fbpx

Courir, ça ne coûte pas cher : La grande imposture

Courir, ça ne coûte pas cher : La grande imposture

Fait que t’as accouché, t’as fait checker ton périnée pis ta diastase et t’as décidé que c’était le temps de passer aux choses sérieuses : tu vas pratiquer un sport avec assiduité.

Le gym ? Trop cher. Le Zumba ? T’as pas le groove dans le sang, mettons. Le vélo ? Pas pratique, l’hiver. Tu poses une couple de questions à tes amies, pour te rendre compte que tu as trouvé le sport idéal : tu vas pousser la gambadette. Watch out, les p’tites fesses, les mollets de feu et l’évasion au quotidien, môman arrive ! De toutes façons, courir, c’est le sport le plus accessible et le plus abordable au monde, non ? Du moins, c’est ce qu’y disent partout. Jusqu’à ce que tu ailles au magasin de sports le plus proche pour t’acheter tes premiers runnings.

Tu pousses la porte du magasin, un peu gênée, pis tu t’avances vers le commis. Un cégepien athlétique, tu pouvais pas mieux tomber. Question d’avoir l’air connaissante, tu pognes une paire de souliers dans l’étalage en rabais en lui demandant s’il a ta grandeur. Le regard invitant du commis beaucoup trop passionné de course à pied te fait un peu peur, mais c’est quand il commence à te poser des questions pour « évaluer ton patron de course », que tu vois venir ta douleur : drop, type d’attaque, pronation, cousinage, terrain, dequessé? T’adoptes ton attitude désinvolte de fille qui connaît ça, pis tu réponds tant bien que mal à sa panoplie de questions de pro. Il t’explique, à grand renfort d’exemples des blessures que tu t’apprêtais à t’infliger, que la paire d’espadrilles à cinquante dollars que tu convoitais ne te convient pas du tout. Et c’est avec une paire de souliers de course à 169.99$ en dessous du bras que tu changes de département, pour aller t’acheter une paire de joggings.

Ben quoi, quand vient le temps de faire du sport, on ne lésine pas sur le confort, hein! Alors tu commences à zieuter tranquillement les étalages, pour te rendre compte que les pantalons de yoga pis les warm ups Champion ont pus vraiment la cote, en course à pieds. Les shorts de basket non plus. Tu trouves un ou deux leggings, à peine plus épais qu’une paire de bas de nylon, quelques shorts fendus jusqu’à l’élastique et t’en vas les essayer. Tu regardes même pas le prix, c’est à 70% de rabais, qu’il est écrit ! AH HA ! Deuxième erreur : 70% de rabais, sur une paire de leggings performants, ça te fait pareil buster ton budget aussi vite qu’un olympien sur le départ du 100 mètre. Fait que tu décides de te contenter d’un legging et d’une paire de shorts. Mais la vendeuse arrive et te parle de « soutien ». Pis là, les images de ton « rack » s’énervant au gré de ta foulée, te faisant des bleus sous le menton après chaque sortie de course te ramènent sur terre. Hop, un soutien-gorge dans le panier, on court pour être plus sexée, pas se retrouver avec les attributs au plancher parce qu’on a été cheap !

T’avances donc d’un pas de moins en moins déterminé vers la caisse, avec ta p’tite carte de crédit sur le top de la pile de ton stock. Ya une petite goutte de sueur qui te coule dans le dos, quand la caissière épanouie et sportive commence à scanner tes produits. Elle te demande : avez-vous des bas en mérinos, pour être bien confortable ? J’en ai justement en rabais ? Rendue là, hein, une paire de bas à 30$ de plus ou de moins ! T’en prends deux, pour pas avoir à les laver à chaque fois. Tu fais semblant de pas l’entendre, quand elle te parle de montre GPS, de baume anti-frottement, de casquette qui pogne pas dans le vent, t’es un peu étourdie.

T’as même pas encore commencé à fouler le bitume, que t’es déjà dans les frais, et ta p’tite voix te murmure à l’oreille que t’es juste équipée pour l’été, avec ce que tu as dans ton sac. Mais en même temps, tu viens un peu de t’assurer une certaine assiduité : c’est pas vrai que tu vas pas rentabiliser cet investissement-là. Mais tu te sens confiante et prête à te lancer, pis c’est ça l’essentiel. On sait toutes que pour courir vite, l’important c’est de se trouver cute, hein!  ♥

Rejoins 36 521 passionnés d'activité physique

Rejoins 36 521 passionnés d'activité physique

Vous obtiendrez mes 10 meilleurs trucs sur l'entraînement et la course sur des sujets comme la perte de poids, la technique de course et la motivation. Toujours dans une approche rationnelle et scientifique, mais pas plate!

You have Successfully Subscribed!

About Michèle Tousignant

Blogueuse / Je vous partagerai ici les textes que je publie en lien avec la blogosphère parentale! / Coureuse / Facebook Michèle Tousignant

12 réflexions au sujet de “Courir, ça ne coûte pas cher : La grande imposture”

  1. Mais c’est vraiment n’importe quoi! Oui, les espadrilles en valent la peine mais pour le reste on repassera! Tu peux courir en paréo si tu veux, je l’ai fait longtemps. J’ai fini par trouvé les shorts de chez MEC en spécial fort abordable et confortable et oui, je les lave à toutes les fois. Chacune ces priorités. Courir ne coûte pas cher, il faut savoir retenir ses élans de magasinage et son besoin d’être fashion!

    Répondre
      • Puisque la mention ‘humoristique’ est sortie, je me permettrai d’ajouter mon commentaire qui svp se veut constructif. J’apprécie grandement ce site et j’ai été déçue de lire ce qui me semblait justement un texte de ‘stand-up’ comic et dans des mots diminutifs (dequessé! et autres). L’article est effectivement drôle mais l’humour n’est pas le rôle de ce site et je n’ai donc pas lu jusqu’à la fin car non constructif contrairement à l’objectif usuel de ce site.

        Répondre
  2. Bah! Sur une année, le 300$ dépensé ne représente qu’un peu moins de 6$ par semaine. C’est pas tant que ça 😀 En prime, vous aurez un corps d’athlète 😀

    Répondre
  3. Le seul sport qui peu coûter moins cher que la course c’est la nage…Ou le plongeons! La course a l’avantage d’être « la base » et que c’est couvert! Pour jouer au Tennis il faut aussi des souliers, pour faire du vélo faut quand même des leggings, pour faire du golf ca prend un GPS, en oubliant le prix de la raquette, du vélo ou du set de bâton!!

    Répondre
  4. On en reprendrais de ce texte humoristique !! 🙂
    Tellement vrai!! Mes derniers achats d’espadrilles… une expédition…ça m’aurait presque pris un guide d’achat détaillé avant vente… une montagne de choix, d’options, etc. Étourdissant…. J’ai fini par ma rabattre sur un choix de moins de 200$ et je trouvais que c’étais un peu scandaleux comme prix mais bon…

    Mais oui… les vêtements sportifs, l’équipement, c’est tout un marché, des marques et cher en prime!

    Répondre
  5. Où courir ne coute pas cher, c’est dans la pratique de ce sport. Nous n’avons pas besoin d’abonnement, de terrain à réserver ou payer ton entrée comme à la piscine, et cela durant 365 jours, peu importe l’heure de la journée!
    En passant, rire fait partie de la vie!
    Bonne année 2017.

    Répondre
  6. Je t’ai trouvée très drôle Michèle! C’est tellement ce que je vois dans mon entourage! Par contre, moi j’ai de bons souliers et un bon soutien-gorge. Le reste, c’est mes vieilles guénilles ; t-shirt passés date, bas de coton, une paire de short qui a eu ses bon moments, vieux col roulé et polar pour l’hiver et les mêmes leggings New Balance en spécial d’il y a 6 ans. Mais je cours, c’est ça l’important! 😉

    Répondre

Répondre à Marie Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Daniel Riou

Rejoins 36 521 passionnés d'activité physique

Vous obtiendrez mes 10 meilleurs trucs sur l'entraînement et la course sur des sujets comme la perte de poids, la technique de course et la motivation. Toujours dans une approche rationnelle et scientifique, mais pas plate!

You have Successfully Subscribed!