Comment surmonter la chaleur en course à pied

Avec les températures des dernières semaines et le Marathon de Québec qui s’en vient, plusieurs d’entre nous se demandons comment on peut courir mieux dans la chaleur.

La réponse est relativement simple : regardez une météo truquée…

Ok, ce n’est pas vraiment un bon truc, mais laissez-moi vous expliquer pourquoi ça pourrait fonctionner.

Comme j’en ai déjà parlé, le modèle du Gouverneur Central est avancé par certains chercheurs (notamment Tim Noakes) et explique que notre corps anticipe la régulation de l’exercice afin de préserver une capacité physiologique de réserve et d’éviter les dommages musculaires.

Dans cette étude (Castle et al. 2004), les chercheurs ont testé des cyclistes dans trois conditions :

1. Température tempérée, autour de 21 degrés

2. Température chaude et humide, autour de 31 degrés

3. Température chaude et humide, dans laquelle ils trompaient les participants en leur disant que la température était de 26 degrés. En plus, les cherchers mesuraient la température interne des sujets et, dans cette condition, ils mentaient et diminuaient le chiffre de 0,3 degrés.

Le résultat ?

Dans la condition où les chercheurs mentaient sur la température ambiante et interne, la puissance moyenne développée par les cycliste (184W en moyenne) était la même que dans la condition de température tempérée, alors que la puissance moyenne dans la condition 2 (168 W) était plus basse. De plus, la perception de l’effort dans la condition 2 était plus élevée que dans la condition 3, même si la température externe et interne des sujets étaient sensiblement la même.

Quoi en conclure?

Premièrement, je ne pense pas que de s’énerver avec la météo soit une super bonne idée.

Deuxièmement, dans des conditions chaudes, la température interne est un des facteurs limitant l’effort. Il est donc primordial d’essayer de la garder la plus basse possible en attendant votre course. D’ailleurs, certains protocoles ont déjà obtenus des résultats intéressant en pré-refroidissant des coureurs avant des épreuves.

Troisièmement, évitez les amis qui pourraient vous informer de la température et soyez convaincu qu’il fait froid 😉

 

 

 

author avatar
Daniel Riou Directeur général
Directeur général du Groupe Défis, fondateur du Défi Entreprises et co-fondateur d'Altterre. J'adore tout ce qui touche l'activité physique et la santé globale. Détenteur d'un baccalauréat en Kinésiologie de l'Université Laval Diverses formations par La Clinique du Coureur Programme Émergence de l'École d'Entrepreneurship de Beauce Programme National de certification des entraîneurs Niveau 2 en badminton Programme National de certification des entraîneurs Niveau 1 en haltérophilie

2 991 réflexions au sujet de “Comment surmonter la chaleur en course à pied”

  1. Bonjour,
    Merci pour les conseils! mais si vraiment on ne supporte pas la course à pied, la marche reste aussi une excellente activité pour entretenir son physique et surtout veiller à sa santé.

    Répondre
  2. Bonjour,
    Merci pour les précieux conseils mais en ce qui me concerne, je préfère la marche à pied quand il fait vraiment chaud! En plus c’est une activité qui fait beaucoup de bien au corps et à la morale.

    Répondre