fbpx

Le réel coût de la course à pied

[Court dialogue bien commun]

FUTUR COUREUR : «Faudrait que j’commence à m’entraîner, mais j’veux pas ça me coûte une fortune.»
NON COUREUR : «Commence à courir, ça n’coûte presque rien.»

[…] Quel coureur oserait, pour une année seulement, calculer le total de ses dépenses reliées à la course ?

La légende veut que le coût de la pratique de la course à pied soit assez minime. Démystifions cette dite légende encore racontée en 2019, de l’essentiel au superflu.

Tout d’abord, l’essentiel est (bien évidemment) les espadrilles, car on sait tous que courir en Converse ALL STAR ne se fait plus. Puristes et adeptes du minimaliste, on s’en reparle dans un autre article. On se ferait pratiquement donner une amende par la police de la course à pied ou communément appelé : l’équipe marketing de la marque X. Ces chaussures pouvant varier de 50$ (quand tu déniches le deal de ta vie) à plus de 200$ (quand tu es tombé sur LE vendeur) sont une vraie partie de plaisir à trouver. Rien de tel que d’acheter une paire recommandée par l’expert-parfois-même-pas-coureur de la boutique spécialisée pour réaliser que ça ne va pas du tout LE PRIX PAYÉ. Alors, on achète une autre paire, fièrement on se dit : « Voilà, je suis équipé » et je te réponds : « Mais quelle bonne blague ».

Ensuite, pour mesdames, le second «essentiel» est un top de sport high impact, celui toujours un peu moins joli, mais surtout plus dispendieux. Malgré tout, pour le support et le confort qu’il procure, il est à privilégier. Au début, on débute avec un top de sport, et quelques mois plus tard, un pour chaque sortie de course de la semaine.

Une fois ces deux «essentiels» comblés, je pourrais terminer en te disant : « Bonne course ! » et la légende se voudrait vraie.

Allons un peu plus en détails dans le budget du coureur. En théorie, n’importe quel vêtement confortable conviendrait. Fût même un temps où le coton dominait. Eh oui, ce coton maintenant perçu comme le pire tissu …. n’est plus acceptable. Faisons place à la révolutionnaire fibre synthétique apprêtée de toutes les manières possibles, tant que c’est écrit « pour la course » sur l’étiquette. Que le bill commence :

T-shirt de course avec filet de mesh à l’arrière pour l’aération, short de course avec culotte intégrée, legging de course avec bandes réfléchissantes, zip dans le bas et petite poche à l’arrière pour ne rien mettre puisque rien n’entre car c’est un minuscule espace, un autre t-shirt de course, car celui-là est découpé au laser et apparemment plus confortable, un legging 3/4 pour le printemps, un legging doublé pour l’hiver, une autre paire de short avec cuissard intégré, bas pour la course, veste sans manche pour 4 sorties à l’automne, manteau de course pour la pluie, manteau de course pour l’hiver, couche intermédiaire isolante, bandeaux multi-fonctionnels qui semblent se multiplier tous seuls dans le tiroir, tuque de course mince, tuque de course doublée avec un trou pour laisser passer la couette, mitaines de course, gants de course, combo gants-mitaines de course….sans oublier que s’il y a le mot «compression» sur l’étiquette, il faut doubler le prix et on saute dans la marge de crédit.

Mais ce n’est pas tout ! En boutique, il existe une panoplie d’accessoires placés ingénieusement entre le mur de souliers et la caisse : brassards, ceintures et sacs d’hydratation, écouteurs, montres GPS (le 3e essentiel à mon avis), lunettes, crème anti-frottement, gels, etc. Et là, le coureur progressant de plus en plus souhaite s’inscrire à une (ou 4, 5..) course(s). Son volume d’entrainement augmente au même rythme que les rendez-vous en massothérapie, il finit par s’acheter un foam roller … qu’il finit par ne pas utiliser, un tapis de yoga, pour éventuellement faire du yoga pour coureur…

Où est passée la simplicité du sport ?

Pourquoi ne pas simplement ouvrir la porte et courir comme l’a fait Forrest Gump ? Ou encore le petit monsieur qui passe assidûment devant chez moi chaque matin à 7h05 avec un gros manteau d’hiver, des pantalons à coupe droite et ses caches-oreilles ?

Il y aura toujours de nouvelles technologies, de nouveaux gadgets, de nouvelles tendances, mais il y a une chose qui ne changera jamais : courir c’est courir. C’est mettre un pied devant l’autre l’instant de quelques kilomètres. Ce n’est pas la semelle en gel ou le chandail à compression qui te fera économiser de l’énergie ou encore, courir mieux. Au final, le réel coût de la course à pied dépend de toi.

Par expérience : Même si ton kit ne match pas, garde ça simple et va courir !

Pour les curieux, j’ai osé estimer le coût de la course à pied pour 2018 :

Soulier de course pour l’hiver Speedcross 4 : 79,99 $ (rabais de 50%)
2X Soulier de course d’été New Balance 1400 : 259,98 $
Top de sport high impact Hyba : 17,99 $ (rabais de 70%, j’ai fait le plein)
Legging de course Lululemon : 88,50$ (rabais de 25%)
Short de course Lululemon : 29,99$ (rabais de 25%)
Montre de course Polar M400 acheté il y a 4 ans : 250 $
Veste réfléchissante Nathan : 40$
Bas course de compression Compress Sport : 25 $
Bas mi-long de compression Compress Sport : 20 $
Manchon de compression Compress Sport : 60 $
Boîtes de barres Kronobar : 150 $
Inscription à des courses : Environ 300$ (une petite année)
Traitements chiropratiques : 400$
Massothérapie: 240$

my god …………………….. 1800$
Bien sûr, je ne rachète pas tout à chaque année, mais certaines dépenses, inévitablement, reviennent assez rapidement ! Ma règle : Ne jamais acheter des vêtements de la toute dernière collection.

Rejoins 36 521 passionnés d'activité physique

Rejoins 36 521 passionnés d'activité physique

Vous obtiendrez mes 10 meilleurs trucs sur l'entraînement et la course sur des sujets comme la perte de poids, la technique de course et la motivation. Toujours dans une approche rationnelle et scientifique, mais pas plate!

You have Successfully Subscribed!

About Jade Tremblay

26 ans; - Elle fait bouger les gens dans les Laurentides; - Propriétaire de Ô Fit ( lavieofit.com ); - Entraîneure privée certifiée; - Coach de course à pied certifiée Courseapied.ca Niv. 1-2; Triathlète, cycliste, coureuse. CERTIFICATIONS : -FIT YMCA / Canfitpro -HIIT Metafit -Courseàpied.ca Niv. 1-2 -Trigger Point Niv. 1-2 FORMATIONS : -Périodisation & Program design avec Gabriel Roy Lehoux -Analyse de technique de course à pied avec Jean-François Harvey -Atelier TRX niveau 1-2 avec Alexandre Lemay -Movement Optimization for Prehab and Performance Niveau 1 avec Mai-Linh Dovan Vous pouvez trouver Jade sur Facebook en cliquant ici.

14 réflexions au sujet de “Le réel coût de la course à pied”

  1. Le paragraphe où tu énumères tous tes vêtements m’a bien fait rire!

    La semaine dernière, je me suis inscrit à un 5 km et ça m’a couté 55 $. C’est quand même 11 $ du km!

    La course à pied demeure toutefois plus abordable que bien des sports. Quand on se compare, on se console 😉

    Bravo pour ton texte,

    Benoît

    Répondre
    • Oui je suis bien d’accord, que malgré la longue liste, ça reste abordable ! Et il y a moyen que ce le soit encore plus !!!

      Personnellement, quand je m’inscris à un 5km…je regarde le temps que ça m’a prit…et je me dis que ça fait cher la vingtaine de minutes 😛

      Répondre
  2. Je porte à peu près les mêmes vêtements de course depuis 2013, 2014. Mon vêtement intermédiaire (laine mérinos) est plein de trous et je ne l’utilise qu’entre -5 et -15 Celsius. J’utilise rarement un shell (vents de 40km/h et plus). Mettons $500 en vêtement sur 5 ans, soit $100 par année. Les pantalons de course sont déchirés, mais je ne les utilise que sous les -10.

    J’ai quand même acheté, l’an dernier, deux nouvelles paires de shorts de course ($100 chaque) et deux paires de Five Fingers (généralement deux paires par années): $260. Je cours avec été comme hiver, verglas pas verglas. Sauf aujourd’hui avec le verglas, j’ai utilisé des crampons sous une paire de La Sportiva Helios SR (mettons $250 total); les crampons achetés en 2012, et les Helios, en 2014. Première utilisation des crampons aujourd’hui…

    Je passe un pot de beurre d’arachides nature (Naturalia, en spécial, toujours) aux deux semaines ( 26 x $5).

    J’ai l’air de rien, sinon, d’un itinérant avec des gants aux pieds et mon sac à dos chargé.

    Course: 1
    Sex-appeal: 0

    Je trouve que ça me coûte cher quand même…

    ;o)

    Répondre
    • Dernière chose: la techno coûte cher et ç dure pas. Garmin Fénix 2 avec une batterie défaillante (à peine pour couvrir 2 heures de course quotidienne après à peine 5 ans d’usage. Pas sûr que je vais racheter ça.

      Répondre
    • Comment ai-je pu oublier le pot d beurre de peanut dans ma liste :O

      C’est là qu’on se rend compte que courir nécessite peu d’équipement pour vrai, que c’est praticable avec le minimum ! Moi j’appel ça être un coureur d’expérience 😉

      Répondre
  3. Juste en passant, les friperies ont souvent un rayon bien garni de vêtements techniques, pas seulement du vieux parfois du très bon aussi à 2$ le morceau (vestiges de voeux pieux, vraisemblablement). C’est pour suer dedans pareil, de toute façon. De quoi se monter une garde-robe de toutes les couleurs avec vos fonds de tiroirs (si vous arrivez avant moi, bien sûr…). Puis c’est moins choquant de s’en débarrasser s’il n’est pas optimal à l’usage (des fois pour savoir s’il convient au demi-marathon, il faut quasiment l’avoir essayé…durant 21.1 km, hein!) Personnellement, je trouve cela beaucoup plus amusant si la facture ne fait jamais plus que 1 ou 2 petits chiffres, à la caisse. Saviez-vous que la réutilisation et la réduction sont 2 piliers de la consommation responsable (l’environnment c’est quand même bien pratique quand on court dehors)

    Répondre
  4. Je cours dehors toute saison depuis 10 ans minimum et le plus régulièrement comme dépenses ce sont les espadrilles ( achat annuel pour été et au 2 ans pour hiver..+ ou- 150$). Short,bas,gilets selon l’usure apparente donc pas souvent.
    Toutefois on doit avoir 2 kits pour les températures soit kit pour +5 à -10 et kit pour -10 à — ??? Çes kits coûtent environ 250$ chaque et durent très longtemps.
    Une ceinture hydratation ou gilet hydratation et gants et mitaines( qui durent aussi très longtemps). Je crois donc qu’il y a un bon investissement de base à prévoir( +ou- 500$) et après selon son rythme pour continuer. Les coûts de course organisée sont comme des sorties(voyage) que l’on se fait et souvent cela nous rapporte un gilet. Si on a pas les moyens de çes courses on continue à courir pour notre santé ,ce que je fais plus souvent qu’autrement!!

    Répondre
  5. A 65 ans je ne prend aucun médicament, donc j’ai transféré les frais normalement dédiés à ces achats en des déboursés pour la course…. pas mal plus agréable de payer pour des équipements de course qui améliore ta santé que de payer pour la réparer….

    Répondre
    • Je n’aurais pas pu mieux dire. Et ce n’est pas seulement de se le faire dire que c’est bon pour la santé de bouger, c’est de le vivre et le réaliser comme vous l’avez fait !!! Merci pour ce partage !!

      Répondre
  6. J’adoooore cet article! Et j’aimerais aussi ajouter… que ce soit pour les hommes ou pour les femmes, la difficulté à se trouver des vêtements sports de format XL ou plus. C’est à croire que les « gros » (ou même juste ceux avec plus de formes) ne peuvent pas commencer à pratiquer des sports!

    Pour ma part, je pratique le vélo de route depuis maintenant 6 ans. Ça aussi ça en fait des dépenses d’accessoires. Mais je désirais commencer la course cette année, en vue de mon premier triathlon en été 2019! Mon conjoint s’est laissé tenter pour m’accompagner dans ce beau projet. Nous nous sommes équipés de très bons souliers de course achetés dans une boutique spécialisée et sommes très heureux de nos souliers. Nous gardons nos souliers de course d’été pour la course d’hiver avec quelque fois, un ajout de crampons pour ne pas tomber!

    Le plus difficile ne sont pas les souliers de course… mais bien les vêtements de sport et les soutiens-gorge pour femme à poitrine volumineuse… Disons que c’est assez pour se décourager! (Malgré tout, je continue de courir… mais mon conjoint, qui porte du 3XL et/ou du 4XL, s’est découragé par la recherche de vêtements à sa taille au niveau sportif)

    Je conviens que ce n’est pas propre aux vêtements de course… mais bien dans tous les vêtements de sports en général. Et souvent, le « XL » a été conçu pour un Médium avec formes.

    Je ne dénonce rien! Mais j’avoue que j’avais envie d’ajouter ce « plus » à l’article! 🙂 Parce que courir en hiver, tu ne le fais pas en « suit » de ski !!! Et quand tu trouves ta taille en le « + », faut sortir les bidous… parce qu’aucun rabais n’existe ou presque!!

    Bonne course!

    Répondre
  7. J’adore ton article Jade et je te trouve très lucide sur le coût ( nécessaire ?) pour bien courir. Les vêtements coûtent cher et oui il y a beaucoup de marketing et de manipulation pour consommer. Une bonne paire de chaussures et hop tu peux aller courir! C’est la base. Mais moi ou j’en m’interroge beaucoup c’est au niveau du coup d’inscription pour les courses officielles. Je trouve les prix exagérés! Oui tu payes pour une médaille et un t-shirt qui sont souvent d’un design assez laid à mon goût. Et une ´tit collation?! Des 5,10,21 ou 42 kilomètres, tu peux en faire tous les jours et ça n’en coûte rien!

    Répondre
    • Je suis bien d’accord avec vous quant aux prix des courses. Toutefois, quand on sait tout ce que les organisateurs ont a payer, on comprend mieux le pourquoi du prix (peut-être un prochain article ?), mais maintenant il y a plusieurs courses qu’on peut choisir si l’on veut le t-shirt et la médaille. Évidemment, si on ne les prend pas, on économise un peu, ce n’est pas une économie de 50%, mais ça reste une belle option !

      Répondre
  8. Je me suis reconnue dans cet article. Je cours depuis 5 ans et comme tout le monde j’ai acheté la plupart de ces articles et bien plus. Je n’ai pas de problème à dire que mes souliers et vêtements de course sont les items les plus dispendieux de ma garde-robe. J’aime le confort, la performance et le style et je n’hésite jamais à acheter un nouvel article qui me plait et simplifie ou bonifie ma vie de coureuse.

    Répondre
    • On ne va pas se le cacher, une nouvelle paire de legging de course donne toujours un p’tit boost de motivation 😛 C’est inévitable parfois . Et sans oublier le confort qui devrait primer !

      Répondre

Répondre à Manon L. Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rejoins 36 521 passionnés d'activité physique

Rejoins 36 521 passionnés d'activité physique

Rejoins plus de 35 000 abonnés qui ont reçu nos 10 meilleurs trucs sur la course et l’activité physique. Tu recevras aussi chaque semaine par courriel nos articles récemment publiés.

You have Successfully Subscribed!