En avril, ne pars pas en vrille

Lecture de 509 mots

Que ce soit pour débarquer du tapis roulant ou bien troquer les chaussures de course d’hiver (ou pantoufles) pour celles d’été, ON A HÂTE à la saison de course. Bien que l’hiver soit aussi une saison de course, c’est seulement une autre game. Entre le doux tapis blanc, les patinoires naturelles, la fonte des glaces et le festival des cratères, il est normal d’appréhender la légèreté et simplicité que procure le bitume.

Les journées se réchauffent, les pelures d’oignons prennent le bord et HOP à l’asphalte pour la première course digne du printemps. Celle où l’on porte uniquement ses shorts ou leggings 3/4 avec des manches longues, celle où l’on délaisse enfin ses chaussures à crampons pour enfiler celles d’été, celle où on a l’impression de voler littéralement.

Cette sortie passe ou casse.

Quand l’envie d’aller courir un 5 ou 10km au pace de l’été dernier nous prend, c’est à ce moment que je te conseille : « C’est tentant, mais ne pars pas en vrille. » (surtout si tu es #teamhivernation)

Épargne ta saison préférée en acceptant de recommencer graduellement la course. Ce n’est pas de repartir à zéro, il s’agit avant tout de laisser une chance à ta machine qu’est ton corps. Ne lui fait pas peur en partant en sprint parce que tu « sens que tu es capable » et que le « cardio est là ». Donne lui une chance de retrouver ses adaptations.

Ce qui m’amène à placer l’importance de la périodisation pour justement ne pas penser rattraper son hiver-plutôt-relax lors de la 1ère sortie de course au printemps et se retrouver blessé. Périodiser prend en compte que chacun des entrainements doit avoir un but, une raison d’être pour progressivement atteindre son objectif final dans la meilleure forme possible. Je doute que la 1ère sortie printanière, en plus après l’hiver qu’on a eu, devrait être celle faite à vitesse course. Si tu as couru tout l’hiver sur le tapis, dehors ainsi que sur une piste d’athlétisme, il se peut que tu sois rendu là, mais pour la majorité des coureurs, on ne s’en peut plus d’attendre la saison de course ! Avant d’entamer la saison de course extérieure avec ton nouveau kit et nouvelles chaussures New Balance, permets-toi de ralentir et préparer ton plan d’action.

Il est aussi tout à fait possible de courir pour le plus grand des plaisirs, à la même vitesse confortable soit la [V1], sans vouloir monter sur le podium, mais même dans ce cas, les sorties devraient suivre, de manière graduelle, une certaine périodisation.

Arriver le plus vite possible à ses objectifs, n’est-ce pas le rêve de tout coureur ? En périodisant, c’est possible ! Alors, tu peux te découvrir d’un fil en avril, mais ne pars pas en vrille 😉 Fais en sorte que ta sortie passe !
—————————————-

[V1] Fait référence à une vitesse de course de basse intensité permettant de travailler l’endurance fondamentale, aussi connue sous le nom du pace du bonheur.

Article complémentaire : Qu’est-ce que la périodisation – Comment bâtir son entraînement? (Daniel Riou, 2012)

Laisser un commentaire