4 conseils pour s’entraîner sur son heure du dîner

Notre désir de performer dans tous les rôles de notre vie (parents, travailleurs, conjoints, etc.,) a comme conséquence de remplir nos journées… au maximum! Parfois, il ne reste tout simplement pas de temps pour bouger. Si vous vous sentez ainsi, vous êtes loin d’être seul dans cette situation!

Alors, on s’entraîne quand dans tout ça?

Certains préfèrent s’entraîner aux petites heures du matin, d’autres sur l’heure du dîner, tandis que quelques uns apprécieront terminer leur journée avec ce moment de solitude.

Si vous cherchez LA méthode miracle, vous pouvez tout de suite arrêter de chercher, elle n’existe pas! Nous avons tous des habitudes et des rythmes de vie différents ce qui signifie qu’une chose qui fonctionne pour une personne, ne fonctionne pas nécessairement pour une autre. Par contre, je dois avouer avoir un léger penchant pour l’entraînement sur l’heure du dîner.

Les avantages de faire de l’activité physique sur son heure du dîner

Sans y aller avec une liste exhaustive des bienfaits de bouger pendant la journée de travail, mentionnons simplement la diminution du stress, l’augmentation de la productivité et de la concentration ainsi que l’absence de contraintes familiales.

On fait également un énorme bien à notre corps et à nos yeux qui passent parfois beaucoup trop de temps derrière un ordinateur, à regarder des pixels. Briser la monotonie n’a jamais eu autant de bienfaits!

Tel que mentionné plus haut, bouger sur son heure du dîner est également un moment opportun dans notre horaire. En effet, vous conservez de précieuses minutes de sommeil en ne vous entraînant pas aux petites heures du matin. En plus, pour la plupart des gens, le niveau d’énergie est également nettement supérieure qu’à 21 h le soir lorsque les enfants sont couchés et que la vaisselle est faite…et ça, c’est en supposant que vous aurez la motivation nécessaire pour accomplir le dit entraînement!

De plus, les chances que votre entraînement tombe à l’eau par l’oubli des cours de patins de votre plus vieille sont plutôt faibles un mardi midi!

Sans plus tarder, voici donc 4 conseils pour s’entraîner sur son heure du dîner :

  1. Choix de l’activité

Comme vous avez une fenêtre de temps assez restreinte, il est primordial de sélectionner une activité qui vous demandera très peu d’organisation. On pense ici à la marche, course à pied, musculation ou encore au yoga.

Il suffit simplement de quelques morceaux de vêtements/équipements comme un Altterre et hop, le tour est joué!

On veut également éviter de conduire le plus possible pour se rendre à l’endroit où l’activité sera réalisée : vaut mieux transformer ces minutes en entraînement!

2. Intensités

Vous croyez qu’il ne vaut pas la peine de sortir bouger à moins que vous courriez au minimum 1 heure? Détrompez-vous! Vous seriez vraiment surpris de constater les bienfaits physiologiques et psychologiques d’un petit entraînement inférieur à 20 minutes!

Par exemple, si vous optez pour la course à pied, un petit échauffement de 5 minutes suivi de quelques pointes de vitesse pour finalement y aller avec un retour au calme de 5 minutes vous donnera certainement chaud.

Vous pourriez également vous amuser en y allant avec un entraînement de type Fartlek ou encore une séance de musculation un peu plus intense qu’à l’habitude!

Il convient par contre de spécifier un point : chaque personne possède des capacités physiques ainsi que des objectifs différents. Ce qui fait que pour Guillaume, marcher 20 minutes est amplement suffisant tandis que pour Louis, la même période de temps doit être maximisée par un effort physique pratiquement maximal. L’important, au final, est que chaque personne soit bien et conserve de bonnes habitudes de vie!

3. Organisation

Tel que mentionné plus haut, vous avez peu de temps devant vous donc vaut mieux être prêt afin de maximiser le tout. Ça implique que votre sac d’entraînement soit prêt la veille, autant que possible. Vous pourriez également laisser quelques vêtements/équipements au bureau ou dans votre voiture afin d’éviter de les transporter continuellement.

Pour les filles, la chevelure peut parfois être un dossier complexe! Sans y aller dans une liste exhaustive de solutions à cet égard, sachez les filles que vous pouvez jouer avec votre entraînement en fonction de votre cycle de lavage de cheveux! Pourquoi ne pas opter pour une activité plus douce lorsque vos cheveux sont fraîchement lavés et d’activités plus intenses lorsque le lavage des cheveux est au rendez-vous?

La boîte à lunch est également un gros joueur. Assurez-vous d’avoir un lunch complet avant de partir le matin car un arrêt à la cafétéria ou encore au restaurant vous fera perdre de précieuses minutes.

4. Alimentation

Parlant de lunch, ajoutez-y suffisamment d’items que vous pourrez consommer avant et après votre entraînement. Une petite règle de base serait de prioriser une collation légère au minimum 30 minutes avant votre activité pour ensuite attaquer votre repas principal une fois l’entraînement terminé. Ceci étant dit, chaque personne est différente donc il se peut que cette formule ne vous convienne pas. Si c’est le cas, n’hésitez pas à faire des essais!

Si la nutrition sportive vous intéresse et que vous vous questionnez sur les aliments à prioriser avant l’entraînement, je vous invite à lire l’article de Caroline Toupin, Quoi manger avant de courir? qui vous offre une foule de conseils intéressants sur le sujet.

Si l’entraînement sur l’heure du dîner ne fait pas partie de votre routine, je vous suggère fortement de tenter l’expérience! Qui sait, peut-être que ça deviendra une nouvelle habitude!

Bon entraînement!

Laisser un commentaire