Courir est la pire méthode pour se mettre en forme?

Vous allez me dire que je suis en retard dans les nouvelles, mais récemment, je suis tombé sur cet article qui s’intitule «Running is the worst way to get fit». En gros, dans cet article, l’auteur tente de faire la démonstration qu’il est préférable de faire de la musculation que de la course à pied. C’est effectivement une bonne question et la réponse dépend probablement grandement des individus. Par contre, il y a une grande différence entre poser la question «vaut-il mieux courir ou faire de la musculation?»  et affirmer que la course à pied est la pire façon de se mettre en forme.

En plus, le problème avec cet article est qu’il semble bien documenté, ce qui peut mener le lecteur à tout prendre au pied de la lettre. Voici quelques exemples :

Studies have consistently shown that weight training and sprinting are more effective than running at targeting belly fat

Ce qui est drôle, c’est que l’étude citée ne parle ni de sprint, ni d’entraînement en musculation. L’étude compare plutôt trois groupes : un groupe contrôle, un groupe d’entraînement continu lent et un groupe qui fait de l’entraînement par intervalles en alternance avec de l’entraînement continu lent. La morale de l’histoire est que le groupe qui a fait de l’entraînement par intervalle a vu son niveau de gras abdominal diminuer plus que les autres groupes.

and creating a good hormonal environment for fat loss, meaning better insulin sensitivity, less of the stress hormone cortisol, and more growth hormone and testosterone. (Yes, that’s a good goal for women, too.)

Voici la conclusion de la première étude citée dans ce segment : «In conclusion, although some reports show statistically significant reductions in visceral fat, it is unclear if the magnitude of these changes are physiologically meaningful and if they are independent of dietary influence.»

Concernant l’étude sur l’hormone de croissance, la conclusion est que les femmes qui font de l’entraînement en sprint (3 fois 30 secondes à très haute intensité, avec 20 minutes de repos entre les répétitions) voient leur taux d’hormone de croissance augmenter, ce qui peux expliquer que les muscles des femmes s’hypertrophie plus en réponse à l’entraînement en sprint.

Finalement concernant l’étude sur la testostérone, voici sa conclusion :  «en conclusion, nos données démontrent que la testostérone est élevée à la suite de sprints à vélo et que cette réponse est influencée par la cadence de pédalage. L’importance de la testostérone dans un contexte d’entraînement et de performance sportive reste à déterminer.

En gros, rien pour écrire à sa mère. Personnellement, je ne vois pas encore pourquoi courir serait la pire forme d’entraînement au monde.

Ensuite, il mentionne que :
Studies have shown that shorter sessions of anaerobic training, like fast-paced resistance training or sprints, are just as good for heart health as long, drawn-out runs and better at maintaining muscle and increasing aerobic fitness (or VO2 max, if you want to be specific).
Pour soutenir cette phrase, il cite une étude dans laquelle on compare de l’entraînement à intensité modérée (70 % de VO2 max) à de l’entraînement à haute intensité (170% de VO2max). Dans l’étude, on conclue que l’entraînement à intensité modérée améliore le VO2 max et que l’entraînement à haute intensité améliore le VO2 max et la capacité anaérobie, ce qui est absolument normal. Par contre, c’est problématique, car il utilise une étude qui compare deux types d’entraînement aérobie pour justifier que l’entraînement en musculation est bénéfique?
Au moins, dans le reste de l’article, il n’y a plus de références citées ”tout croche”. En fait, parfois je me demande ce qui est pire, avancer quelque chose sans référence ou encore avancer un point en citant une référence qui ne justifie pas vraiment le point qu’on avance.
Notons quelques points que je ne peux m’empêcher de relever :
“In many ways, sprinting is safer than running,” says Boyce.
J’ai un super projet de recherche. On va prendre des sédentaires, leur donner un entraînement de sprint et vérifier le taux de personne qui se blessent.
“If you don’t like running, you don’t have to do it to get the cardio benefits you’re after,”
Probablement son point le plus important et le plus vrai. Il n’est pas nécessaire de courir pour être en santé, il faut surtout trouver une activité que vous aimez! 🙂
En résumé, je ne peux pas dire que la course soit nécessairement la meilleure activité au monde pour améliorer la santé. Par contre, avant d’avancer que c’est la pire façon de s’entraîner, il faut se préparer un peu mieux et citer des études correctement.

11 réflexions au sujet de “Courir est la pire méthode pour se mettre en forme?”

  1. Je connais mal vos objectifs de rédaction, mais c’est au moins la deuxième fois que je vous vois mettre du temps à déconstruire ce que vous trouvez sur le web… Comme si votre lectorat a besoin d’être convaincu qu’il ne faut pas croire tout ce que nous lisons sur internet. C’est le cas? Quelles sont vos motivations?

    Répondre
    • Peut etre parce que cet article fait le buzz et qu’il est bon de rétablir une certaine vérité? Informer sur la désinformation…On trouve tellement de bêtise sur le net, qu’il est bon de remettre les pendules à l’heure de temps en temps(le faire une à deux fois ne représente pas une généralité au nombre d’articles sur le site).

      Tous les lecteurs ne sont pas des avertis comme vous semblez l’être, alors un article du genre a toute légitimité….

      Répondre
    • Bonjour, merci pour votre commentaire et votre remise en question, c’est toujours pertinent. Vous avez raison, c’est la deuxième fois que j’écris un article de ce type. Vous avez raison, peut-être que les lecteurs de course à pied.ca n’ont pas besoin de ce type d’article. Par contre, à voir le nombre de partages de cet article (6177 https://www.screencast.com/t/YvHyLy3k1dT), je me dis qu’il reste au moins quelques (probablement plus de 6177) qui en ont besoin 🙂

      Merci encore d’avoir apporté votre point de vue

      Répondre
      • Daniel , merci de continuer à mettre en perspective ces articles qui parfois portent à confusion. Malgré que je suis une coureuse avertie , vos opinions, et reconstructions des informations diverses , relatives à la course à pieds sont toujours très appréciées. Line

        Répondre
  2. Pourquoi discréditer une approche pour faire la promotion d’une autre? On dirait un fervent religieux dogmatique qui tente de convertir des fidèles pour les sauver de l’enfer. Sérieusement, l’ennemi à abattre c’est la sédentarité. Personnellement, je trouve qu’on doit varier ses activités, car la muscu est complémentaire au cardio. C’est la clé d’une longue vie en santé. Dans tous les gyms, il y a des gens bedonnants qui soulèvent des poids en malade mais qui seraient incapables de courir 100 mètres pour attraper l’autobus, mais aussi des gens très maigres qui s’époumonent pendant des heures sur le tapis, le vélo stationnaire ou l’elliptique (se trouvant sans doute trop gros) mais qui manquent cruellement de tonus musculaire. L’idéal se trouve quelque part entre les deux!

    Répondre
    • Bien dit, l’idéal est certainement entre les deux. Le but n’est pas de discréditer une approche ou l’autre, mais de rétablir les faits. Surtout, je crois que c’est important de le mentionner lorsque des études sont mal citées. Ça arrive régulièrement et on ne s’en offusque pas assez. Surtout, ça m’horripile lorsqu’on dit ”la science dit” sans fondement solides… Ça entretient le cynisme envers la science et ça mène à ce que j’entend souvent : ”on peut faire dire ce qu’on veut à une étude”.

      Répondre
  3. Merci de nous informer de manière rigoureuse et de mettre en garde les gens qui pourraient croire des propos non appuyés. J’apprécie beaucoup vos articles et plusieurs coureurs comme moi sont avides d’informations scientifiques de la sorte.

    Répondre
  4. Pour faire cours perso et après avoir pas mal courru et chercher m’améliorer je dirais oui. Une approche exclusivement cap n est pas optimale et est plutôt risquees si on veut avoir des résultats rapides. Une approche diversifiée crossfit yoga cap et sans doutes la plus adaptée. je pense en particulier à des sessions de body combat qui font travailler bcp de groupes musculaire et en même temps le cardio. Après il y aura toujours les vieux de la vielle pour dire que 100 bornes par semaine rien de tel mais bon faut pas être dogmatique ni dans un sens ni dans l autre.

    Répondre
  5. J’adore cet article qui met en lumière la quantité infini de gens qui se prétendent experts et disent n’importe quoi. La rigueur et l’intégrité sont à la base de toutes mes analyses. En cet ère où l’information est accessibles, mais ou il est difficile pour les non scientifiques de faire la part des choses et où n’importe qui se proclame mieux que les médecins ou les nutritionnistes, je te félicite pour ta rigueur et ta capacité à bien démontrer aux gens qu’il faut développer son sens critique. C’est important de lire les articles au complet et bien analyser les choses avant de propager de la fausse information basé sur des faits souvent anecdotiques.

    Merci pour ce super article

    Répondre

Laisser un commentaire