L’ABC du Yoga pour coureur

Article mis à jour le 24 août 2020

Les coureurs de longue date ont tendance à l’oublier mais commencer à courir n’est pas toujours facile. Nos premières courses ne durent qu’à peine 30 secondes ou quelques minutes et pourtant, elles nous semblent interminables, notre rythme cardiaque monte en flèche et nos jambes ne semblent pas pouvoir suivre la cadence! Après quelque temps par contre, le corps s’adapte et la course devient un moment de plaisir… ou presque! Justement, c’est ensuite une bonne idée d’intégrer le yoga pour coureur.

ABC Yoga pour coureur

Photo: Nathalie Trudel
Local: Studio Libre

Plusieurs coureurs reconnaissent les bienfaits des activités connexes comme le yoga et ce, pour une multitude de raisons. Par où commencer le processus? Nous connaissons tous l’ABC du coureur mais je vous résume ici l’essentiel du yoga pour coureur :

A : Apprentissage

Avant d’entreprendre un cours de Hot PowerYoga niveau 2, il faut se rappeler qu’avant de participer à un marathon, nous avons d’abord fait nos débuts avec un 5 km. Il en va de même pour le yoga. Débuter en se familiarisant d’abord avec les postures de base en yoga et comment bien les exécuter est l’un des meilleurs conseils que je puisse vous donner. Même si certaines postures semblent simples, il y a toujours un risque de blessures. On commence donc avec un cours de niveau débutant et on informe le professeur, avant le cours, de notre non-expérience.

B : Bien-être

La pratique du yoga peut aussi procurer un sentiment de bien-être, une meilleure gestion du stress et le relâchement de certaines tensions cumulées par le mouvement répétitif de la course. Il faut se rappeler en tout premier lieu les fondements du yoga : sans compétition et sans jugement tu pratiqueras! On laisse de côté les minutes à gagner sur son PB (record personnel) ou l’atteinte impossible de son gros orteil avec la main en flexion avant! Chaque personne est unique et doit respecter son rythme.

C : Constance

Un coureur se doit de courir de façon régulière pour progresser. La pratique du yoga pour coureur demande la même discipline. Exécuter plusieurs petites séances chaque semaine est très bénéfique afin de développer son habilité à maîtriser les postures et ressentir les bienfaits que le yoga procure. Il n’est pas nécessaire (et pour certains, pas souhaitable… mais c’est un autre débat!) de pratiquer le yoga immédiatement après l’entraînement. Cela peut être fait plus tard, en fin de soirée par exemple, et ainsi favoriser un bon sommeil!

Ps. Si ça vous intéresse, on est entrain de travailler sur le développement d’un nouveau tapis de yoga écoresponsable. Pour courir la chance d’en gagner un, cliquez ici.

Alors à vos marques, prêt… yogatez!

1 réflexion au sujet de « L’ABC du Yoga pour coureur »

  1. J’aime beaucoup cet article! En effet, le succès de n’importe laquelle activité sportive réside dans la progression, la patience de réussir et le respect de ses capacités.
    J’ai déjà hâte de lire la suite avec le pourquoi le coureur devrait aussi faire du yoga! Pour me part, je pratique personnellement ces deux sports et les deux sont très complémentaires et m’apporte un bienfait incroyable! Seulement avec la course à pied, je ne réussirais pas à atteindre certains objectifs, tel que ma conscience posturale, la confiance en moi et le sentiment de fusion entre mon corps, mon esprit et mon âme!
    Merci pour ce bel article!

    Julie Desgagné, B. Sc. Kinésiologue

    P.S. Pour ma part, mon sport où je retrouve mon apogée est le cyclisme et je tiens également un blogue où l’activité physique, la conscience posturale et le cyclisme y sont en vedette, je vous le partage! http://blogue.jdkinesiologue.ca/

    Répondre

Laisser un commentaire