Courir en vacances

C’est le temps des vacances! Ce moment tant attendu par des milliers de Québécois. Vacances de la construction ou vacances tout court, on en profite pleinement pour enfin relaxer. Du moins, je vous le souhaite! En fait, il y a ceux qui se reposent et ceux qui font l’inverse… disons-le comme ça. La to-do list d’activités avec la famille et les amis est faite, il ne reste plus qu’à passer au travers telle une planif. de course à pied. 

Cependant, courir en vacances ne rentre pas à tout coup dans l’horaire. On se laisse porter par la spontanéité, les plans de dernière minute, les grasses matinées ou encore les soirées qui dépassent largement l’heure habituelle du coucher. Alors les séances laborieuses d’intervalles ou les loooongues sorties se voient reportées, raccourcies, modifiées ou même annulées. Pas toujours évident, j’en conviens. Il ne faut absolument pas se sentir coupable non plus. Tu n’es pas payé pour courir 😉 . Toutefois, afin de garder son volume dans la ligne de votre objectif, voici quelques idées de sorties de course à pied qui ne nécessitent pas de montre, pouvant se faire peu importe où vous êtes en vacances, même si c’est dans votre cour arrière, et qui vont assurément casser la routine. 

Toutes les sorties présentées ci-dessous sont basées sur le principe du Fartlek. Le plus gros avantage, c’est qu’elles peuvent se réaliser sur n’importe quel type de terrain en plus d’être plus relaxantes mentalement (on se rappelle qu’on est en vacances). 

[Fartlek : Développé par un Suédois, ce jeu de vitesse consiste à alterner entre des périodes de course rapide et des périodes de course lente, sans structure bien définie contrairement aux séances d’intervalles.] 

Sortie #1 : Les couleurs

Le but est simplement de se rendre rapidement (à la course vous devinerez) à un objet d’une couleur déterminée. Par exemple, vous courez tranquillement pendant le temps que ça vous dit, ensuite vous choisissez une couleur (disons jaune) et vous courez rapidement jusqu’au premier objet de cette couleur (une voiture stationnée ou encore une enseigne quelconque). Si vous êtes deux c’est encore mieux, chacun votre tour, vous choisissez la prochaine couleur. 

Sortie #2: Les poteaux d’Hydro

Pour un peu plus de structure, vous pouvez opter d’alterner entre un pace rapide et un pace de récupération entre les poteaux d’Hydro-Québec (ou poteaux de X) situés sur le bord de la route. Par exemple, pace de récup l’instant de se rendre au prochain poteau, ensuite pace rapide l’instant de 2 poteaux. 

Sortie #3: Au rythme de la musique

Peut-être que plusieurs coureurs vont se reconnaître : certaines chansons nous font courir plus vite. Préparez-vous une playlist de la durée exacte de votre sortie de course puis suivez le rythme de celle-ci. Le truc, c’est d’alterner avec le genre de musique et les mélodies. Par exemple, Holding Out for a Hero de Bonnie Tyler pour courir « pamal » vite suivi de Time after Time de Cyndi Lauper pour récupérer. 

Sortie #4: Un peu de D+

Le même principe peut également s’appliquer dans une côte. Il suffit d’en choisir une, puis de la monter à répétition avec différentes vitesses ou encore, si elle semble interminable, opter pour différentes distances dans cette même côte. Récupérez toujours dans les descentes. Perso, j’adore cette dernière option en guise de finisher. 

Bien sûr, chaque sortie, même si c’est du Fartlek, devrait débuter avec un échauffement et terminer avec un cool down. On garde ses bonnes habitudes! Laissez aller votre créativité, la course n’est pas que des stats (heureusement). Courir, c’est courir. Un pied devant l’autre jusqu’à temps que vos réserves d’endorphines débordent! 

De belles sorties dignes des vacances non?

Bonne course et surtout, bonnes vacances à tous!

1 réflexion au sujet de « Courir en vacances »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.