L’impact de l’activité physique sur le vieillissement en lien avec la santé

Vous êtes vous déjà demandé quel est l’impact de l’activité physique sur le vieillissement? L’automne dernier, 26 chercheurs ont présenté les résultats de leurs recherches et ont publié un énoncé consensuel à ce sujet. Toutes sortes d’études ont été présentées, que ce soit avec des sujets sains et hautement actifs ou avec des sujets atteints de maladies neurodégénératives reliées à l’âge. Comme l’étude est assez longue, je vais vous présenter les résultats en 4 articles, le premier présentant le lien entre l’activité physique et la santé.

Capacité fonctionnelle et la santé

Il apparaît que les bénéfices de l’activité physique sur la santé sont énormes. Les adultes âgés physiquement actifs ont des avantages au niveau de :

  • Fonction cognitive – ils sont plus alertes
  • Fonction physique – ils ont une plus grande capacité
  • Mobilité – leurs articulations sont plus mobiles
  • Douleurs musculo-squelettiques – ils en ont moins
  • Risque de chute et de fracture – il est diminué
  • Risque de dépression diminué
  • Qualité de vie augmentée
  • Système immunitaire plus performant

Quant à elle, l’inactivité physique est associée à une augmentation du risque de décès prématuré, toutes causes confondues. Les conditions souvent répertoriées sont les dysfonctions métaboliques (pensons au diabète de type 2), les maladies cardiovasculaires, certains types de cancer et la sarcopénie (perte de masse musculaire). Tout cela ensemble fait que les personnes moins actives vivent moins longtemps, mais aussi, qu’elles vivent pendant plus longtemps en souffrant de maladies.

Les capacités des adultes âgés varient beaucoup. Vous connaissez probablement dans votre entourage des personnes de 70 ans et plus qui courent des marathons, alors que d’autres, du même âge, ont une capacité physique beaucoup moins élevée. Considérant cela et les risques associés, il est extrêmement important d’adapter l’entraînement en fonction des capacités de la personne. Pour cela, le kinésiologue peut être un allié de choix!

L’étude mentionne aussi qu’il n’est pas clair qu’une personne qui n’a pas été active pendant sa vie et qui débute l’activité physique tardivement puisse atteindre le niveau de condition physique d’une personne qui a été active toute sa vie. Il est donc primordial de commencer le plus tôt possible!

Les chercheurs terminent cette section de leur étude en mentionnant qu’il faudra effectuer plus de recherches afin de proposer des modalités précises d’entraînement. Par exemple, il n’est pas évident s’il faut privilégier l’entraînement musculaire par rapport à l’entraînement aérobique, dans quelle mesure il faut faire des étirements et quelle place devrait prendre les exercices d’équilibre et de stabilisation.

12 réflexions au sujet de “L’impact de l’activité physique sur le vieillissement en lien avec la santé”

  1. Je suis âgée de 59 ans et je cours 3 à 4 fois semaine depuis deux ans. Je suis en excellente condition physique. Vos articles sont très pertinents, continuez à énergiser !!! Merci

    Répondre
    • Vous avez raison. Par contre, dans ce cas-ci, la force de la preuve est grande, car il s’agit de la conclusion d’un congrès sur ce sujet. De plus, vous verrez dans les prochains articles qui porteront sur des sujets légèrement différents qu’il y a de grands bénéfices à être actif tout au long de la vie.

      Répondre
  2. Merci: un consensus scientifique est beaucoup plus convaincant qu’une liste d’anecdotes! La question demeure toutefois comment jauger le niveau d’effort approprié à sa condition physique.

    Répondre
  3. Merci Daniel oui très pertinent, que les intuitions soient légitimées scientifiquement à beaucoup plus de poids de conviction.
    Bien hâte de lire les prochains

    Répondre

Laisser un commentaire