fbpx

La course à pied et les enfants : favoriser la pratique durable!

Article mis à jour le 22 avril 2020

La course à pied pour les enfants est un terrain délicat. D’ailleurs, la plupart des sujets touchant les enfants sont sensibles, qu’on pense à l’éducation, la santé, le développement, etc. C’est compréhensible : tout ce qui touche nos « trésors » devient tout de suite personnel et affecte notre émotivité.

Faut-il laisser courir les enfants?

Cette question a été abordée dans La Presse au début de l’été 2015. Je me permets de vous donner mon avis, mais gardez toujours en tête que mon opinion est teintée par la ma vision de la course : favoriser la pratique durable de la course à pied!

Faut-il les laisser s’entraîner?

Il est impossible d’interdire à un enfant de s’entraîner en course à pied, car cela signifierait de lui interdire les matchs de soccer, de baseball, de frisbee, etc.! J’exagère, mais les enfants sont faits pour courir et le font très régulièrement si le contexte s’y prête.

Donc, aucun problème à courir à l’intérieur de jeux ou d’autres sports.

Mais qu’en est-il de l’entraînement structuré en course à pied?

Cette question est plus délicate. À mon sens, imposer par exemple une séance de 10 x 400m à des enfants est une très bonne façon de les dégoûter de courir.

Si un enfant veut se soumettre à cette séance par lui-même, je serais curieux de connaître quelles en sont ses motivations. Est-ce pour faire plaisir à maman/papa qui lui donne de l’attention grâce à ses performances, ou est-ce plutôt parce que la course à pied lui procure un réel plaisir? Difficile de dissocier les deux.

S’il y a une structure à mettre en place, c’est plutôt pour restreindre la pratique au début, afin d’être progressif et d’éviter les blessures. Et la structure devrait forcer l’enfant à pratiquer d’autres sports que la course à pied.

En effet, les enfants ont une occasion qu’il ne faut pas manquer : ils peuvent rapidement développer des nouveaux programmes moteurs. Il faut faire très attention à ne pas spécialiser les enfants dans un sport précis en bas âge.

L’idéal serait qu’ils pratiquent une multitude de sports afin de développer au maximum leurs habiletés motrices, comme lancer, frapper avec un bâton, rouler, sauter, se déplacer de côté, etc. En ce sens, la pratique de l’athlétisme, qui inclut plusieurs et différentes disciplines, est préférable à celle de la course à pied.

Mon conseil serait donc de laisser courir les enfants s’ils le désirent et s’ils ont du plaisir. Si possible, les enfants devraient pratiquer de nombreux autres sports et ce, en même temps.

La compétition

Évidemment, tous les enfants peuvent s’inscrire à des compétitions de course à pied. Probablement que vous avez déjà joué à la « tague » ou à « premier rendu à l’arbre », qui sont des formes de compétition de courses informelles. Par contre, naturellement, les enfants ont tendance à choisir des distances plutôt courtes. On n’entend pas souvent les enfants crier : « Premier qui a fait 100 tours de l’école! ».

Quelles devraient être les recommandations de distances de course pour les enfants?

Voici les recommandations actuelles de la Fédération québécoise d’athlétisme (FQA) :

Âge Distance
Jusqu’à 7 ans 1 km
8 à 11 ans 2 km
12-13 ans 3 km
14-15 ans 5 km
16-17 ans 10 km
18 ans pas de limites
 Source : Fédération québécoise d’athlétisme

Ces recommandations sont basées sur le modèle de développement de l’athlète et aident à ne pas évoluer trop rapidement vers des vitesses d’endurance. C’est sensé, car il est plus facile de développer la vitesse alors qu’on est enfant. L’endurance, elle, se développe bien à l’âge adulte.

Devrait-on donc interdire aux enfants de courir de longues distances? Je ne le crois pas. Devrait-on le recommander systématiquement? Je ne le crois pas non plus.

Voici mes recommandations pour la course pour les enfants :

  1. Courir pour le plaisir
  2. Ne pas appeler cela « un entraînement »
  3. Favoriser le jeu
  4. Augmenter graduellement le temps de jeu
  5. Pratiquer également d’autres sports

Si vous recherchez un club pour votre enfant, le Grand Club de Course a été créé par une kinésiologue, Natacha Gagné. Elle veille à développer différentes habiletés chez les jeunes qui s’entraînent dans son club! Pour la découvrir, écoutez le podcast que nous avons enregistré avec elle.

Rejoins 36 521 passionnés d'activité physique

Rejoins 36 521 passionnés d'activité physique

Vous obtiendrez mes 10 meilleurs trucs sur l'entraînement et la course sur des sujets comme la perte de poids, la technique de course et la motivation. Toujours dans une approche rationnelle et scientifique, mais pas plate!

You have Successfully Subscribed!

5 réflexions au sujet de “La course à pied et les enfants : favoriser la pratique durable!”

  1. Sarah préfère la course… c’est juste de même. Il y a des gens qui sont faits pour courir, dès leur plus jeune âge. Allez demander à Forrest pourquoi il court.

    Répondre
  2. Les enfants courent naturellement sans qu’on leur demande. Laissons-les libre d’y aller à leur rythme et de choisir s’ils aiment suffisamment ça pour augmenter leur intérêt.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rejoins 36 521 passionnés d'activité physique

Rejoins 36 521 passionnés d'activité physique

Rejoins plus de 35 000 abonnés qui ont reçu nos 10 meilleurs trucs sur la course et l’activité physique. Tu recevras aussi chaque semaine par courriel nos articles récemment publiés.

You have Successfully Subscribed!