fbpx

Comment perdre 5 livres facilement?

Si je me proclamais gourou de la nutrition, je répondrais à cette question en écrivant un article rempli d’idées pour perdre 5 livres facilement. Après tout, pas besoin de chercher bien loin pour reprendre des conseils supposément révolutionnaires et miraculeux pour perdre 5 livres Par exemple, boire une tonne d’eau avant de manger, mâcher de la gomme sans arrêt ou éliminer les « p » : le pain, les pâtes, les pommes de terre et… le plaisir.

perdre 5 livres facilement

Mais malheureusement heureusement, j’ai complété 10 années d’études universitaires en nutrition et j’ai la fâcheuse habitude de baser ma pratique sur des données scientifiques. J’ai écrit une thèse de doctorat sur les comportements alimentaires et le poids corporel.

Je suis sensibilisée à la problématique de l’obésité et à la préoccupation excessive à l’égard du poids. Résultat : je suis éthiquement incapable de promettre une perte de poids. Notre corps est une machine intelligente et j’ai appris que notre poids n’est pas de la pâte à modeler qu’on manipule contre son gré. Perdre 5 livres n’est pas une mince affaire.

Notre poids corporel est déterminé par plusieurs facteurs, comme notre biologie et notre génétique (p. ex. l’âge, le sexe, l’origine ethnique, l’hérédité), nos habitudes de vie (p. ex. les comportements alimentaires, la pratique d’activités physiques, le sommeil, le tabagisme), notre environnement socioculturel et notre milieu de vie (p. ex. les normes de beauté, les pressions sociales, les préjugés), de même que nos facteurs personnels (p. ex. l’estime de soi, la gestion des émotions, la capacité à exprimer ses besoins).

Certains facteurs sont modifiables mais pas tous! Alors c’est un non-sens d’appliquer les mêmes conseils révolutionnaires et miraculeux à tout le monde. C’est aussi une vision simpliste de considérer notre corps comme un réservoir de calories pouvant être ajoutées ou retirées selon sa volonté.

Dans le cadre de mon travail de nutritionniste et de docteure en nutrition, je souhaite vous aider et non vous nuire. Je ne suis pas gourou de la nutrition! Pour cette raison, je refuse de contribuer à complexifier votre relation avec la nourriture et à vous stresser avec des règles alimentaires et de donner des conseils pour perdre 5 livres facilement.

J’aimerais plutôt vous poser des questions concernant votre prise alimentaire. Êtes-vous attentif à vos sensations de faim et de rassasiement lorsque vous mangez? Quelles sont les raisons qui pourraient vous amener à manger en absence de faim ou à dépasser votre sensation de rassasiement? Avez-vous tendance à manger en réponse à certaines émotions? Avez-vous tendance à respecter votre corps? Et si maigrir était possible en privilégiant l’écoute des messages de votre corps?

Plutôt que de se mettre en mode « contrôle » de votre alimentation, je vous invite à expérimenter la bienveillance en faisant de votre corps un allié. Il est unique et il n’est pas garanti. Il mérite certainement mieux que des conseils révolutionnaires et miraculeux pour perdre du poids.

Vous avez aimé cet article? Voici 4 autres articles qui pourraient vous intéresser :

Par Karine Gravel, Dt.P., Ph.D.
Nutritionniste, docteure en nutrition


By Karine Gravel, Dt.P., Ph.D.

Nutritionist, doctorate in nutrition

If I were a nutrition guru, I would answer this question by writing an article filled with ideas on how to easily lose 5 pounds. After all, you don’t have to look far to find supposedly revolutionary and miraculous advice to lose weight. For example, drinking a ton of water before eating, chewing gum non-stop or eliminating things like bread, pasta, potatoes and … fun.

But unfortunately (fortunately), I’ve studied nutrition for 10 years at university and I have the annoying habit of using scientific data for my work. I wrote my doctoral thesis on eating behaviours and body weight. I’m fully aware of the problems of obesity and excessive worrying about weight. The result: I am ethically incapable of guaranteeing weight loss. Our bodies are smart  machines and I’ve learned that our weight is not playdoh that we can shape against its will.

There are multiple factors that influence our body weight, like biology and genetics (e.g. age, gender, ethnic origin, heredity) our lifestyle choices (e.g. eating behaviours, physical activity, sleep, smoking), our sociocultural environment and surroundings (beauty norms, societal pressures, prejudices), as well as personal factors (e.g. self-esteem, emotional control, ability to express our needs).

Some factors can be changed, but not all of them! Therefore, it’s ridiculous to apply the same revolutionary and miraculous pieces of advice to everyone. It’s also a simplistic way to think of our bodies as a calorie reservoir that we can take from and add to as we please.

As a nutritionist, I hope to help you and not harm you. I’m not a nutrition guru! That’s why I refuse to complicate your relationship with food and to make you more stressed about dietary rules.

Instead, I would like to ask you some questions about what you eat. Do you pay attention to the signs your body gives you when you’re hungry or full when eating? What are some reasons you might eat if you’re not actually hungry or when you’re already full? Do you tend to eat as a response to certain emotions? Do you tend to listen to your body? And what if losing weight were more possible if you listened to the messages your body gives you?

Instead of trying to overcontrol what you eat, I encourage you to experiment with being kind to your body by making it your ally. It certainly deserves better than a few revolutionary and miraculous pieces of advice to losing weight.

Rejoins 36 521 passionnés d'activité physique

Rejoins 36 521 passionnés d'activité physique

Vous obtiendrez mes 10 meilleurs trucs sur l'entraînement et la course sur des sujets comme la perte de poids, la technique de course et la motivation. Toujours dans une approche rationnelle et scientifique, mais pas plate!

You have Successfully Subscribed!

18 réflexions au sujet de “Comment perdre 5 livres facilement?”

  1. Je trouve intéressant votre approche qui est pour moi ma réalité.
    J’ai 62 ans et j’ai des années et des années de diète, régime de toutes sortes, jeûne, gym, etc.
    Depuis bientôt 6 ans je ne suis plus capable de faire des activités physiques que j’aimais comme la marche rapide, l’elliptique. Je pratique le yoga presque chaque jour mais seulement debout.
    J’ai de la difficulté à marcher, j’ai été très malade depuis les dernières années, cancer du sein, cancer de la thyroïde, remplacement total du genou en raison chimio qui n’a pas réussi, douleur à chaque pas, embolie pulmonaire, je vous épargne le reste.
    Il ne me reste pas beaucoup d’options je pense.

    Répondre
  2. Bravo pour votre article! Il est très éclairant. C’est la première fois que je vois cette façon de gérer la perte de poids; il fallait y penser, c’est vraiment sensé. Ce qui est de plus très intéressant c’est que vous considérez conserver le plaisir de manger dans cette démarche. Merci beaucoup!

    Répondre
    • Le plaisir de manger est essentiel à une relation saine avec la nourriture. Il aide notamment à satisfaire nos préférences alimentaires et à percevoir le moment idéal pour cesser de manger. Je vous remercie Carole!

      Répondre
  3. Karine: merci pour ces info. Ça nous laisse sur notre faim..!! Dans son sens littéraire, c’est une bonne chose…On veut continuer la discussion. Notamment, pourriez-vous nous éclairer sur le jeune intermitent, son effet sur la perte de poids et sur le sport. Qu’en pensez-vous?

    Répondre
    • Bonjour Lucie, concernant le jeûne, je vous réfère à deux excellents billets de mes collègues : 1) Simone Lemieux, Jeûne intermittent et perte de poids : https://bit.ly/2rpAJW7 et; 2) Bernard Lavallée, Le jeûne est-il bon pour la santé : https://bit.ly/2D2TH9y

      Autrement, je suis flattée de vous laisser sur votre faim! 🙂 Vous pouvez me suivre sur Facebook (Karine Gravel, nutritionniste et docteure en nutrition), Twitter (KarineNutrition) et LinkedIn. Je vous remercie!

      Répondre
  4. Bonjour Karine,
    Tu es ma découverte de l’année surtout pour tes compétences et les appuis scientifiques qui sous- tendent ton enseignement.
    L’article est rassurant dans un monde où le contrôle est en premier plan, c’est plaisant d’écouter notre corps qui nous le rend bien. Voilà mon constat depuis les premières semaines de janvier.

    Au plaisir de te lire à nouveau,
    Johanne

    Répondre
  5. j’aurai 65 ans bientôt et je viens de perdre mon meilleur ami – mon chien à l’âge de 11 ans et 3 mois. C’est lui qui me motivait à aller dehors marcher, à me lever et bouger. Depuis son départ, je regarde la télé, je mange n’importe comment et je ne fais plus rien à part pleurer. Le soir lorsque je me couche j’ai plein de bonnes intentions mais au réveil c’est toujours la même chose, pas le goût de rien. Je sais très bien que c’est à moi pour prendre les rennes de ma destinée mais voilà je ne sais pas comment m’y prendre, me motiver.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rejoins 36 521 passionnés d'activité physique

Rejoins 36 521 passionnés d'activité physique

Rejoins plus de 35 000 abonnés qui ont reçu nos 10 meilleurs trucs sur la course et l’activité physique. Tu recevras aussi chaque semaine par courriel nos articles récemment publiés.

You have Successfully Subscribed!