Est-ce qu’on brûle du gras lorsqu’on court?

On sait que quand on marche ou on court, on dépense de l’énergie. Dans quelle proportion est-ce qu’on brûle du gras ou des sucres? La répartition entre les deux dépend surtout de l’intensité à laquelle vous courez.

Quelle est la proportion de gras qu’on utilise?

Quand votre muscle se contracte, il a besoin d’énergie; celle-ci provient soit des glucides (sucres), soit des gras (lipides).

En général, comme le montre le tableau ci-bas, plus l’exercice est intense, plus la proportion de l’énergie dépensée proviendra des sucres (en rouge).

Source : The effects of increasing exercise intensity on muscle fuel utilisation in humans.

Pour vous donner une idée des intensités représentées, 40 % de votre Vo2 max représente une marche lente, c’est-à-dire sans essoufflement, 55 % représente une marche rapide ou un jogging léger, votre respiration s’accélère, mais vous n’êtes pas essouflé, et 75 % de Vo2 max représente une vitesse de croisière pendant un jogging.

On se rend donc compte qu’à partir du moment où on court, la plus grande partie de notre énergie provient des glucides.

Est-ce qu’il faut éviter de courir vite si on veut brûler du gras ou perdre du poids?

Ce qu’il est important de noter avec ce graphique c’est qu’il représente l’énergie dépensée PENDANT l’effort.

Si vous courez vite pendant une heure, vous allez probablement épuiser une grande partie de vos réserves de glucides.

À l’inverse, si vous faites une marche d’une heure, vous allez probablement avoir brûlé plus de calories provenant des lipides.

Par contre, dans votre corps, ce sont des vases communicants ce qui signifie que s’il manque de glucides mais a un surplus de lipides, il pourra recréer des sucres avec du gras.
L’inverse est aussi vrai : votre corps est en mesure de refaire ses réserves de gras à partir de sucre.

Dans ce cas, est-ce que ça vaut la peine de courir lentement pour perdre du gras?

Il y a plusieurs bénéfices à faire des entraînements de marche ou de course à faible intensité :

  • Plaisir;
  • Récupération active;
  • Volume d’entraînement accru;
  • Amélioration de l’endurance;
  • Amélioration de l’aptitude à utiliser du gras comme source de carburant;
  • Développement d’habitudes.

D’ailleurs, ce type de séance se retrouve régulièrement dans les programmes d’entraînement qu’on proposent dans le cadre du Défi Entreprises.

Par contre, courir à faible intensité afin d’utiliser du gras pendant l’entraînement dans le but de perdre du poids n’est pas justifié.

Au final, c’est la quantité totale de calories dépensées pendant une journée versus ce que vous avez mangé qui entraînera une perte de kilos. C’est ce qu’on appelle la balance énergétique. Si vous aimeriez savoir combien de calories dépenser pour perdre un kilo, consultez notre article : Combien faut-il dépenser de calories pour perdre 1 kg?

Dans un prochain article, nous discuterons de la provenance de l’énergie dépensée lors d’entraînement en musculation, par exemple, en utilisant un Altterre.

Au final, l’important c’est d’abord et avant tout d’avoir du plaisir à bouger et à prendre soin de son corps.

4 réflexions au sujet de “Est-ce qu’on brûle du gras lorsqu’on court?”

  1. Merci beaucoup pour vos articles et conseils, toujours intéressants et simulants. Bravo pour tout votre implication et dévouement pour les gens.
    C’est super !

    Répondre

Laisser un commentaire