Quand est-ce qu’on est considéré comme un(e) coureur-euse ?