 mai 2020

Avant de commencer cet article, j’aimerais d’abord rappeler que la déshydratation n’est pas aussi néfaste qu’on pourrait le croire sur la performance en endurance.  De plus, il semblerait que se fier à votre sensation de soif serait une stratégie efficace pour la course à pied.

Par contre, si vous vous entraînez et qu’il fait chaud ou encore que vous faites des entraînements très longs, il est généralement bénéfique de pouvoir avoir de l’eau ou une boisson pour sportif à proximité.

Comment pouvez-vous vous assurer d’avoir de l’eau sur votre parcours?

Voici quelques solutions, de la plus simple à la plus complexe :

Prévoyez un parcours avec des fontaines

C’est certainement la plus simple, en plus d’être une solution 100% gratuite. En gros, tout ce que vous avez à faire est de prévoir votre parcours en fonction des fontaines d’eau. Vous pouvez faire du repérage ou demander à des coureurs expérimentés s’ils connaissent de tels circuits.

L’inconvénient, c’est que lors des pandémies ou pendant l’hiver, les fontaines sont généralement fermées.

Une bouteille dans la main

Ce type de bouteille se vend en divers formats. Le gros avantage de ce type de transport d’eau, c’est que l’eau est très facilement accessible. Vous n’avez qu’à lever le coude et presser la bouteille.

De plus, le lavage de l’équipement est très facile!

Le désavantage, c’est que sur une longue distance, ça peut devenir lourd à porter et que la quantité d’eau est relativement limitée.

Depuis quelques années, on voit beaucoup de bouteilles molles (soft flask en anglais) qui sont plus confortables à tenir en main et qui s’insèrent facilement dans les pochettes avant d’un sac à dos pour les plus longues distances. D’ailleurs, il est maintenant possible de vous en procurer une à l’effigie du Trail du Grand-Duc!

La ceinture porte-bouteille

Je pense que la ceinture porte-bouteille est l’outil d’hydratation le plus populaire. C’est effectivement une super bonne façon de transporter de l’eau, car le poids de la ceinture est réparti sur vos hanches.

Une ceinture-type peut contenir environ 800 ml d’eau, soit 200 ml par bouteille. Souvent, il y a aussi la possibilité de placer une clé, une carte de crédit et un gel dans une pochette située à l’arrière de la ceinture.

Ce qui est bien avec ce type de ceinture, c’est que vous pouvez mélanger les plaisirs. C’est-à-dire que vous pourriez avoir de l’eau pure dans deux bouteilles et une boisson pour sportif dans deux autres bouteilles.

Le désavantage, c’est que sortir la bouteille de la ceinture n’est pas toujours facile. Si vous courez en sentier, par exemple, je ne vous le recommanderais pas. Ça pourrait être parfois difficile de garder votre équilibre sur une roche mouillée pendant que vos mains s’affairent à sortir votre bouteille de votre ceinture.

Le sac d’hydratation

Finalement, la solution la plus complète pour transporter de l’eau est un sac d’hydratation. Comme la plupart des sacs peuvent contenir beaucoup d’eau, c’est une solution souvent préférée pour les événements de plus de 3-4 heures.

Il existe deux types de sacs. Ceux qui utilisent des bouteilles flexibles qu’on insère dans des poches sur les courroies du sacs et ceux qui utilisent une poche avec un tuyau pour vous abreuver.

Il y a deux désavantages principaux aux sacs :

1. Ils sont un peu plus lourds qu’une ceinture porte-bouteille.

2. Dans le cas des sacs avec pochette et tuyau, comme il faut aspirer l’eau du tube, il ne faut pas que vous soyez trop essoufflé, car vous devez retenir votre respiration pendant que vous aspirez l’eau.

Et en compétition?

En compétition, pour les courses sur route, je suggère à la plupart des gens de simplement utiliser l’eau qui est mise à la disposition des participants aux points de ravitaillement. Pour 95 % des coureurs ce sera suffisant, surtout pour les courtes distances, comme 5 km et 10 km.

Bonne course!

_________________________________________

Before starting this blog post, I would like to remind you that dehydration is not as harmful on endurance as you think. Furthermore, it seems that trusting your body when you’re thirsty is an effective strategy for running.

However, if it’s hot when you’re training or if you’re training for a long time, it is generally a good idea to have water or a sports drink nearby.

How do you carry water with you while running?

Here are a few solutions, from easiest to hardest:

Plan a Route Near Fountains

This is probably the easiest, if not a 100% guaranteed solution. Basically, you plan a route where there are fountains. You can find them yourself or ask more experienced runners if they know of any such routes.

If you’re running along the promenade de Champlain or along the Saint-Charles River in Quebec City, you can definitely find a route with fountains roughly every 3 kilometres. Parks and shopping malls are good options as well.

A Water Bottle in your Hand

You can buy this type of water bottle in different shapes. The greatest advantage about this solution is that it is always easily accessible. All you have to do is raise your elbow and press the bottle to spray yourself with a blessed amount of water.

The disadvantage is that it can become heavy to carry over a long distance and the amount of water is limited.

It’s possible to get used to this type of gear. In fact, many ultra-trail runners (who run long-distance along a trail) use these types of water bottles. However, you should get used to this type of equipment before trying a long-distance run.

You can use a regular water bottle to carry with you in your hands, but it would be better to use a strap that you can find in most stores. You can expect to spend between $10 and $20 for everything.

Hydration Belts

I think hydration belts are the most popular hydration gear. It’s a great way of carrying water with you because the weight of the water is on your hips.

A hydration belt can hold roughly 800 ml of water in total, or 200 ml per bottle. There is normally also space for a key, a credit card and some energy gel in a pocket in the back of the belt.
What’s good about this type of belt is that you can mix and match. That means that you can have regular water in two bottles and a sports drink in the other two.
The disadvantage is that getting the bottle out of the belt is not always easy. For example, if you’re running on a trail I wouldn’t recommend it. It can be difficult to keep your balance on a slippery rock while trying to get a bottle out of your belt.

Water Backpack

Last but not least, the best option for carrying water is a water backpack. Since the majority of backpacks can hold a lot of water, it is often the preferred solution when running for more than 3-4 hours. Since you can drink directly from a tube, your hands remain free, which is an advantage when running on a trail. Normally, there is also enough space to keep, for example, a light jacket, keys and a hat.

There are two main disadvantages to the backpacks:

  1. They are a bit heavier than hydration belts
  2. Since you have to suck in the tube, you can’t be too out-of-breath because you have to hold your breath while drinking water

And for competitions?

For competitions where you’re running on a road, I would simply use the water made available to participants at designated areas. For 95% of runners, that’s normally enough, especially for short distances like 5k and 10k.

Happy running!

10 réflexions au sujet de “Comment transporter de l’eau pendant vos entraînements / How to Carry Water with You While Training”

  1. Si je peux ajouter un désavantage au sac d’hydratation, c’est que ce produit, lorsqu’utilisé en plein soleil, empêche la fuite de la chaleur corporelle par le dos. En sentier, sous couvert forestier, c’est l’idéal par contre.

    Répondre
  2. Selon moi, aucune eau n’est nécessaire pour des compétitions de 5 ou 10 km (si vous faites votre course en moins d’une heure), à moins d’une chaleur insupportable. Arrêter au points d’eau ne fait que vous ralentir.

    Répondre
    • Plusieurs personnes terminent leur épreuve de 10km en plus d’une heure.
      Je me souviens aussi d’une étude qui expliquait que simplement en plaçant une boisson sucrée dans la bouche, et en la recrachant, certaines personnes amélioraient leurs performances.

      Répondre
  3. Selon mes lectures, l’idéale serait de boire l’eau température pièce.., Selon vous est-ce vrai? le choc d’écart de température d’eau trop froide nuirait ..

    Répondre
    • Bonjour,

      Bonne question. Si vous n’avez pas le droit de boire de l’eau, c’est vrai que l’hydratation peut être problématique. Peut-être qu’il pourrait être intéressant de courir après le coucher du soleil?

      Répondre

Laisser un commentaire